Suivez-moi :
Films 2020

Les dix meilleurs films de l’année

Cette semaine, j’ai choisi pour vous les dix meilleurs films de l’année à voir sur vos plateformes ou en VOD comme nous ne retournerons pas au cinéma tout de suite. . 

Sur le blog bilingue Movieintheair, je fais pour vous une revue de presse tous les mercredis et garde le meilleur de l’actualité audiovisuelle nationale et internationale.

Les dix meilleurs films de l’année

 

Films de l'année

 

Voici le résumé des nouvelles de cette semaine:

Festivals en ligne

  • Les résultats des European Films Award: Drunk remporte 4 prix, dont le meilleur film, le meilleur scénario, le meilleur réalisateur pour le danois Thomas Vinterberg et le meilleur acteur pour Mads Mikkelsen. Le prix de la meilleure actrice est décerné à Paula Beer pour son rôle dans Ondine, deux films chroniqués sur ce blog.

 

 

Des idées cadeaux pour Noël

  • Des films, une-ebox, des livres:
      • DVD:
        • Pour les fans de football et de feel-good movie: le DVD Le défi du Champion
        • Pour une belle histoire: le DVD Voir le jour de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire et Aure Atika
        • Été 85, de François Ozon,
        • Africa Mia de Richard Minier et Édouard Salier disponible dès le 16 décembre

 

      • E-BOX:
        • Pour les enfants: Citizen Kid vous propose une e-Box : un abonnement mensuel vous permet de profiter d’une sortie pour 1 enfant + 1 adulte à choisir parmi leurs coups de cœur.

 

      • LIVRES:

 

 Hommages à

JOHN LE CARRÉ

 

Arte

 

John Le Carré en sept films

 

 

 

 

KIM KI DUK

 

 

 

ANN REINKING

 

 

 

1. CRITIQUES

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR

SUR

LES DIX MEILLEURS FILMS DE L’ANNÉE

Film N°1.

(catégorie meilleurs films)

Mank 

Meilleurs films de l'année

 

LE PITCH

1940. Herman Mankiewicz, scénariste alcoolique renommé, vient d’avoir un accident de voiture.

Contraint de rester au lit à cause de sa jambe cassée, Orson Welles, joué par Tom Burke, l’installe dans une clinique du désert de Mojave. Et il le prive d’alcool. Seules une infirmière, Frieda  jouée par Monika Gossmann et une secrétaire Rita Alexander jouée par Lili Collins  (Emily in Paris sur Netflix) veillent sur lui. Le producteur John Houseman vient le voir régulièrement pour superviser l’avancée du scénario.

Herman Manckiewicz est sous pression et a besoin d’alcool pour écrire. Entre l’alcool, l’écriture et les coups de fil d’Orson Welles, le scénariste revient sur son passé…

 

LA TOUCHE FINCHER

Le film est tourné en noir et blanc, en flash-back.

David Fincher revient sur les débuts de Herman Mankiewicz à Hollywood, juste après la crise de 29. Il vit avec sa seconde femme Sara, Sara Sulamith Aaronson, jouée par Tuppence Middleton, surnommée Poor Sara dans son cercle d’ami. Son addiction au jeu et à l’alcool prennent de plus en plus d’importance dans son quotidien.

Tout commence alors qu’Herman Mankiewicz devient ami avec Charles Lederer, le neveu de Marion Davies, maîtresse de William Hearst. Il fait ensuite la connaissance de Marion Davis puis de Hearst dont il est admiré.

Il devient très ami avec Marion Davis. Herman Mankiewicz mène une vie de célibataire lorsqu’il écrit. Sa femme vit dans l’Est des États-Unis et s’occupe de leurs enfants. Dans les soirées, il côtoie Louis B Mayer, patron de la MGM, Marion Davis, William Hearst et ses amis politiques. Il attaque les publiquement au risque d’être mal vu à chacune de ses apparitions.

 

DES TEMPS TROUBLÉS

L’époque est alors aux coupes franches des salaires des artistes « dites »en raison de la crise. Les syndicats se mobilisent pour élire un nouveau gouverneur de Californie. Le démocrate, Upton Sinclair affronte Franck Merriam, le républicain, qui a la faveur des pontes de la MGM. Herman Mankiewcz est alors le plus connu des artistes à s’élever contre les manigances politiciennes destinées à faire élire Merriam…

Entre souvenirs alcoolisés, payé par ceux qu’il déteste, Mank reste soutenu par sa femme Sara. Malgré les pressions, il terminera le scénario qui donnera le chef d’oeuvre que nous connaissons, Citizen Kane. Hearst le fera interdire partout et Orson Welles niera toujours qu’il s’agit de lui dans le film.

Finalement l’Oscar du Meilleur Scénario est décerné à Orson Welles et Herman Mankiewicz. Les deux n’assisteront pas aux Oscars. Mank dira « Je suis honoré de recevoir cet Oscar pour ce film de la même façon qu’il s’est fait, c’est-à-dire sans Orson Welles ».
Il n’écrira plus jamais après Citizen Kane et meurt à 55 ans des suites de l’alcoolisme.

 

CRITIQUE

Le film est magnifique. La photographie en noir et blanc d’ Erik Messerschimdt (Fargo, Mindhunter, Gone Girl, Raised by wolves) renforce la force et l’authenticité de l’histoire (comme Roma, également sur Netflix, dans un style différent, réalisé par Alfonso Cuaron).

David Fincher rend hommage à son père, aux scénaristes, à tous ceux qui participent au monde magique et cruel de l’industrie du cinéma.

À voir bien sûr, absolument.

MANK – David FincherScénario Jack et David Fincher

 

 

 

Film N°2

(catégorie meilleurs films)

JOSEP

Meilleurs films de l'année

 

Co-production française, belge et espagnole, l’histoire de Josep est racontée, comme le fut Maus (un père à son fils), par le récit d’un grand-père à son petit-fils. Josep raconte l’amitié entre Josep Bartolí, dessinateur de presse espagnol républicain prisonnier dans le camp de Bram et un gendarme français, au travers des barbelés.

 

La Retirada

 

Fait prisonnier en février 1939 dans le camp de Bram au moment de La Retirada (exode massif des Espagnols après trois ans de guerre contre Franco), Josep tente de survivre dans le camps de concentration construits par la France, pour empêcher le flux massif des Espagnols qui fuient la dictature.

Dans ces camps de concentration (Barcarès, Rivesaltes, Agde, Bram et Saint-Cyprien), les Espagnols, hommes, femmes et enfants séparés, luttent pour leur survie, dans le froid, la faim, contre les tortures, les viols des femmes, prisonniers des gendarmes français et des troupes colonisées.

Josep dessine pour survivre. L’art l’aide à se projeter, à rester humain, à témoigner. Des milliers de dessins ont ainsi été récupérés auprès des survivants des camps de concentration et conservés au Mémorial de la Shoah. Josep a publié Campos de Concentracion, et La Retirada après la guerre.

La force de l’animation est de permettre à la vérité d’apparaître à l’écran. En effet, lorsqu’un acteur n’est pas dans la totale vérité absolue du jeu, la véracité du récit en pâtit. Ce sont là les limites des images réelles et de la fiction dans la transmission de la mémoire à l’écran.

Josep est justement tout l’inverse, nous sommes complètement immergés dans l’histoire de Josep Bartolí, récit fort, bouleversant, sur la mémoire, qui laisse en nous une marque indélébile.

 

Film N°3

(catégorie meilleurs films)

DRUNK

Meilleurs films de l'année

Le Pitch

Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue selon laquelle l’homme doit toujours avoir 0,5 g d’alcool dans le sang.
Le personnage principal, Martin, joué par l’immense acteur Mads Mikkelsen, est enseignant et traverse une grave crise dans son couple et dans sa vie professionnelle. Il se sent seul, est critiqué à l’école par les élèves et leurs parents. Peu à peu l’alcool va lui redonner confiance, jusqu’à ce qu’il devienne indispensable à son quotidien…

 

Le film

Réalisé par Thomas Vinterberg, Drunk  est un film magnifique.

Peu de bons films ont été réalisés sur l’alcoolisme. Le réalisateur a déclaré qu’il avait regardé à de nombreuses reprises La Grande Bouffe de Marco Ferreri pendant l’écriture. D’ailleurs, le sujet est un peu le même. Quatre amis décident d’en finir mais, par la nourriture…

Dans Drunk, il s’agit de quatre enseignants, désabusés, qui s’ennuient, n’ont aucune reconnaissance dans leur vie professionnelle et veulent retrouver la joie de vivre de leur jeunesse. L’alcool leur redonne la confiance qu’ils avaient perdue, est source d’inspiration, les rend heureux.

Martin demande à ses élèves ce qu’ils boivent et la quantité de verres qu’ils consomment chaque semaine est impressionnante.  Il cite en exemple les grands hommes alcooliques de l’histoire, comme Hemingway ou Churchill. Churchill disait « Je ne bois jamais avant le petit déjeuner ».

Sa façon de filmer chaque personnage et sa façon de boire en dit plus long que tous les mots.

L’amour de la vie

Thomas Vinterberg montre la beauté de l’alcool – beauté qui n’existe pas chez les autres drogues- , les verres, les glaçons, et la couleur de l’alcool versé dans des verres spécialement conçus pour l’alcool. Mais il en montre aussi les ravages, et ce, à un très court terme. Le buveur passe de l’euphorie à la dépression.

Drunk parle aussi de l’enseignement, d’amitiés et du sens de la vie. La danse de Mads Mikkelsen célèbre l’amour de la vie dans un moment de magie pure.

Dans nombreux de ses rôles, l’acteur s’est servi de son passé de danseur pour jouer. Gymnaste puis danseur, il est devenu acteur à l’âge de vingt-huit ans et peut jouer dans sept langues. Il a un visage et une présence que l’on n’oublie pas.

Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Magnus Millang, Maria Bonnevie, Susse Wold, Helene Reingaard Neumann

 

 

Film N°4

(catégorie meilleurs films)

UNDINE

Meilleurs films de l'année

Ours d’Argent de la Meilleure Actrice pour Paula Beer,  Grand Prix International de la Critique au Festival de Berlin en 2020, Ondine se vit comme une expérience. Inspiré de la mythologie germanique, les Ondine sont des génies aquatiques, des nymphes, elles fréquentent les eaux courantes, les fontaines, les rivières…

Entre conte et réalité, l’amour entre Ondine et Christoph grandit jusqu’à devenir indéfectible, puis mythique. Si le début est un peu lent, le film finit par nous hypnotiser. Les plans serrés sur les cheveux d’Ondine (hommage à la chevelure d’or de la sirène)puis les images filmées sous l’eau participent de cet envoûtement. Une sensualité permanente plane. Les mots prononcés par Ondine nous parlent de passé avec amour et fasciné, Christoph ne se lasse pas de sa voix.

Dans Ondine, l’amour n’est que regards et gestes, dans une très belle retenue. Ondine nous parle d’amour mais aussi de notre rapport au passé, les êtres que nous avons perdus et ceux que nous avons peur de perdre. Son film nous parle de l’amour de l’autre.

La photographie est elle aussi, sublime. Réalisée par Hans Fromm, le directeur de la photographie collabore à tous les films de Christian Petzold. Le réalisateur a une façon de filmer qui rappelle les cinéastes asiatiques comme Wong Kar-Waï (dans In The Mood For Love) où tout est suggéré. Il déclarait récemment : « Le cinéma est profondément romantique, quoi qu’on fasse » (Le Monde).

 

Avec Paula Beer, Franz Rogowski, Maryam Zaree, Jacob Matschenz

 

 

FILM N°5

(catégorie meilleurs films)

PINOCCHIO

Meilleurs films de l'année

L’histoire de Pinocchio a toujours été complexe. Ce feuilleton écrit par un italien en 1881, Carlo Lorenzini (pseudonyme Carlo Collodi) raconte l’histoire d’un petit garçon né sous les mains d’un menuisier, Gepetto. Et dans l’édition originale, Pinocchio se suicidait par pendaison. L’ami de Carlo Collodi, Guido Biagi lui conseilla de changer la fin. Et Enrico Mazzanti fut le premier illustrateur de Pinocchio.

Adapté par Disney, il est considéré comme l’un de ses meilleurs dessins- animés. Je l’ai toujours trouvé triste et violent mais ai toujours eu une fascination pour ce personnage hors du commun.

Pinocchio est une marionnette, le clown dont se moquent les autres enfants (et là nous pensons aussi à Joker). Des escrocs l’enlèvent, et l’emmènent dans un monde où les enfants sont des esclaves et punis lorsqu’ils n’obéissent pas.

Nous savons que Pinocchio s’en sort. Mais qu’en est-il des autres ?

Matteo Garrone, réalisateur des très bons Gomorra (adapté des livres de Roberto Saviano) et Dogman, s’est investi dans Pinocchio. Roberto Benigni l’avait également adapté en 2002.

Le film est de nouveau joué par Robert Benigni. 

Matteo Garrone a renoué avec les origines originale du personnage. On peut déjà deviner au regard des extraits, la volonté du réalisateur de réaliser une fresque dans laquelle il dénonce, comme dans tous ses films, l’impact de la violence de la société sur les plus fragiles. Le film est un des plus beaux depuis ce début d’année et mon seul regret est de ne pas l’avoir vu au cinéma. Le réalisateur a su mêler le merveilleux aux épreuves terrifiantes que traverse Pinocchio. J’ai pensé à Fellini, pour la bizarrerie de ce conte émouvant où notre mortalité est finalement au coeur de l’histoire.

 

 

 

Film N°6

(catégorie meilleurs films)

UNE ODE AMÉRICAINE

Meilleurs films de l'année

 

Adapté des mémoires écrites par J.D. Vance, un homme d’affaires célèbre américain, le film nous raconte l’histoire de cet homme lorsqu’il était enfant.  Il vivait dans les Appalaches, cette immense région des États-Unis qui a connu à la fois une crise du charbon et de la métallurgie. Ce film montre la dureté de la vie des gens du Midwest. Hillbilly est un  terme comme « red-neck ». C’est un stéréotype sociologique appliqué aux habitants de cette région. L’élégie étant un poème lyrique et mélancolique.

L’enfance de JD Vance  et de sa soeur est marquée par la pauvreté, la folie et l’instabilité de sa mère addict jouée par Amy Adams, immense dans ce rôle. Gabriel Basso interprète le héros, véritable révélation de ce film.

 

Le pitch

Étudiant à Yale en droit, JD Vance doit revenir dans la ville de son enfance, car sa mère a manqué de mourir d’une overdose d’héroïne. Construit par flash-backs, le réalisateur nous montre la réalité brute de cette famille, un quotidien à la Zola et certaines scènes sont très dures.

Glenn Close joue la grand-mère de J.D. Ron Howard (Apollo 13, Rush, Cocoon, Splash…) lui a offert l’un des plus beaux rôles de sa carrière.

Poignant et bizarrement très beau, Une ode américaine est un film à voir. Les acteurs sont tout simplement bluffants. Ron Howard a su retranscrire toute la dureté de la vie cette partie de la population tout simplement abandonnée par les autorités. Mais surtout  c’est un film sur la famille et tous ses travers, ce que Ron Howard réussit le mieux.

 

Avec Amy Adams, Glenn Close, Gabriel Basso, Haley Bennett, Freida Pinto, Owen Asztalos (JD enfant)

 

 

Film N°7

(catégorie meilleurs films)

BILLIE

Meilleurs films de l'année

 

Ce film retrace la vie de la chanteuse de jazz Billie Holiday et en parallèle, celle d’une journaliste, Linda Lipnack Kuehl. Envoûtée par la chanteuse, la journaliste enquêta dans les années 70 pendant huit ans et récolta des centaines d’heures d’interview enregistrées sur des cassettes audio. Morte avant d’avoir terminé d’écrire la biographie qu’elle avait commencé sur Billie Holiday, les cassettes n’avaient jamais été portées à la connaissance du grand public, jusqu’à la réalisation de ce film.

À l’aide de son producteur, Barry Clark Ewers, James Erskine les a retrouvées. Il a fallu choisir parmi les deux-cents heures d’écoute et retravailler le son (cela s’est fait en Belgique). James Erskine a monté ainsi son film pendant un an et demi, retraçant la vie de la chanteuse avec en parallèle celle de la journaliste Linda Lipnack Kuehl.

 

Le film

Comme Billie Holiday lorsqu’elle chante, James Erskine prend son temps pour nous raconter cette histoire. À l’aide des enregistrements et des images d’archives, nous découvrons Billie Holiday, en femme libre, moderne, engagée, bisexuelle, joyeuse et triste, et sa vie a une triste résonance avec l’actualité aux États-Unis et l’assassinat de George Floyd.
Le récit de sa vie est glaçant. Violée lorsqu’elle était enfant, prostituée à l’âge de treize ans, battue par la plupart de ses amants, elle prit de la drogue et ira même en prison. Pourtant il se dégageait d’elle un amour infini pour le monde qui transcendait sa souffrance.

Les témoignages audio des plus grands musiciens, Count Basie, Jimmy Rowles, Sylvia Sims, Tony Bennet, entrecoupées des chansons interprétées et composées par Billie Holiday nous emmènent dans un voyage temporel, à une époque impitoyable pour les Afro-Américains, et dans un monde où les génies du jazz foisonnaient.

Non seulement « Strange Fruit » est  une chanson engagée qui fait scandale, mais son interprétation, droite comme un soldat, révolutionne le monde musical et des chanteuses comme Édith Piaf s’en inspireront sur scène. Sa voix est extraordinaire. À la fin du documentaire, nous n’aspirons qu’à une seule chose, l’écouter, encore et encore.

La journaliste Linda Lipnack Kuehl, surveillée par le FBIest morte dans des circonstances jamais élucidées, en 1978

Billie Holiday est morte d’une crise cardiaque à quarante-quatre ans. Dans le jazz, disait-elle, on vit cent jours en un seul.

 

 

Film N°8

(catégorie meilleurs films)

QUE SEA LEY

Meilleurs films de l'année

 

 

En Argentine, où l’IVG est interdite, une femme meurt chaque semaine des suites d’un avortement clandestin. Pendant huit semaines, le projet de loi adopté à la Chambre du Parlement a été discuté au Sénat. Dans la rue, des dizaines de milliers de militants ont manifesté pour défendre ce droit.

Les féministes argentines et leur extraordinaire mobilisation ont fait naître l’espoir d’une loi qui légalise l’avortement.

Juan Solanas filme une société en pleine transformation. Une femme parle :« Ce siècle sera celui du droit des femmes ». Il reste hélas encore beaucoup de chemin avant d’y parvenir.

L’accès à l’éducation et à la contraception sont deux facteurs clés de l’émancipation de la loi. Les violences faites aux femmes prennent des formes multiples. Outre l’interdiction de l’avortement, les féminicides se produisent encore partout dans le monde. En Argentine, une femme meurt sous les coups toutes les vingt-six heures.

Ruth Bader Ginsburg, Juge à la Cour Suprême, disparue récemment défendait l’avortement de cette façon (source: Philosophie Magazine):

« Dans mon idée, la notion de choix n’aurait pas dû émerger à partir du droit à la vie privée ou des droits des médecins mais du droit des femmes à contrôler leur destinée, à être capable de faire des choix sans qu’un “État Big Brother” leur dise quoi faire et ne pas faire », expliquera Ruth Bader Ginsburg à un confrère juriste.

En France, le nombre d’avortements a considérablement augmenté. Ainsi « près d’une IVG sur cinq est réalisée entre la 10e et la 12e semaine de grossesse, délai légal maximal. La délégation aux droits des femmes à l’Assemblée a récemment préconisé de porter de 12 à 14 semaines ce délai, une mesure qui fera l’objet d’une proposition de loi étudiée en octobre » (source : Le Monde).

 

Au cinéma

Récemment « Never Rarely Sometimes Always », récompensé à  La Berlinale, racontait l’histoire d’une jeune femme de 17 ans tombée enceinte en Pennsylvanie, un État dont la législation est très restrictive concernant l’avortement.

De nombreux films ont abordé le droit à l’avortement : Une Affaire de Femmes de Claude Chabrol, Juno de Jason Reitman, Vera Drake de Mike Leigh, font partie des films que je recommande, radicaux sur ce sujet.

 

 

 

Film N°9

(catégorie meilleurs films)

LA SAGESSE DE LA PIEUVRE

My octopus teacher

Pendant huit ans, le cinéaste Craig Foster a exploré la faune des côtes d’Afrique du Sud. Après un burn-out, il retourne sur la plage de son enfance, la plage de Kelp et retrouve le goût de vivre grâce à une pieuvre. En apnée, sans combinaison, il nage dans de l’eau à 10°C par 10 à 12 mètres de fond dans cette forêt marine au milieu des requins pour la retrouver.

Pendant un an, Craig Foster, nagera tous les jours avec la pieuvre, et vit avec elle ce qu’il appelle « une relation amoureuse ». Chaque nuit, il rêve de la pieuvre et ne pense qu’à une seule chose, la retrouver.  Il n’a plus de contrôle sur sa vie et devient totalement dépendant de ses apparitions.

Les images de la forêt d’algues sous-marine et de ses rencontres avec la pieuvre sont des pures moments d’émotion et de magie.

My Octopus Teacher a d’ailleurs été nominé aux Emmy Award.

Réalisé par Pippa Ehrlich et James Reed, avec Roger Horrocks (BBC’s ‘Blue Planet II’) caméraman sous-marin- Production Ellen Windemith

Film N°10

(catégorie meilleurs films)

ADU

Adu

De Salvador Calvo avec Luis Tosar, Anna Castillo, Alvaro Cervantes, Adam Nourou, Moustapha Oumarou (Adú)
Scénario de : Alejandro Hernández

Le pitch: destins croisés de personnages obligés de fuir leur pays.

Dans la nuit des migrants pris dans des barbelés tentent de passer la frontière à Melilla. Des gardes les en empêchent. Un homme pris dans les barbelés tombe et meurt.
Au Cameroun, dans la forêt proche de Yaoundé, Adu et sa soeur Alika sont  témoins du massacre d’un éléphant, abattu par des braconniers. Ils sont pourchassés et tentent de gagner l’Europe pour s’en sortir.
Un peu plus loin, dans une réserve, ,Gonzalo, un gardien zoologique espagnol chargé de la protection des éléphants, doit renoncer à sa mission et renouer avec sa fille….

La pauvreté et la dureté de la vie en Afrique de l’Ouest, les brutalités policières où qu’elles soient, le destin tragique des migrants, et la privation des libertés sont autant de thèmes abordés dans ce film bouleversant où le destin du jeune garçon, Adu, (joué par un acteur béninois, Moustapha Oumarou) nous captive du début à la fin.

En 2018, 70 millions de personnes ont été obligées de quitter leur pays pour survivre. La moitié était des enfants.

À l’instar de Styx, ce film leur rend hommage. Il est fort, et aborde de façon claire, brutale et sans aucune concession la vie terrible des personnes obligées de fuir leur pays pour leur survie.

Adu a été  tourné en grande partie au Bénin. Melilla se situe à la frontière entre l’Espagne et le Maroc où des migrants risquent chaque jour leur vies pour tenter de franchir le détroit de Gibraltar.

 

2. VOS FILMS  BIENTÔT.. 

Ondine

 

 

Quelques bandes annonces:

Nomadland, avec Francis McDormand, de Chloé Zhao

 

Songbird (directement en VOD aujourd’hui), avec KJ Apa et Sofia Carson de Adam Mason

https://youtu.be/jEQX2LBG1XQ

 

Farewell Amor de Ekwa Msangi

 

American skin, de Nate Parker

 

Loki

 

Nobody, Ilya Naishuller

 

Louis Van Beethoven, by Niki Stein

3. LES BONS CONSEILS DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA

SCÉNARISTES, RÉALISATEURS, ACTEURS, COMPOSITEURS…

 

Ettore Scola: Comment diriger un film sans l’avoir écrit ?

Les lettres de cinéma du monde entier

Notes From a Script Reader. In the late 1980s I was a Hollywood… | by Loren Kantor | WritingAndTypin

Jesse Eisenberg dirige Julianne Moore pour son premier film 

Cinéma : MC Godard | Les Echos

 

4. VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE

 

Vos programmes dès aujourd’hui:

 

Mercredi 16

LCP: Mandela, un symbole contre l’apartheid

Arte: The Guilty: à voir absolument !

France 4 : Notre corps, ce réseau social

Star : Mains armées

 

Jeudi 17

Arte: Une si belle famille (série)

France 5: un documentaire sur Le Titanic

M6 : La Planète des Singes : l’affrontement

TMC: Moi, moche et méchant 2

TFX : Le seigneur des anneaux: le retour du roi

 

Vendredi 18

Arte : Grease !

Canal+ : La Reine des Neiges II

Gulli : Kirikou et la sorcière

TCM : True Grit

 

Samedi 19

Arte : Le monde enchanté d’Andersen

Paramount : Duplicity

LCP: L’exercice de l’État

Gulli : Kirikou et la sorcière

 

Dimanche 20

TF1 : Solo: a Star War story

Arte : 18H50: Pavarotti  puis Ben Hur

France 5 : Les routes de l’impossible : la Côte d’Ivoire

TFX: The holiday

6Ter : West Side Story

TCM: The Big Lebowski

 

Lundi 21

Arte : L’homme qui n’a pas d’étoile 

France 3 : L’As des As

M6 : Zootopie

TF1 Séries : La Bûche

Paramount : Indiscret

TMC: Harry Potter et la Chambre des secrets

 

Mardi 22

Arte : De grandes espérances

TCM: Le Port de l’Angoisse

Paramount : Raging Bull

 

Mercredi 23

Arte : Fanfan la Tulipe

 

5. PLATEFORMES 

Arte 

 

Arte

 

Festival : Artekino festival.com: voter pour votre film préféré tout le long du mois de décembre.

 

Documentaire

Concert : La Scala de Milan

Soigner à tout prix

Sergio Leone

L‘histoire d’une conteuse : Selma Lagerlof

Laurel et Hardy

De Paris à Manille, le monde face à l’urgence climatique

Petite Fille

L’enfant de l’année 2020

Les Rolling Stone

Paul McCartney & Wings

Daniel Hope interprète Max Richter

Les 1001 vies de Yul Bryner

Pierre Richard, Le discret

 

Et dès le 27 décembre : Vivien Leigh

 

Le 29 décembre, une soirée spéciale Franck Capra

 

Film

Les sept mercenaires

Conte de cinéma de Hong Sang Son

Top Secret

Série

Criminal justice

 

En thérapie, adaptée de la série israélienne Be Tipul dès le 4 février 2021

 

La Chaîne Parlementaire

LCP vous propose de nombreux bons documentaires: ici

 

La Cinémathèque Française

Les rétrospectives sont reportées mais il reste à voir sur la plateforme Henri, un film culte gratuit chaque jour.

Voir un spectacle de lanternes magiques

 

Les meilleurs films  et les meilleures séries à voir

sur Netflix

 

 

Dès aujourd’hui:

L’incroyable histoire de l’ île de la rose, de Sidney Sibilia, avec Elio Germano….

 

 

The Prom, de Ryan Murphy, avec Meryl Streep et Nicole Kidman

 

 

 

La Toile (Canvas): un court-métrage d’animation adorable (10 mn)

 

 

 

Tiny pretty things. Créée par Michael MacLennan , avec Lauren Holly, Kylie Jefferson…

 

 

Rompan Todo, l’histoire du rock en Amérique latine

La saison 2 de  Home for Christmas. Nous retrouverons avec bonheur cette série feel-good, dès le 18 décembre

 

 

 

Ma Rainey’s Black Bottom , dès le 18 décembre, dernier film joué par Chadwick Boseman, produit par Denzel Washington

 

 

The Midnight sky, réalisé par et avec George Clooney et Felicity Jones, dès le 23 décembre

 

Le 24 décembre A Ghost story de David Lowery

 

 

Le 25 décembre

 

Les Chroniques de Bridgerton, série créée par Chris Van Dusen et produite par Shonda Rhimes.

 

 

Plus tard

Pieces of a woman, Kornel Mundruczo, dès le 7 janvier

 

The Dig, dès le 29 janvier, de Simon Stone, avec Carey Mulligan, Ralph Fiennes (bande annonce uniquement en français), adapté du livre éponyme de John Preston.

Fate The Winx Saga, dès le 22 janvier, Iginio Straffi, Brian Young

 

 

 

Outside the Wire, Michale Hafstrom

 

 

Les meilleurs films  et les meilleures séries

sur  Prime Video

 

 

Dès aujourd’hui

 

Saison 3 La fabuleuse Mrs Maisel: cette saison a l’a tout simplement incroyable !

 

Uncle Franck, d’Alan Ball : à voir absolument, un film bouleversant sur l’amitié entre une jeune fille et son oncle, un homme qui cache à sa famille son homosexualité depuis toujours (sans doute le 11e meilleur film de l’année)

 

 

Small Axe de Steve McQueen (Shame, Twelve years a slave): bientôt ! Sur la BBC pour l’instant….

Un podcast de l’interview du réalisateur au New Yorker par Richard Brody 

<iframe frameborder= »0″ src= »https://www.wnyc.org/widgets/ondemand_player/thenewyorker/?share=1#file=/audio/json/1072566/ » width= »100% » height=« 54″></iframe>

 

 

 

The Wilds,  série créée par Sarah Streicherl’histoire d’adolescents échoués sur une île avec Rachel Griffiths de Six Feet Under .

 

 

The Secrets We Keep, avec Noomi Rapace, (Millenium). Yuval Adler (The Operative)  a réalisé le film et écrit le scénario avec Ryan Covington.

 

 

 

Palm Springs, de Max Barbakow en janvier 2021

 

 

 

 

Les meilleurs films  et les meilleures séries

sur Canal+

 

 

 

En ce moment:

Raised  by Wolves, produit et réalisé par Ridley Scott, écrit avec Aaron Guzikowski.

2145. Les androïdes servent les humains sauf deux d’entre eux, Père et Mère, qui tentent de coloniser une planète à l’aide d’embryons humains. L’univers est fan-tas-tique. Deux épisodes tous les lundis.

 

 

Port Authority, de Danielle Lessovitz

 

 

Le Traître de Marco Bellochio

 

 

Little Women,de Greta Gerwig.

 

Et prochainement :

Frozen II, dès le 18 décembre.

 

L’échappée sauvage, de Benito Zambrano.

 

 

Les meilleurs films  et les meilleures séries

sur Starzplay

 

The Stand

 

 

 

Mother, father son, de Tom Rob Smith

 

 

Normal People, de Lenny Abrahamson et Hettie Macdonald

 

 

Brave New World , dès le 20 décembre, adaptée du roman d’Aldous Huxley 1984, créé par David Wiener (Homecoming) 

Deux premiers épisodes réalisés par  Owen Harris

Avec  Alden Ehrenreich, Jessica Brown Findlay

 

Vida, Tanya Saracho

 

Les meilleurs films et les meilleures séries

sur Apple TV

 

 

 

Stillwater , série adaptée des livres à succès « Zen Shorts », de Jon J.Muth

 

 

Dickinson

 

Trying

 

Dads, de Bryce Dallas Howard

 

 

Mariah Carey’s Magical Christmas Spécial 

 

 

Servant, de Night Shyamalan

 

Billie Ellish

Les meilleurs films  et les meilleures séries

sur Disney+

 

 

Safety

 

Star Wars : Andor 

 

The Falcon and the winter soldier story

 

 

Et toujours : The Mandalorian, la saison 2. Génial !

 

 

 

Dès Noël

 

Soul, de Pete Docter et Kemp Powers avec les voix de Jamie Foxx, Tina Fey.

 

 

Wanda Vision

 

Encanto en 2021…

 

 

 

Take care !

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

3 réponses

  1. L’année s’achève, l’heure des rétrospective a sonné. Le plus affligeant pour moi est que je n’ai vu aucun des dix films ici cités comme les meilleurs de l’année.
    J’ai prévu tout de même de voir Mank avant que ne sonne le glas de ce 2020 catastrophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez