fbpx
Mank

Mank le magicien des mots

Depuis le 4 décembre, Mank est enfin sur la plateforme Netflix. Réalisé par David Fincher et scénariste par son père, Jack Fincher, le film revient sur la vie de Herman Mankiewicz, et son écriture de Citizen Kane.

 

 

Pourquoi David Fincher a t-il réalisé Mank ?

 

Mank

 

CITIZEN KANE, D’ORSON WELLES, LE MEILLEUR FILM DE L’HISTOIRE DU CINÉMA

 

Citizen Kane est considéré comme le meilleur film jamais réalisé dans l’histoire du cinéma.

Si vous ne l’avez pas vu, regardez-le, c’est un classique magistral. Il raconte l’histoire de William Randolph Hearst, magnat de la presse, entrepreneur et homme politique.

Et qui en était le scénariste ? Herman Mankiewiecz, dit Mank.

Joseph Mankiewicz, son frère, immense réalisateur de Soudain l’Été Dernier, La Comtesse aux Pieds Nus, que tout le monde connaît, a laissé une marque dans l’histoire du cinéma plus importante que Mank qui eut du mal à être crédité pour ses scénarios.

 

UN HOMMAGE POSTHUME

 

David Fincher a voulu rendre hommage à Herman Mankiewicz, et à son père, Jack, auteur du scénario de Mank,  jamais produit de son vivant.

Herman Mankiewicz naît à New York en 1897, de parents juifs d’origine allemande.

Après la Columbia University, il est critique de cinéma dans le New Yorker et écrit des pièces de théâtre. Il est également l’attaché de presse de la danseuse Isadora Duncan. Deux pièces contribuent à sa notoriété, The Good Fellas (Les Affranchis) et The Wild Man of Borneo (L’Homme Sauvage de Bornéo).

Un producteur l’engage à Hollywood.

Entre 1929 et 1935, il est le scénariste de plus de vingt films sans jamais être crédité pour son travail, dont Laughter, Monkey Business, Horse Feathers et Million Dollar Legs.

Il devient en 1938 le scénariste du Magicien d’Oz (The Wizard of Oz), et n’est pas crédité pour son écriture de ce film culte du cinéma américain.

Selon le New York Times, la MGM aurait cédé à Joseph Goebbels. À cette époque, il exigeait que le nom de Mankiewicz soit enlevé des films pour avoir l’autorisation d’être projetés en Allemagne.

Puis vint le scénario de Citizen Kane.

Mank

 

CITIZEN KANE

 

Orson Welles qui considérait Herman Mankiewicz comme le meilleur – ce qu’il était- lui demande d’écrire un film en lui laissant carte blanche.

L’immense réalisateur a le final cut de la part de la RKO (c’est-à-dire le dernier mot au montage), ce qui laisse à Mank une liberté totale. Mais cette fois encore, Mank ne doit pas apparaître au générique, ce qu’il finira par refuser, arguant qu’il s’agit du meilleur scénario qu’il a jamais écrit.
Orson Welles voulait être crédité de tout, ce qui enlevait le mérite de Mankiewicz.

Une polémique à laquelle David Fincher met fin avec Mank. 

 

CITIZEN KANE – Orson Welles- Scénario Herman Mankiewcz

 

LE TOURNAGE DE MANK 

 

Jack Fincher a écrit le scénario au début des années 1990. Le film a failli être réalisé  au moment du tournage de The Game par David Fincher Mais comme il souhaite tourner en noir et blanc, le projet est annulé. Son père meurt en 2003.

Entre temps il tourne les films que nous connaissons tous:

Alien 3, The Social Network, Gone Girl, Fight Club, Panic Room, Zodiac, Seven, L’Étrange Histoire de Benjamin Button, Millenium L’Homme qui n’aimait pas les femmes et pour Netflix, certains épisodes de House of Cards et la série Mindhunters. 

David Fincher réalise de nombreux videoclips pour Patti Smith, George Michael, Madonna, Les Rolling Stones, Michael Jackson... Il contribue même en 2013 à une adaptation en bande dessinée du Dahlia Noir de James Ellroy en collaboration avec Matz aux Éditions Casterman.

Finalement, le tournage de Mank est lancé en 2019 avec Gary Oldman dans le rôle titre (Oscarisé pour son rôle dans Churchill). Amanda Seyfried joue Marion Davies, la maîtresse de William Hearst et Charles Dance (Alien, Imitation Game, Game Of Throne, …) joue William Hearst.

Pendant le tournage de Mank, terminé en février 2020, certaines scènes sont rejouée jusqu’à deux cent fois. Gary Oldman est contraint de jouer sans maquillage pour plus de vérité et le rendu est saisissant.

 

Mank

MANK

LE PITCH

 

1940. Herman Mankiewicz, scénariste alcoolique renommé, vient d’avoir un accident de voiture.

Contraint de rester au lit à cause de sa jambe cassée, Orson Welles, joué par Tom Burke, l’installe dans une clinique du désert de Mojave. Et il le prive d’alcool. Seules une infirmière, Frieda  jouée par Monika Gossmann et une secrétaire Rita Alexander jouée par Lili Collins  (Emily in Paris sur Netflix) veillent sur lui. Le producteur John Houseman vient le voir régulièrement pour superviser l’avancée du scénario.

Herman Manckiewicz est sous pression et a besoin d’alcool pour écrire. Entre l’alcool, l’écriture et les coups de fil d’Orson Welles, le scénariste revient sur son passé…

 

LA TOUCHE FINCHER

Le film est tourné en noir et blanc, en flash-back.

David Fincher revient sur les débuts de Herman Mankiewicz à Hollywood, juste après la crise de 29. Il vit avec sa seconde femme Sara, Sara Sulamith Aaronson, jouée par Tuppence Middleton, surnommée Poor Sara dans son cercle d’ami. Son addiction au jeu et à l’alcool prennent de plus en plus d’importance dans son quotidien.

Tout commence alors qu’Herman Mankiewicz devient ami avec Charles Lederer, le neveu de Marion Davies, maîtresse de William Hearst. Il fait ensuite la connaissance de Marion Davis puis de Hearst dont il est admiré.

Il devient très ami avec Marion Davis. Herman Mankiewicz mène une vie de célibataire lorsqu’il écrit. Sa femme vit dans l’Est des États-Unis et s’occupe de leurs enfants. Dans les soirées, il côtoie Louis B Mayer, patron de la MGM, Marion Davis, William Hearst et ses amis politiques. Il attaque les publiquement au risque d’être mal vu à chacune de ses apparitions.

La scène sur la montée du nazisme en Europe est l’une des plus fortes du film.

 

DES TEMPS TROUBLÉS

 

L’époque est alors aux coupes franches des salaires des artistes « dites »en raison de la crise. Les syndicats se mobilisent pour élire un nouveau gouverneur de Californie. Le démocrate, Upton Sinclair affronte Franck Merriam, le républicain, qui a la faveur des pontes de la MGM. Herman Mankiewcz est alors le plus connu des artistes à s’élever contre les manigances politiciennes destinées à faire élire Merriam…

Entre souvenirs alcoolisés, payé par ceux qu’il déteste, Mank reste soutenu par sa femme Sara. Malgré les pressions, il terminera le scénario qui donnera le chef d’oeuvre que nous connaissons, Citizen Kane. Hearst le fera interdire partout et Orson Welles niera toujours qu’il s’agit de lui dans le film.

Finalement l’Oscar du Meilleur Scénario est décerné à Orson Welles et Herman Mankiewicz. Les deux n’assisteront pas aux Oscars. Mank dira « Je suis honoré de recevoir cet Oscar pour ce film de la même façon qu’il s’est fait, c’est-à-dire sans Orson Welles ».
Il n’écrira plus jamais après Citizen Kane et meurt à 55 ans des suites de l’alcoolisme.

 

CRITIQUE

 

Pour celles et ceux qui connaissent peu l’histoire du cinéma américain, le film peut sembler parfois compliqué à suivre. Il y a des flash back multiples et le film ressemble à un kaléidoscope.

Mais le film est magnifique. La photographie en noir et blanc d’ Erik Messerschimdt (Fargo, Mindhunter, Gone Girl, Raised by wolves) renforce la force et l’authenticité de l’histoire (comme Roma, également sur Netflix, dans un style différent, réalisé par Alfonso Cuaron).

Dans Mank, David Fincher nous interroge. Dans les années 30, en temps de crise, la question se posait déjà : comment faire pour donner aux gens l’envie d’aller au cinéma ?

Et au travers de l’histoire de Mank, quelle est la place de l’artiste dans la société ? Doit-il renoncer à la gloire et travailler dans l’ombre ? Quel est le prix du succès ?
Irving Thalberg  prônait d’ailleurs cette maxime. Producteur de cinéma dans les années 30, surnommé The Wonder Boy, surdoué à l’instinct infaillible, il disait « Les honneurs fait à soi-même n’en valent pas la peine ». Jean-Luc Godard a dit de lui:  » Irving Thalberg a été le seul qui, chaque jour, pensait 52 films » (Histoire(s) de cinéma).

Charles Dance, Gary Oldman, Tom Burke (Orson Welles), Arliss Howard (Louis B. Mayer), Tom Pelphrey, Lilly Collins et Tuppence Middleton composent le casting idéal de ce film que j’ai déjà vu deux fois.

Kirk Baxter (The Social Network, Benjamin Button) a réalisé le montage de ce film parfaitement rythmé.

Trent Reznor et Atticus Ross (Birdbox et Soulont composé la musique.

David Fincher rend hommage à son père, aux scénaristes, à tous ceux qui participent au monde magique et cruel de l’industrie du cinéma.

 

À voir bien sûr, absolument.

MANK – David FincherScénario Jack et David Fincher

 

JOSEPH MANKIEWICZ

Frère de Mank qui l’introduit à Hollywood, Joseph Mankiewiecz devient scénariste à la Paramount. Puis il passe à la MGM et rencontre son premier succès avec Chaîne Conjugale (A Letter to three Wives) vu récemment, bijou de comédie sur les rapports hommes-femmes. Linda Darnell, Paul Douglas, Ann Sothern, Jeanne Crain, Kirk Douglas jouent dans ce film, critique de la société américaine gangrénée par la publicité.

Joseph Mankiewicz préside la Screen Director Guild, syndicat qui défend les intérêts des réalisateurs. Il tourne ensuite Eve, L’Affaire Cicéron, La Comtesse aux pieds nus, Soudain l’Été dernier… Son dernier film est Le Limier en 1973.

Lui et son frère voulaient garder cette liberté dans la création, bien montrée dans Mank.

 

CHAÎNES CONJUGALES (A LETTER TO THREE WIVES). Joseph Mankiewicz Scénario écrit avec Vera Caspary

 

 

No Comments

Merci d'avance pour vos commentaires sur cet article. Thank you so much for your comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :