Suivez-moi :
réalisatrice

Vingt réalisatrices à suivre

Elles sont réalisatrices ou actrices, scénaristes, dessinatrices…Ou auteures puis passent à la réalisation.

Découvrons qui sont les vingt réalisatrices  avec lesquelles nous devons compter aujourd’hui.

 

Qui sont les réalisatrices à suivre ?

 

réalisatrices

1. Julia Ducournau

Julia Ducournau a été révélée par son premier long métrage « Grave » nominé six fois aux César. 

Cette année elle a reçu la Palme d’Or au Festival de Cannes avec « Titane » interprété par  Vincent Lindon et Agathe Rousselle.

Julia Ducournau est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité sexuelle, de genre, de classe et de race dans le cinéma et l’audiovisuel.

 

réalisatrice

2. Audrey Diwan

Son film « L’Evénement », vient d’obtenir le Lion d’Or à la Mostra de Venise, adapté du roman éponyme d’Annie Ernaux, paru en 2000 chez Gallimard.

Elle fut également scénariste sur Bac Nord et réalisatrice de « Mais vous êtes fous » avec Pio Marmaï  et Céline Sallette. Son premier roman La Fabrication d’un mensonge obtient le Prix René-Fallet 2008. 

Elle est également membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel.

Sortie prévue le 24 novembre 2021.

 

réalisatrices

 

3. Maïmouna Doucouré

« Maman(s) » qu’elle a écrit et réalisé, a remporté de nombreux prix internationaux dont le Prix du Meilleur Court métrage au Festival de Toronto au Canada, le prix du meilleur court-métrage international au Festival du film de Sundance aux États-Unis et le César 2017 du Meilleur court métrage.

Elle a reçu le Global Filmmaking Award pour son projet de long métrage Mignonnes. Elle est parrainée par la réalisatrice afro-américaine Ava DuVernay. 

« Mignonnes » sort sur les écrans en août 2020. En 2021 elle obtient une nomination aux  César dans la catégorie Meilleur premier film. Elle reçoit à Berlinale 2020 la Mention Spéciale du Jury international.

Fathia Youssouf a reçu le César du Meilleur Espoir Féminin.

« Mignonnes » a également remporté le Prix Alice Guy remis cette année au Max Linder.

 

4. Antoneta Alamat Kusijanović

Antoneta Alamat Kusijanović  a obtenu la Caméra d’Or cette année au Festival de Cannes pour « Murina », en 2021.

Son film traite du délitement d’une familles ur une île au large de la Croatie, où une adolescente Julija vit une vie isolée sous la domination oppressante de son père, aux côtés de sa jeune mère.

 

réalisatrices

5. Hafsia Herzi

Hafsia Herzi fut révélée dans « La Graine et le Mulet » (2007) d’Abdellatif Kechiche  qui lui vaut plusieurs récompenses dont le prix Marcello-Mastroianni de la Mostra de Venise et le César du meilleur espoir féminin.

En 2019, elle tourne son premier long métrage comme réalisatrice , « Tu mérites un amour », présenté à la Semaine de la critique au Festival de Cannes.

Cette année elle a reçu le Prix d’Ensemble au Festival de Cannes pour son second long métrage, « Bonne Mère », présenté dans la sélection Un certain regard à Cannes.

 

réalisatrices

 

6. Chloé Mazlo

Plasticienne, réalisatrice, scénariste et comédienne française.

En 2015, Les Petits Cailloux remporte le César du meilleur court métrage d’animation.

En 2019, au  8e festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec , Chloé Mazlo obtient le  Prix du jury et le Prix du public pour « Asmahan la diva ».

Chloé Mazlo réalise son premier long-métrage en 2020, « Sous le ciel d’Alice », avec Alba Rohrwacher et Wajdi Mouawad. Le film est sélectionné à la 59e Semaine de la critique du Festival de Cannes 2020.

 

réalisatrices

7. Leila Bouzid

En 2015, son long métrage, « À peine j’ouvre les yeux », co-écrit avec Marie-Sophie Chambon est sélectionné dans plusieurs festivals. Il est primé notamment à la Mostra de Venise, aux Journées cinématographiques de Carthage, au Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz.

En 2021, son film « Une histoire d’amour et de désir », remporte un Valois de diamant au Festival du Film Francophone d’Angoulême et il a été sélectionné au Festival de Cannes cette année dans le cadre de la Semaine de la Critique.

Leila Bouzid est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel.

 

 

8. Charline Bourgeois-Tacquet

Elle se fait remarquer en 2018 avec son second court-métrage, « Pauline asservie », sélectionné à la Semaine de la Critique, puis au Festival de Clermont-Ferrand où il reçoit la Mention Spéciale du Jury et le Prix de la Presse Télérama. 

Son film est présélectionné aux César 2020 et récompensé dans de nombreux festivals internationaux.

« Les amours d’Anaïs » son premier long métrage, est sélectionné à la Semaine de la Critique en 2021, en séance spéciale du 60e anniversaire. Il est sorti en salles le 15 septembre.

 

9. Mati Diop 

En 2008, Mati Diop joue son premier rôle principal au cinéma dans le film de Claire Denis, « 35 rhums ». Elle présente également « 1000 soleils »  au Festival de Cannes, un projet de documentaire sur le film Touki Bouki (réalisé par son oncle en 1973 et présenté à Cannes cette année-là).

Son court-métrage « Atlantiques » obtient le Tigre du meilleur court-métrage en 2010 lors du Festival International du Film de Rotterdam.

Mati Diop réalise en 2018 son premier long-métrage, « Atlantique », sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2019 où il obtient le Grand Prix. Netflix rachète un peu plus tard les droits pour le marché international.

En 2020 « Atlantique » est nominé au César du meilleur premier film à la 45ème cérémonie des César.

 

10. Emma Benestan 

Après avoir intégré la Fémis en département montage, elle participe à l’écriture de plusieurs long métrages tout en réalisant trois courts métrages, « Toucher l’horizon », « Belle gueule » et « Goût bacon », sélectionnés dans différents festivals.

Réalisatrice du long-métrage « Fragile », comédie romantique tournée à Sète avec Yasin Houicha, Oulaya Amamra, en salle en ce moment.

 

11. Sara Forestier

Sara Forestier est révélée en 2004 dans « L’Esquive », d’Abdellatif Kechiche, qui lui vaut le César du meilleur espoir féminin. Elle réalise «M », après deux ans de préparation.

C’est son premier long-métrage en tant que réalisatrice. Il a été présenté dans la section parallèle « Giornate degli autori » lors de la Mostra de Venise 2017.

 

réalisatrices

12. Nine Antico

Illustratrice, auteure de bande dessinée, scénariste et réalisatrice.

Nine Antico réalise en 2013 le court métrage « Tonite », interprété par la comédienne Sophie-Marie Larrouy. Ce film est adapté d’une de ses bandes dessinées.

Elle écrit le scénario d’ « Il était 2 fois Arthur », dessiné par Grégoire Carlé et paru en 2019, sur les trajectoires de Jack Johnson et Arthur Cravan.

Elle réalise en 2020 son premier long métrage, « Playlist », une comédie en noir et blanc avec Sara Forestier.

 

que voir

13. Jasmila Žbanić

Jasmila Žbanić est une réalisatrice bosnienne.

Le long métrage « Grbavica », réalisé en 2006, a remporté l’Ours d’or au 56e Festival international du film de Berlin, le Grand prix du jury au Festival international des longs métrages en compétition, ainsi que le prix du meilleur film européen et de la meilleure actrice européenne.

Elle réalise ensuite « La Voix d’Aïda » (« Quo vadis, Aida ? »). Ce film  lui a valu des nominations pour l’Oscar du Meilleur Film en langue étrangère, le BAFTA Award du meilleur film non anglophone et le BAFTA Award de la meilleure réalisation.

« La Voix d’Aïda » est sorti en salle le 22 septembre.

 

 

14. Juliette Guignard

Juliette Guignard est réalisatrice et performeuse. 

Ses documentaires s’inscrivent à la fois dans des projets de films (« Le Temps du chantier », « Te Merau », « La Terre du milieu »), et de spectacles hybrides (« Oniri 2070 », avec la Cie Organic Orchestra). 

« La terre du milieu » dresse le portrait de Camille, une jeune femme ayant choisi de devenir paysanne dans la Creuse. Il passe au cinéma en ce moment.

Juliette Guignard a aussi fondé le collectif Captive et travaille souvent avec des associations.

 

 

15. Fanny Sidney

Réalisatrice de la série « Jeune et Golri « , (huit épisodes de 20 minutes, sortis sur la plateforme OCS le 2 septembre) créée par Agnès Hurstel, Fanny Sidney s’est fait connaître par le rôle de Camille Valentini dans la série « Dix pour cent ». 

Elle a également écrit et réalisé une série « Brigade mobile » (sept épisodes de 10 minutes qu’elle a réalisés et écrits).

 

16. Reem Kherici

Actrice, réalisatrice et scénariste.
Elle débute et se fait remarquer dans la troupe comique La Bande à Fifi. En 2013 , elle réalise et joue dans « Paris à tout prix » et réalise « Jour J » en 2017 ,dont elle est également scénariste. 

« Paris à tout prix » est sélectionné au Festival international du film de Palm Springs 2014 et aux New Voices/New Visions Awards.

 

17. Alana Waksman 

Pen­dant ses études à l’USC, School of Cinematics Arts, Alana Waksman est choi­sie avec neuf autres étu­diants pour coréa­li­ser le pre­mier long métrage de l’école, « Don Quixote : The Inge­nious Gent­le­man of La Man­cha », sous la super­vi­sion de James Fran­co. 

En septembre, « We Burn Like This », inspiré d’une his­toire vraie, est son pre­mier film. Il a été projeté au Festival du Film Américain de Deauville cette année.

 

18. Alice Rohrwacher 

Son film « Les Merveilles » est sélectionné en compétition au festival de Cannes 2014 où il reçoit le Grand Prix.

Puis « Heureux comme Lazzaro » (« Lazzaro Felice ») est en sélection officielle au Festival de Cannes 2018 où elle reçoit, ex-æquo avec Nader Saeivar et Jafar Panahi, le Prix du scénario. 

En 2020, elle réalise deux épisodes de la série « L’Amie prodigieuse » (« L’amica geniale »,  saison 2, épisodes 4 et 5) disponible sur Canal Plus.

 

19. Cécile Ducroq

Actrice, scénariste et réalisatrice. 

En 2016, elle obtient le César du court-métrage pour « La Contre-Allée ». Elle tourne la série « L’Opéra » aux côtés de Benjamin Adam, dont la première saison est disponible depuis le 7 septembre sur OCS.

Elle réalise « Une femme du monde »  avec Laure Calamy, projeté cette année au Festival du Film Américain de Deauville.

 

20. Ninja Thyberg

Elle réalise plusieurs courts métrages depuis 2009 qui s’articulent autour d’une même thématique : la sexualité. 

En 2013, son court métrage « Pleasure » est présenté à Cannes dans le cadre de la 52ème Semaine de la Critique. Elle en fait un long métrage.

Il a reçu le Prix du Jury cette année au Festival du Film Américain de Deauville.

 

La première femme réalisatrice

 

 

 

 

 

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez