Loader

Tu mérites un amour

À la Cinémathèque de Paris , « Tu mérites un amour » était projeté en avant-première, en présence de la réalisatrice, Hafsia Herzi, son équipe d’acteurs et du Directeur Général du Festival de la Semaine de la Critique à Cannes, Charles Tesson, où le film a été sélectionné. (58ème semaine)

Par amour…

Hafsia Herzi voulait faire un film sur l’amour. Comme le gâteau de Peau d’Âne, elle l’a réalisé avec amour. Nous avons tous vécu des chagrins d’amour, et la réalisatrice raconte les différents moments par lesquels nous passons lorsque nous nous retrouvons seuls, quittés, trompés. L’injustice de la trahison, les doutes, la colère…Cette petite mort qui nous prend avant de retourner à la vie…Avec quelques personnages hauts en couleur, Lila, l’héroïne, pleure, cherche à comprendre, se perd…

 

Un long métrage en auto-production

Peu de réalisateurs (rices), voire aucun, réalisent un long métrage en auto production, sans argent, sans distributeur éventuel, un film « sans papier », (dixit Hafsia) en cours de régularisation. Sélectionné « in extremis » à la Semaine de la Critique, ce film émouvant est professionnel. Les acteurs sont tous incroyables, (un coup de coeur pour Djanis Bouzyani), et la réalisatrice s’est bien entourée :  la lumière de Jérémie Attard (qui avait travaillé récemment sur « Mektoub, My Love : Canto Uno” » de A. Kechiche) et  Jeremy Renault et Tom Houguenague ont mis leur passion au service de l’histoire et le spectateur est pris au piège dans le chagrin de Lila.

L’héritage « Kechiche » de Tu mérites un amour

La réalisatrice a réussi un premier film maîtrisé, où le cadrage serré rappelle les films d’Abdellatif  Kechiche, qui l’a révélée dans « La Graine et le Mulet » .  Le réalisateur a donné naissance à deux grandes réalisatrices. Il y a un an, Sara Forestier, révélée dans « L’Esquive », l’un des premiers films d’Abdellatif Kechiche, avait réalisé « M » , une belle histoire d’amour entre une bègue et un analphabète.

Frida Kahlo

Hafsia Herzi a souvent été comparée à Frida Kahlo pour son physique. Elle a aussi en elle, cette force qui la caractérisait, une détermination sans faille et une liberté créative totale.

À voir en septembre,  dans tous les bons cinémas.

RÉALISATION ET SCÉNARIO : Hafsia Herzi – IMAGE Jérémie Attard – MONTAGE : William Wayolle ; Maria Giménez Cavallo – SON :Guilhem Domercq ; Rémi Durel ; Julie Tribout
MUSIQUE : Nousdeuxtheband
Avec : Hafsia Herzi ; Djanis Bouzyani ; Jérémie Laheurte ; Anthony Bajon ; Sylvie Verheyde ; Karim Ait M’hand ; Myriam Djeljeli.

Trailer 

 

     

 

 

No Comments

Post A Comment