Suivez-moi :

Tous les films dès le 31 août

 Quels films regarder dès le 31 août

 

 

Pour vous, en salle et sur vos plateformes, les meilleurs infos sur les films dès le 31 août.

Les news

« Les Pires » et « Le Sixième Enfant » triomphent au Festival d’Angoulême

Déjà lauréat du Prix Un Certain Regard à Cannes, « Les Pires » repart avec le Valois de Diamant. De son côté, « Le Sixième Enfant » remporte les prix de la musique, du scénario, de la meilleure actrice et du public.

 

 

 

Les 5 blockbusters de votre été :

Bullet Train de David Leich, le 3 août

Synopsis : Cinq tueurs à gages se retrouvent dans un train à grande vitesse voyageant entre Tokyo et Morioka et ne faisant que très peu d’arrêts. Les cinq criminels vont découvrir qu’ils sont tous liés par leur mission, se demandent qui va en sortir vivant et s’interrogent sur ce qui les attend à la gare d’arrivée.

Nope de Jordan Peele, avec Daniel Kaluuya, Keke Palmer, Steven Yeun le 10 août

Synopsis  : Les gardiens d’un ranch californien rencontrent une force mystérieuse qui affecte le comportement humain et animal.

Vesper chronicles, de Kristina Buozyte, Bruno Samper, le 17 août

Synopsis : Dans le futur, les écosystèmes se sont effondrés. Parmi les survivants, quelques privilégiés se sont retranchés dans des citadelles coupées du monde, tandis que les autres tentent de subsister dans une nature devenue hostile à l’homme.

Beast de Baltasar Kormákur, avec Idris Elba le 24 août 

Synopsis : Le docteur Nate Samuels voyage avec ses deux filles adolescentes en Afrique du Sud. C’est dans ce pays qu’il avait autrefois rencontré sa femme, décédée il y a peu de temps. Nate, Meredith et Norah se rendent dans une réserve naturelle gérée par Martin Battles. La famille Samuels va alors être la cible d’un lion. Cet animal, attaqué par des braconniers, considère alors tous les humains comme une menace. Il va prendre en chasse Nate et les siens.

Everything, Everywhere all at once, de Daniel Scheinert et Daniel Kwan le 31 août (bande annonce plus bas)

Synopsis : Evelyn Wang tient une laverie avec son mari, Waymond qui veut divorcer. Evelyn est à bout. C’est alors qu’elle fait la connaissance d’Alpha Waymond. Ce dernier est une version alternative de Waymond. Il lui explique que de nombreux univers parallèles existent, car chaque choix fait engendre la création d’un nouvel univers. Les habitants de l’Alphaverse ont ainsi développé une technologie permettant d’accéder aux compétences, aux souvenirs et au corps de leurs homologues de l’univers parallèle.

 

Les meilleurs films depuis janvier 2022

  1. As Bestas, Rodrigo Sorogoyen (critique ci-dessous)
  2. La Nuit du 12, Dominik Moll (critique ci-dessous)
  3. Les Nuits de Mashaad, Ali Abbasi (critique ci-dessous)
  4. Les Cahiers Noirs, Schlomi Elkabetz 
  5. Loving Highsmith, Eva Vitija
  6. Clara Sola, Nathalie Álvarez Mesén
  7. Varsovie 83, Jan P. Matuszynski
  8. Aristocrats, Yukiko Sode
  9. Une jeune fille qui va bien, Sandine Kiberlain
  10. Seule la terre est éternelle, François Busnel
  11. Murina, Antoneta Alamat Kusijanovic
  12. C’mon C’mon, Mike Mills

 

Podcast 

Écoutez l’épisode « Cinq films sur la paix »

 

Bientôt la Mostra de Venise (du 31 août au 10 septembre), voici les films sélectionnés :

En compétition : cliquez ici

Hors compétition : cliquez ici

 

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES

 

Nope, Jordan Peele

 

Synopsis

Les habitants d’une vallée perdue du fin fond de la Californie sont témoins d’une découverte terrifiante à caractère surnaturel.

Avec Daniel Kaluuya, Keke Palmer, Steven Yeun, Michael Wincott, Brandon Perea …

 

Jordan Peele : Le magicien d’Oz de l’horreur ?

Jordan Peele ne fait rien comme les autres.

« Get Out », son premier long métrage, racontait une histoire de meurtre sous fond de racisme et jouait déjà avec la temporalité. Ses personnages expérimentaient la terreur et se demandaient si elle était ou non réelle et se retrouvaient piégés par la peur.

Cette fois le réalisateur multiplie les références, quitte à saborder son film (selon certains critiques). Mais à mon avis, le film en ressort enrichit.

L’histoire : un nuage, sorte d’ animal géant, kidnappe les êtres vivant sur terre et les dévore.

O.J (Daniel Kaluuya) a hérité du ranch de son père, mortellement blessé par une attaque inconnue venue du ciel. En tant que dresseur, il propose, avec sa soeur Em (Keke Palmer), ses chevaux pour les tournages de westerns aux studios d’Hollywood. 

Em nous apprend que la première image du cinéma filmée de tous les temps est celle d’un jockey Noir photographié au galop pendant quelques secondes.

Alors qu’O.J tient que le cheval qui a longtemps attendu, un technicien s’approche trop près de l’animal qui se met à ruer sur plateau. Voilà donc O.J et Em renvoyés de la production du film.

Pour gagner un peu d’argent, O.J rend visite à un ami, Ricky ‘Jupe’ Park (Steve Yeun vu dans Walking Dead bien sûr), un ancien enfant star, qui tient un parc d’attraction sur le thème du western et lui propose de vendre quelques chevaux. 

Jupe a été témoin d’un crime horrible sur le show télévisé dans lequel il jouait enfant. Gordy, le chimpanzé, héros du show, a tué tous les acteurs de la série sur le plateau (je vous épargne les détails) et fut abattu avant de faire un check avec Jupe. Bizarrement, sur le plateau tv, la chaussure de l’actrice morte flotte en l’air.

Alors qu’O.J et sa soeur rentrent au ranch, une nuit, un cheval s’enfuit et disparaît, enlevé par un nuage mystérieux.

Jordan Peele mêle les genres, thriller, western, horreur (on pense bien sûr à Amityville de Stuart Rosenberg, ou encore Scream cf les masques des enfants), mais il nous questionne aussi sur notre rapport avec la nature (l’animal a la forme d’un nuage #changement climatique, puis à la pollution), aux racines du cinéma et au racisme et à l’audiovisuel.

Pour prouver que quelque chose existe, il ne faut pas de science ou d’intelligence mais une preuve visuelle, aka une image, pour passer chez Oprah. Notre monde est bien entendu dominé par l’audiovisuel. 

Les chevaux, au coeur de ce film, furent au coeur de la conquête de l’espace américain et sont les premières victimes de cette disparition. 

Fin des westerns, fin des temps, fin du monde ?  

« Nope », dit à plusieurs reprises O.J lorsqu’il voir l’Extra-Terrestre. Vivons-nous dans le déni ? Pourquoi ne doit-il pas regarder ce nuage pour le combattre, à l’instar des hommes lorsqu’ils rencontrent les gorilles sur leur territoire ? 

Dans une courte scène, Jordan Peele rend un bel hommage à « Rencontres du 3ème Type » de Steven Spielberg et ce chimpanzé (tout droit sorti paraît-il d’un de ses cauchemars), m’a également fait penser à La Planète des Singes

Et la chaussure ? Est-elle celle du Magicien d’Oz ? « Em » est le nom de la Tante dans Le Magicien d’Oz et l’histoire se passe dans une ferme.

« Nope » est-il une version moderne et horrifique du  film « Le Magicien d’Oz » ?

Bien sûr, je me trompe peut-être…le choix de la chaussure bleu était-il lié au « Magicien d’Oz ? Les chaussures rouges sont un symbole de la beauté, du cinéma classique et de l’espoir maiscomme le dit le personnage de Clance Morgan dans  la série « A league of their own », « Dorothy est le diable…Sa maison n’était pas assez bien pour elle. Alors qu’est-ce qu’elle fait ? Elle envahit un autre univers ».   »

Rien n’est sûr et heureusement pour nous, Jordan Peele reste un tout petit peu optimiste et surtout a beaucoup d’humour. Les acteurs sont sensationnels.

Même si vous ne comprenez pas tout, vous serez étonné, vous aurez peur, et serez stimulé par « Nope ».

En ce moment au cinéma. 

Allez-y !

 

 

Never have I ever season 3,Mindy Kaling & Lang Fisher

 

Synopsis

Au début de la troisième saison de Mes premières fois, l’héroïne Devi Vishwakumar (Maitreyi Ramakrishnan ), 16 ans, fréquente de nouveau le beau Paxton Hall-Yoshida (Darren Barnet), l’athlète le plus convoité de l’école secondaire de Sherman Oaks, une banlieue aisée du sud de la Californie.

C’était le but que Devi s’était fixé au tout début de la série : chiller avec le gang des cool, avoir un copain  et entrer à l’Université de Princeton.

 

Toujours aussi réjouissante !

Devi, entourée de ses amies, Éleanor et Fabiola, remet toujours tout en question. Par orgueil, par égoïsme, ou par manque d’assurance.

Et cette combinaison de défauts et de qualités la conduit à des commettre des erreurs et à se mettre dans des situations cocasses et compliquées.

Ses amies, mais également Ben, son ancien amoureux, Trent, le meilleur ami de Paxton, et sa famille forment un ensemble de personnages drôles, touchants, et qui ont tous du caractère. Tradition et modernité s’affrontent ici aussi dans cette famille indo-américaine où les femmes décident de tout.

Devi cherche à combler un manque depuis la mort de son père et à se faire aimer, souvent, à ses propres dépens. Sa mère, Nahili, ne vit que pour son travail et sa famille et a du mal à s’autoriser à vivre pour elle.  La peur du jugement, du regard des autres, la culpabilité freinent leur liberté. Mais Fabiola, Alienor, Devi et sa cousine Kamala s’affranchissent peu à peu de ces diktats.

Racontée par John McEnroe (car dans cette série, la raquette a son importance), cette série pleine de rebondissements est un joli mélange de fous rires, de larmes et de tendresse.

 

À voir sans modération sur Netflix !

 

 

L’éveil de Dana, Nadia Tabbara

Synopsis

Créée par Nadia Tabbara avec Flavia Bechara (Dana Nasr), Tarek Yaacoub (Ghassan Fayad).

L’histoire ?

À Beyrouth, après un coma de douze ans, Dana réapprend à vivre auprès d’une famille en apparence aimante, qui dissimule secrets et trahisons. Victime collatérale de l’attentat contre l’ancien Premier ministre Rafiq Hariri, elle doit s’adapter à un monde d’après marqué par l’omniprésence des réseaux sociaux. Entourée de sa famille, et avec l’aide de ses sœurs Lama et Jinane, elle se remet petit à petit et découvre ainsi le monde connecté qui l’entoure.

Alors qu’elle se construit une nouvelle vie avec un travail, des amis et l’amour, d’anciens secrets de famille et des trahisons passées menacent de détruire, une nouvelle fois, la vie de Dana.

 

La série

Première série libanaise à être diffusée aux États-Unis, en Allemagne et en Australie, « L’éveil de Dana » nous catapulte « dans un futur proche où rien n’est plus pareil et où le numérique est devenu omniprésent », indique Arte.

Mais pas seulement.

Réalisé par Sandrine Zeynoun et Mazen Fayard, « L’éveil de Dana » nous emmène au coeur d’une famille, de la culture libanaise et de la communication. Mais il y a bien évidemment, comme dans beaucoup de familles, les secrets, les amours cachés.

Cette série prend son temps (16 épisodes) et vaut vraiment la peine d’être vue. Elle est originale, tendre envers ses personnages et nous fait découvrir un pays que l’on connaît souvent uniquement par le prisme de la guerre.

Si l’histoire du Liban est sous-jacente, sa modernité et sa culture montrent que c’est un pays qui est bien plus que tout cela, entre Orient et Occident, tradition et modernité.

Le casting est parfait.

Foncez, c’est sur Arte !

 

 

Vos sorties cinéma dès le 31 août

 

 

 

Cette semaine :

Les Cinq Diables, Léa Mysius

Avec Adèle Exarchopoulos, Sally Dramé, Swala Emati

Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Un jour Julia, la sœur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur.

 

 

La Page blancheMurielle Magellan

Avec Sara Giraudeau, Pierre Deladonchamps, Grégoire Ludig

Eloïse se retrouve assise seule sur un banc parisien. Qui est-elle ? Que fait-elle là ? Elle ne se souvient de rien ! Elle se lance alors dans une enquête, pleine de surprises, pour découvrir qui elle est. Et si cette amnésie lui permettait de trouver qui elle est, qui elle aime, et de réinventer sa vie ?

 

Rebel, Adil El Arbi, Bilall Fallah

Avec Aboubakr Bensaihi, Lubna Azabal, Amir El Arbi

Kamal décide de se rendre en Syrie afin de venir en aide aux victimes de la guerre. Mais à son arrivée, il est forcé de rejoindre un groupe armé et se retrouve bloqué à Raqqa. Son jeune frère Nassim, qui rêve de le rejoindre, devient une proie facile pour les recruteurs du djihad.

 

Avec amour et acharnement, Claire Denis

Avec Juliette Binoche, Vincent Lindon, Grégoire Colin

Sarah et Jean s’aiment, ils vivent ensemble depuis plusieurs années. Ils ont confiance l’un en l’autre. Le désir ne s’est jamais affadi. Un matin, Sarah croise par hasard François son ancien amant, ce François qui lui a présenté Jean, ce François qu’elle a quitté pour Jean sans hésiter.

 

Everything Everywhere All at OnceDaniel Scheinert, Daniel Kwan

Avec Michelle Yeoh, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis

Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener.

 

La Dégustation, Ivan Calbérac

Avec Isabelle Carré, Bernard Campan, Mounir Amamra

Divorcé du genre bourru, Jacques tient seul une petite cave à vins, au bord de la faillite. Hortense, engagée dans l’associatif et déterminée à ne pas finir vieille fille, entre un jour dans sa boutique et décide de s’inscrire à un atelier dégustation.

 

Flee, Jonas Poher Rasmussen

L’histoire vraie d’Amin, un Afghan qui a dû fuir son pays à la fin des années 80 alors qu’il n’était qu’un enfant. Trente ans plus tard, désormais universitaire au Danemark, il va confier à son meilleur ami la véritable histoire de son voyage et de son combat pour la liberté.

 

The Princess,Ed Perkins

The Princess, film intime et immersif, retrace au plus près l’histoire de Lady Di. À travers des archives contemporaines rares, il dévoile le profond impact de sa vie et tous les événements qui ont façonné, et façonnent encore, la relation passionnelle du public à la monarchie.

 

My Name is Gulpilil, Molly Reynolds

Avec David Gulpilil

Arraché au bush australien alors qu’il n’était qu’un jeune garçon, David Gulpilil va devenir la première icône aborigène sur grand écran. Partagé entre les traditions de son peuple et les excès hollywoodiens, l’acteur et danseur aux multiples talents nous raconte le voyage extraordinaire qu’a été sa vie.

 

 

Les meilleurs films de l’été et plus tard (et on a hâte !) :

The Woman King, Gina Prince-Bythewood

 

 

Houria, Mounia Meddour (réalisatrice de Papicha)

Simone Le Voyage du siècle, Olivier Dahan

Avec Elsa Zylberstein, Rebecca Marder, Élodie Bouchez, Judith Chemla, Olivier Gourmet, Mathieu Spinosi. Et aussi Sylvie Testud & Philippe Torreton.

 

 

The handmaid’s Tale saison 5 : 14 septembre

 

Don’t worry Darling, Olivia Wilde, le 21 septembre

 

 

She said, Maria Schrader, avec Carrey Mulligan, Zoe Kazan, le 18 novembre prochain

 

 

Black Panther : Wakanda Forever, Ryan Coogler, le 9 novembre

 

 

The Idol

Créée par Abel « the Weeknd » Tesfaye, Reza Fahim, et Sam Levinson pour HBO.

Lily-Rose Depp et Tesfaye devraient jouer les rôles principaux, tandis que Troye Sivan, Debby Ryan, Rachel Sennott, Jennie Kim, Steve Zissis, Hari Nef et Juliebeth Gonzalez apparaîtront comme personnages secondaires.

 

 

God’s creature, Saela Davis & Anna Rose Holmer , avec Emily Watson, Paul Mescal, & Aisling Franciosi

 

 

The Last of Us, Craig Mazin et Neil Druckmann

 

 

 

The Son, Florion Zeller

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

 

What is the difference between Act One midpoint and Act One end? | by Scott Myers | Aug, 2022 | Go I

 

VOTRE PROGRAMME TV DÈS LE 31 AOÛT

 

 

 

Mercredi – Wednesday

Arte : La Religieuse

Au XVIIIe siècle, le calvaire de Suzanne, contrainte d’entrer dans les ordres… Après Jacques Rivette (1966), Guillaume Nicloux entreprit en 2013 une relecture incandescente du brûlot anticlérical de Diderot, avec Pauline Étienne, Isabelle Huppert, Martina Gedeck et Louise Bourgouin.

 

Jeudi – Thursday

Arte : série Face aux doutes

La revêche Hana, infirmière depuis dix-neuf ans dans le même service, a-t-elle volontairement tué des patients ? Librement inspirée de faits réels, cette minisérie tchèque haletante navigue dans les eaux troubles d’un État de droit vacillant.

Canal Plus : Conversation with friends

 

Friday – Vendredi

Arte : Edith, en chemin vers son rêve

Refusant d’être placée en maison de retraite, une octogénaire décide d’escalader le mont Suilven, dans les Highlands écossais. En chemin, elle noue une amitié inattendue avec son guide. Une douce aventure émancipatrice au cœur de la nature sauvage.

 

Sunday – Dimanche

France 2 : Il était une fois à Hollywood

Arte : Munich

 

Monday – Lundi

Canal Plus : La Guerre des Mondes

C8 : Jason Bourne

Arte : Dédée d’Anvers

Éprise d’un marin, une prostituée d’Anvers se prépare à quitter son souteneur… Un mélodrame à l’issue tragique, magnifiquement interprété par Simone Signoret.

 

Tuesday- Mardi

Canal Plus : Un autre monde

Arte : Ku Klux Klan, une histoire américaine

 

Wednesday – Mercredi

Arte : La Villa

Trois frères et sœur se réunissent autour de leur père mourant, dans une calanque marseillaise autrefois paradis de pêcheurs et d’ouvriers.

Par Robert Guédiguian, un film bouleversant sur le temps qui passe et les illusions évanouies.

 

 

ARTE, LES MEILLEURS  FILMS DÈS LE 31 AOÛT

 

Documentaires, dès le 31 août

 

Salman Rushdie – La mort aux trousses

En seulement dix ans, Salman Rushdie aura changé cinquante-six fois de domicile et fait l’objet d’une vingtaine de tentatives d’assassinat. Celle du 12 aout 2022 à New York n’a malheureusement pas pu être déjouée. Face à William Karel, l’auteur des « Versets sataniques », condamné à mort par une fatwa de Khomeyni en 1988, évoque avec humour et profondeur les conditions particulières de son quotidien, comme son amour des livres et de la vie.

 

Jodie Foster Hollywood dans la peau

Camille Juza, Yal Sadat

La trajectoire fulgurante d’une actrice douée, ex-enfant vedette surexposée, qui a grandi dans la matrice hollywoodienne et a tenté de la faire évoluer de l’intérieur.

 

Films, dès le 31 août

L’Inde à l’honneur !

ARTE dévoile une programmation spéciale à l’occasion du 75e anniversaire de l’indépendance de l’Inde : chroniques flamboyantes des derniers feux de l’Inde britannique (« Indian Summers » et « Le dernier vice-roi des Indes »), splendeurs bollywoodiennes (« Bajirao Mastani ») et classiques du cinéma bengali (« Le salon de musique », « Charulata » et « Le lâche »)

 

 

Sur Netflix, vos séries et vos films dès le 31 août

 

Athena, Romain Gavras

 

Blonde, avec Ana de Armas d’Andrew Dominik

 

Mathilda, the musical, Matthew Warchus

 

 

Wednesday Adams, Tim Burton

 

End of the road, Queen Latifah, le 9 septembre

 

Cabinet of curiosity, Guillermo del Toro, 25 octobre

 

 A jazzman blues, Tyler Perry, 23 septembre.

 

White Noise, Noah Baumbach

Inspiré du roman de Don DeLillo avec Adam Driver et Greta Gerwig

 

Slumberland, Jason Momoa

 

Sur Prime Video, vos séries et vos films dès le 31 août

 

 

The Lord of the rings, The Rings of Power, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

Réalisé par Wayne Che Yip et Charlotte Brändström

 

My Policeman, Michael Grandage avec Harry Styles, Emma Corrin (The Crown): cet automne

 

 

 

 

Visitez la page Amazon Prime Video

 

 

 

Sur Canal +, vos séries et vos films dès le 24 août

 

 

Conversation with friends, le 25 août

Réalisée par Lenny Abrahamson et Leanne Welham, adapté du roman écrit par Sally Rooney (Normal People) 12 épisodes de 30 minutes.

L’histoire est centrée sur deux étudiants de Dublin, Frances et Bobbi, et sur le lien étrange et inattendu qu’ils forgent avec un couple marié, Melissa et Nick. 

Adaptée pour la télévision par Alice Birch, Mark O’Halloran, Meadhbh Mchugh et Susan Soon He Stanton

 

 

Tokyo Vice, une plongée viscérale dans la mafia japonaise : le 15 septembre.

Adaptation du roman éponyme de Jake Adelstein.

À Tokyo, le jeune reporter américain Jake intègre le service police et justice du quotidien japonais Yomiuri Shimbun. Alors qu’il collabore avec la police locale, il est contacté par la mafia. Il devient un interlocuteur des yakusas tout en continuant d’être un informateur de la police… 

Le premier épisode a été réalisé par le cinéaste Michael Mann (Heat) et Ansel Elgort (West Side Story) tient le premier rôle de cette fiction crépusculaire.

 

 

 

Sur Apple TV, vos séries et vos films dès le 31 août

 

 

Five Days of Memorial, le 12 août, John Ridley et Carlton Cuse avec Vera Farmiga (Dr. Anna Pou), Adepero Oduye (Karen Wynn). À voir !!

 

 

The Greatest Beer Run Ever, Peter Farrelly, Brian Currie and Pete Jones, le 31 septembre.

 

 

Gutsy, Hillary Clinton and Chelsea Clinton, le 9 septembre

 

 

Sur DISNEY+, vos séries et vos films dès le 31 août

 

 

Andor, créée par Tony Gilroy- Avec Fiona Shaw, Forest Whitaker, Stellan Skarsgård

En prises de vue réelles, 12 épisodes dont les trois premiers épisodes dès le 21 septembre.

Préquelle du film Rogue One centrée sur le personnage de Cassian Andor  (Diego Luna)

Cinq ans avant la périlleuse mission sur la planète tropicale Scarif, Cassian Andor participe comme espion aux prémices de la résistance contre l’Empire galactique, au sein de l’Alliance rebelle.

 

 

Pinocchio, Robert Zemeckis, le 8 septembre.

 

 

Willow, Jonathan Kasdan et Wendy Mericle, le 30 novembre.

 

 

Sur STARZPLAY, séries et films dès le 31 août

 

“Queer As Folk » , maintenant.

2 nouveaux épisodes disponibles chaque semaine.

Réinvention vibrante de Stephen Dunn de la série britannique créée par Russell T. Davies (“It’s A Sin,” “Doctor Who”) qui suit un groupe d’amis à la Nouvelle-Orléans et dont les vies vont être transformées à la suite d’une tragédie.

 

 

The Serpent Queen, le 11 septembre, de Justin Haythe

Drame historique originale qui propose une tournure contemporaine à la narration conventionnelle pour raconter l’ascension au pouvoir de Catherine de Médicis (Samantha Morton). Dans le début de la série, l’histoire de Catherine se dévoile à travers des flashbacks alors qu’elle defend ses actions et transmet les leçons qu’elle a apprises à sa nouvelle servante, Rahima (Sennia Nanua, “The Girl with All the Gifts, Frankie”).

À 14 ans, la jeune orpheline Catherine (Liv Hill, “Three Girls,” “Jellyfish”) se marie à la cour française du XVIème siècle. Malgré son statut de roturière, son oncle, le pape Clément (Charles Dance, “Game of Thrones,” “The Crown”), a négocié une importante dote et une alliance géopolitique en échange de l’union, et avec elle, l’attente de nombreux héritiers. Cependant, lors de sa nuit de noces, Catherine découvre que son mari est amoureux de Diane de Poitiers (Ludivine Sagnier, “Lupin,” “The Young Pope”), une magnifique dame d’honneur qui a deux fois son âge.

Avec un avenir soudainement incertain et peu d’espoir de concevoir un enfant, Catherine doit rapidement apprendre à qui elle peut faire confiance – à la fois dans son entourage personnel de courtisans et parmi les membres de la cour royale – tout en déjouant ceux qui sous-estiment sa détermination à survivre qu’importe le prix.

Il s’agit de l’adaptation du roman britannique Catherine de Medici: renaissance Queen of France de Leonie Frieda.

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez