Suivez-moi :

Vos séries et films dès le 11 mai

Que regarder dès le 11 mai?

Et toute l’actualité audiovisuelle de votre semaine

 

Pour vous, les meilleurs films dès le 11 mai.

Les news

  • Nouvelle plateforme !Gaumont poursuit sa politique d’accès aux œuvres pour tous les publics en lançant Gaumont Classique, une plateforme de vidéo-à-la-demande par abonnement (VàDA).La plateforme est accessible sur internet à l’adresse gaumontclassique.fr et via les applications sur smartphones et tablettes.Avec plus de 200 titres à visionner en illimité dès son ouverture ce mardi 10 mai, Gaumont Classique propose de (re)découvrir une sélection de films du cinéma français incontournables, en noir & blanc, au tarif de cinq euros par mois, sans engagement, ou via une offre annuelle de cinquante euros par an. 
  • Dès le mois de juin, en plus d’une animation musicale, le rooftop de l’Hotel Paradiso proposera des séances de cinéma en plein air tous les dimanches à 22h. Le film du dimanche soir sera sélectionné par des plateformes partenaires de l’Hotel Paradiso. Des plus grands chefs-d’œuvre du 7e art au cinéma de genre, Shadowz, Carlotta Films et LaCinetek garantiront une programmation éclectique tout l’été !

Shadowz, première plateforme de « screaming », proposera une large sélection de cinéma de genre : thriller et horreur animeront le rooftop pour des soirées frisson ! Carlotta Films, distributeur de films depuis plus de 20 ans, diffusera de grands films de patrimoine, tandis que LaCinetek, plateforme de films d’auteur recommandés par les plus grands cinéastes, programmera une sélection thématique spéciale !

 

  • Hurlequin c’est le nouveau ciné-club de films de genre animé par Nicolas Martin, producteur de La Méthode Scientifique sur France Culture et critique de cinéma.Un jeudi par mois (re)plongez-vous dans un film de genre ou d’horreur, inédit, culte parfois film rare ou avant-première ! Chaque mois Nicolas Martin recevra un.e invité.e pour échanger autour du film. Et la soirée se poursuivra au bar de l’Arlequin autour de bières et de cocktails pour poursuivre la discussion !Premier rendez-vous : Jeudi 12 mai à 20h à l’Arlequin !Au programme : VIVARIUM DE LORCAN FINNEGAN

    Premier rendez-vous avec Simon Riaux rédacteur en chef d’Écran Large et co-animateur du podcast Pardon le cinéma !

  • Le Hawai’i International Film Festival (HIFF) présenté par Halekulani est ravi d’annoncer qu’il a été approuvé par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences en tant que festival qualifiant pour la catégorie des prix du court métrage.Les lauréats du prix du meilleur court métrage du HIFF et du prix du meilleur court métrage made in Hawai’i du HIFF peuvent désormais être pris en considération dans la catégorie des courts métrages d’animation/courts métrages d’action des Academy Awards.

 

Podcast

Découvrez la page Facebook de Falafel Cinéma, le podcast du cinéma israélien.

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES 

Critiques

Les Passagers de la nuitMikhaël Hers.

Synopsis

Paris, les années 80. Elisabeth, quittée par son mari, se retrouve à assurer seule le quotidien de ses deux adolescents. Elle dégote un poste dans une émission de radio de nuit et y rencontre Talulah, jeune marginale désœuvrée qu’elle prend sous son aile. Tous les quatre apprennent à se connaitre et essayent d’inventer leur propre chemin.

 

Tout en douceur

Certains films vous rappellent vos propres souvenirs.

Ce fut le cas des Passagers de la nuit, de Mikhaël Hers, qui avait réalisé auparavant Amanda avec Vincent Lacoste.

Elisabeth doit se reconstruire et vit dans un appartement qui donne sur l’ancien hôtel Nikko, pas loin de là où j’ai vécu.

Nous sommes en 1981, Mitterrand vient de remporter les élections, et tout le long du film, les images alternent entre scènes de vie familiales et images d’archives des quais de Seine, de la Maison de la Radio, des tours du 15ème arrondissement. 

Elisabeth trouve un emploi de standardiste dans une émission de radio nocturne dirigée par Vanda, interprétée par Emmanuelle Béart.

Ses enfants réagissent au départ du père différemment. Le jeune fille s’investit dans la politique, le jeune adolescent, qui écrit, sèche les cours et tombe amoureux…

Touchée par sa situation, Elisabeth héberge Talulah. Mais tout se passe en douceur, tout semble flotter et Charlotte Gainsbourg dans le rôle de cette femme fragilisée par la vie est époustouflante de vérité et de justesse.

Peu à peu l’émotion naît de cette ambiance, et tout passe même s’il n’y pas vraiment d’action. Le sourire revient, celui d’Elisabeth et c’est tout simplement beau.

Avec Charlotte Gainsbourg, Quito Rayon Richter, Noée Abita.

En ce moment en salle. 

 

Tehran saison 2, de Moshe Zonder et Omri Shenhar.

Synopsis

Tamar, espionne israélienne en poste en Téhéran n’a pas réussi à quitter le pays mais elle a évité le pire, la mort de pilotes israéliens. L’un d’eux a été fait prisonnier. Pour quitter le pays, elle doit d’abord le faire évader. Mais il y a Milad, son indic dont elle tombe amoureuse et qui ne peut être exflitré.

La série

Seulement deux épisodes sont actuellement en ligne sur la plateforme AppleTV, la meilleure en ce moment du moins pour ce qui est des séries.

Aussi palpitante et haletante que la première saison, c’est avec Glenn Close que s’ouvre cette nouvelle saison.
Nommée huit fois aux Oscars, elle incarne Marjan, une psychiatre anglaise, tombée amoureuse de la culture persane et avec laquelle Tamar, jouée par Niv Sultan doit compter. Deux femmes fortes donc, et au milieu les services secrets, l’Iran et la police.
Côté iranien, Faraz, joué par Shaun Toub , l’ancien chef de police reprend du service. Toujours aussi instinctif, il ne lâchera pas les espions présents sur son territoire.

Créée par Moshe Zander, Omri Shenhar et Maor Kohn, qui ont travaillé sur Fauda, la série est réalisée par Daniel Syrkin, un habitué de l’audiovisuel israélien (qu’il s’agisse de documentaire, fiction ou séries).

Tehran a reçu le Prix de la Meilleure série dramatique aux International Emmy Awards 2021.

À voir sur AppleTV.

 

Varsovie 83, une histoire d’état, de Jan P. Matuszyński.

Synopsis

Varsovie, 1983. Le fils d’une militante proche de Solidarność est battu à mort par la police. Mensonges, menaces : le régime totalitaire du Général Jaruzelski va tenter par tous les moyens d’empêcher la tenue d’un procès équitable.

Compromis et perversité

Librement inspiré de « Leave No Traces. The Case of Grzegorz Przemyk », de Cezary Łazarewicz, ce film revient sur une période de l’histoire violente de la Pologne.

Chaque maillon de la chaîne d’un système totalitaire doit obéir pour qu’il fonctionne. Et le réalisateur démontre de manière implacable qu’à tous les niveaux, les hommes et les femmes complices de ce système ont permis l’effondrement des valeurs d’humanité, de liberté et de justice.

Le régime communiste de Jaruzlski fut un régime sanguinaire qui tua sa jeunesse sans vergogne, dès lors qu’elle ne cadrait pas avec ses idées.

 

Historique

Grzegorz Przemyk,  ce jeune homme, fils de Barbara Sadowska, opposante et poète,  qui mourut sous les coups de la milice citoyenne, déclencha un scandale d’État.

Tout part alors que lui et son ami Jurek vont fêter leurs écrits du baccalauréat. Grzegorz saute en l’air de joie et se fait arrêter pour ivresse sur la voie publique. Il refuse de montrer ses papiers d’identité car une loi a été votée qui laisse libre chaque citoyen d’en avoir une sur lui ou non.

Tous deux sont emmenés au commissariat. Grzegorz est tellement roué de coups qu’à l’autopsie un médecin déclare « qu’on croirait que deux camions lui sont passés sur le corps ».

Le témoin, Jurek Popiel, réussit à prendre la fuite et survit.
Pendant un an, il subit des pressions de toutes parts, chacun protégeant ses propres intérêts, jusqu’à ses propres parents.

Faux procès

Jurek Popiel témoigne au procès, ou plutôt simulacre de procès. Ainsi Arkadiusz Denkiewicz, qui donna comme instruction « frappez le mais ne laissez pas de traces « , d’où le titre « Leave no traces » fut acquitté. Aucun des hommes accusé ne fut jamais condamné.

Sous la direction de Czesław Kiszczak, qui dirige les services de renseignements, tout est mis en œuvre pour que l’affaire soit étouffée.
Barbara Sadowska, la mère du jeune homme, est calomniée, Cezary, un ami de Grzegorz arrêté avec lui, témoin principal de sa mise à mort, est discrédité puis menacé à plusieurs reprises.
La décision est prise d’accabler les ambulanciers qui ont transporté le jeune homme agonisant, pour mieux innocenter les policiers. « Il ne doit y avoir qu’une seule version de l’enquête : les ambulanciers », écrit dans une note Czesław Kiszczak.

Barbara Sadowska est morte en 1986 et c’est Leopold Pzremyk, le père de Grzegorz, qui se bat pour la mémoire de leur fils. Quelques mois avant sa mort, en 2013, celui-ci porte l’affaire jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui oblige l’État polonais à lui verser… 20 000 euros.

 

Universel

Tourné en 16 mm, film haletant,  joué par une pléiade d’actrices et d’acteurs impeccables,  « Varsovie 83  » est un document historique. Son réalisateur souhaite « en ravivant la mémoire que nous pouvons espérer que l’histoire ne se répétera pas. ».

Les Prix : Festival de Venise 2021, compétition, Festival d’Arras 2021, Prix du Public et Prix de la Presse, Festival de Pessac 2021, Prix du Public.

En savoir plus

À voir absolument. En salle.

 

Bosch Legacy, Eric Ellis Overmyer

Synopsis

Bosch entame le prochain chapitre de sa carrière et se retrouve à travailler avec sa fille, Maddie Bosch, et son ennemie de toujours, la talentueuse avocate Honey Chandler.

La série

Cette fois détective privé, bien que l’insigne lui manque un peu, Bosch regarde toujours vers le passé et les meurtres non résolus  – everybody counts or nobody counts – tout le monde compte ou personne ne compte et c’est ce qui fait la beauté de ce personnage, joué par le brillant Titus Welliver.

Bien sûr, nous retrouvons nos personnages préférés, Maddie, sa fille jouée par Madison Lintz et Honey Chandler l’avocate qui essaie de surmonter sa tentative d’assassinat, jouée par Mimi Rogers.

Les romans de Michael Connelly ont trouvé en Titus Welliver l’incarnation parfaite de son personnage.

Et puis il y a Los Angeles et on pense à James Ellroy, et puis il y a le jazz. Des morceaux choisis des plus grands compositeurs passent sans crier gare dans les épisodes et les fans mettront, comme moi, Shazam en début d’épisode afin de découvrir des morceaux peu connus.

4 épisodes sont disponibles en ce moment sur Amazon Prime Video. 10 épisodes en tout.

 

 

Vos sorties cinéma dès le 11 mai

 

Cette semaine :

The Northman, de Robert Eggers. Avec Alexander Skarsgård, Nicole Kidman, Claes Bang

Le jeune prince Amleth vient tout juste de devenir un homme quand son père est brutalement assassiné par son oncle qui s’empare alors de la mère du garçon. Amleth fuit son royaume insulaire en barque, en jurant de se venger…

 

Utama : La Terre Oubliée, de Alejandro Loayza Grisi. Avec José Calcina, Luisa Quisle, Santos Choque

Dans l’immensité des hauts plateaux boliviens, Virginio et Sisa veillent sur leur troupeau de lamas. Jusqu’ici, rien n’a pu les détourner de cette vie âpre, héritée des traditions : ni leur âge avancé, ni le départ des habitants de la région, chassés par la sécheresse.

 

Ima, de Nils Tavernier. Avec Dadju, Karidja Touré, Djimo

Dadju se rend à Kinshasa, la ville de son enfance, pour donner un concert dans quelques jours. Laetitia, une de ses plus grandes fans, rêve d’y assister mais le concert affiche complet. Elle supplie alors son père de jouer des connexions de son patron Yavan, un puissant et riche homme d’affaires, pour lui trouver des places. …

 

Suis-moi je te fuis, de Kôji Fukada. Avec Win Morisaki, Kaho Tsuchimura, Shosei Uno

Indécis en amour, Tsuji rencontre une nuit Ukiyo, à qui il sauve la vie sur un passage à niveau. Malgré les mises en garde de son entourage, il est irrémédiablement attiré par la jeune femme… qui n’a de cesse de disparaître.

 

Cœurs vaillants, de Mona Achache. Avec Camille Cottin, Maé Roudet-Rubens, Léo Riehl

Le film retrace l’odyssée de 6 enfants juifs cachés pendant la guerre, partis trouver refuge là où personne ne pense à aller les chercher… dans le château et le parc du domaine de Chambord, au milieu des œuvres d’art cachées du Louvre. A cœur vaillant rien d’impossible…

The Duke, de Roger Michell. Avec Jim Broadbent, Helen Mirren, Fionn Whitehead

Cette histoire vraie raconte comment un inoffensif retraité s’est vu recherché par toutes les polices de Grande Bretagne, accomplissant le premier (et unique) vol dans l’histoire du musée.

 

Tourner pour vivre, de Philippe Azoulay. Avec Jean Dujardin, Anouk Aimée, Sandrine Bonnaire

J’ai retrouvé Tintin, il a plus de 77 ans, il fait du cinéma et court le monde à la recherche du sens de la vie. Durant 7 ans nous partageons la vie d’un cinéaste et sa croyance en l’incroyable fertilité du chaos. Un voyage inédit, une aventure artistique, une expérience humaine et spirituelle avec Claude Lelouch.

Tranchées, de Loup Bureau

Sur la ligne de front du Donbas, les soldats du 30ème bataillon de l’armée ukrainienne affrontent des séparatistes soutenus par la Russie. Le réalisateur Loup Bureau nous plonge dans cette expérience de guerre, à hauteur d’hommes et au cœur des tranchées.

Les Femmes du pavillon J, de Mohamed Nadif. Avec Assma El Hadrami, Jalila Talemsi, Imane Elmechrafi

Trois patientes et une infirmière d’un pavillon psychiatrique de Casablanca confrontent leurs souffrances et développent une amitié forte, échappant à elles-mêmes en de salutaires virées nocturnes qui les ramènent peu à peu à la vie. Une amitié forte se tisse entre ces femmes qui vont tout faire pour sortir de leur enfermement personnel …

This much I know to be true, de Andrew Dominik. Avec Nick Cave, Warren Ellis

Tourné sur place à Londres et Brighton, le nouveau long métrage documentaire d’Andrew Dominik, THIS MUCH I KNOW TO BE TRUE, dévoile la relation créative exceptionnelle entre Nick Cave et Warren Ellis alors qu’ils donnent vie aux chansons leurs deux oeuvres les plus récentes.

 

Plus tard (et on a hâte !)

Avatar 2: The way of water, le 16 décembre 2022, James Cameron

Mrs Harris goes to Paris ,le 15 juillet, d’ Anthony Fabian

Dans le Londres des années 50, une femme de ménage veuve est obsédée par une robe de couture Dior et part à l’aventure à Paris.

 

George Michael Freedom Uncut 

Un récit introspectif raconté par George Michael lui-même. Le chanteur avait en effet commencé à travailler sur ce film avant sa disparition fin 2016.

Autant d’événements racontés dans ce document exceptionnel auquel participe une liste d’artistes impressionnante de Stevie Wonder à Elton John les top models Naomi Campbell, Cindy Crawford ou Linda Evangelista mises à l’honneur dans le fameux clip « Freedom ! ’90 ». Immanquable.

 

 

Candy, Robin Veith et Nick Antosca, le 9 mai

Avec Jessica Biel, Melanie Lynskey, Timothy Simons, Pablo Schreiber et Raúl Esparza.

 

 

Bullet Train, de David Leitch, adaptation du roman Maria Beetle de Kōtarō Isaka.Le 20 juillet 2022

Avec Brad Pitt, Lady Gaga, Sandra Bullock, Andrew Koji, Aaron Taylor-Johnson, Joey King, Shinkansen.

 

 

Jurassic World Dominion, Colin Trevorrow, le 8 juin.

After Yang, produit et réalisé par Kogonada, adapté de la nouvelle américaine Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein.

Dans un futur proche, où la mode est marquée par des androïdes domestiques sous forme humaine qui sont considérés comme des nounous, Jake (Colin Farrell) et sa fille tentent de sauver Yang (Justin H. Min), leur robot devenu inerte.

Sortie le 22 juin 2022.

 

Elvis, le 22 juin, de Baz Luhrmann, avec Austin Butler & Tom Hanks.

 

Nope,  Jordan Peele, le 5 août.

Avec : Daniel Kaluuya , Barbie Ferreira , Michael Wincott , Steven Yeun , Keke Palmer , Brandon Perea , Terry Notary , Andrew Patrick Ralston , Donna Mills , Jennifer Lafleur.

 

 

Don’t worry darling, Olivia Wilde.

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

Go Into The Story Resource: Guides to Classic Movies  by Scott Myers 

5 Keys to the Screenwriting Craft  by Scott Myers 

Go Into The Story Resource: Daily Dialogue  by Scott Myers 

The Business of Screenwriting: Movie Stars by Scott Myers 

Go Into The Story Resource: A Screenwriter’s Guide to Aristotle’s “Poetics” 

Drive to Survive documentary helping bring in new generation of US F1 fans 

 

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE : FILMS  DÈS LE 11 MAI

Mercredi- Wednesday

Arte : Snowpiercer, Le Transperceneige

 

Thursday – Thursday

Arte: En-therapie-saison-2

France 3 : Les Infiltrés

 

Friday – Friday

Arte : Meurtre à Sandham

France 5 : Un homme et une femme

Chérie 25 : The Constant Gardener

 

Dimanche – Sunday

Arte : Parasite : À Séoul, une famille pauvre s’introduit chez les nantis… Gorgé d’humour noir, un thriller social qui a valu au réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho (« The Host », « Snowpiercer ») un triomphe international et un déluge de prix.

 

Monday – Lundi

Canal Plus : Titane

France 5 : Parlement (série)

Arte : Elle : Violée par un homme cagoulé, Michèle réagit à sa manière à cette épreuve… Entre farce amorale et thriller vénéneux, un sulfureux portrait de femme signé Paul Verhoeven, avec Isabelle Huppert, époustouflante, entourée de partenaires de choix (Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling…).

 

Tuesday – Mardi 

France 2 : Sorry we missed you

Arte : L’histoire oubliée des femmes au foyer : Au travers de films familiaux et de journaux intimes, Michèle Dominici fait entendre la voix de celles qui ont fait le choix, pendant les Trente Glorieuses, de se consacrer à leur famille. Un éclairage rare sur une thématique délaissée par les sciences sociales. De Michèle Dominici.

France 4 : Entre les murs

 

Wednesday- Mercredi

Canal Plus : Flag Day

Arte : 120 battements par minute de Robin Campillo : Entre rage de vivre, fureur d’aimer et sentiment d’urgence, la chronique incandescente du combat d’Act Up contre le sida dans les années 1990.

Réalisée par Robin Campillo (« Les revenants »), une fresque politique au réalisme fiévreux, avec notamment Adèle Haenel, Aloïse Sauvage, Antoine Reinartz et Arnaud Valois.

 

SUR ARTE, LES MEILLEURS DOCUMENTAIRES,SÉRIES, FILMS, DÈS LE 11 MAI

 

DOCUMENTAIRES SUR ARTE DÈS LE 11 MAI

Stallone, profession héros de Clélia Cohen et Antoine Coursat

Les hauts et les bas de « Sly » qui, tel Rocky, son indestructible alter ego, s’est toujours relevé malgré les coups. Le portrait riche en testostérone d’un costaud attendrissant et non dénué d’humour.

Leslie Caron, Française à Hollywood, Américaine à Paris, de Larry Weinstein

Révélée encore adolescente par « Un Américain à Paris », la danseuse qui a incarné à Hollywood le charme de Paname raconte un certain âge d’or du cinéma, et sa part d’ombre.

Monk-pannonica-une-histoire-americaine : Jacques Goldstein

Comment, dans une Amérique ségrégationniste, la baronne Pannonica de Koenigswarter a accompagné Thelonious Monk et d’autres musiciens de jazz dans leur combat pour imposer leur art. L’histoire d’une fructueuse rencontre.

Alicia Keys concert

Jim-carrey-l-amerique-demasquee : Thibaut Sève & Adrien Dénouette

 

FILMS DÈS LE 11 MAI

Little Joe, Jessica Hausner

Conceptrice d’une fleur aux propriétés miraculeuses, une généticienne voit sa créature lui échapper… Un thriller psychologique à l’esthétique froide, avec Emily Beecham, récompensée à Cannes en 2019.

Le 30 mai: Flee, nominé trois fois aux Oscars :

 

SERIES DES LE 11 MAI

State of Happiness

Norvège, 1969. Dans la petite ville côtière de Stavanger, quatre jeunes gens issus de milieux très différents voient leurs vies bouleversées par la découverte d’un gigantesque gisement pétrolier. Un drame sentimental porté par une bande originale folk-pop et une mise en scène élégante à l’irrésistible parfum de Mad Men.

 

Sur Netflix, vos meilleurs films et séries dès le 11 mai

 

The Lincoln Lawyer, David E. Kelley, le 13 mai.

 

The beauty queen of  Jerusalem, Sarit Yishai-Levi, le 20 mai.

 

Sur Prime Video, vos meilleurs films et séries dès le 11 mai

 

A very British scandal, Stephen Frears

 

Bosch Legacy, Eric Ellis Overmyer.

 

Night Sky, (série) Juan José Campanella, avec Sissy Spacek & J.K. Simmons, le 20 mai.

 

The Lord of the rings, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

 

Sur Canal +, vos meilleurs films et séries dès le 11 mai

 

We own this city, inspiré du livre du reporter du Baltimore Sun Justin Fenton, We Own This City, série créée par David Simon (The Wire). Avec Jon Bernthal (Sgt. Wayne Jenkins), Wunmi Mosaku (Nicole Steele).

 

 

The Responder (séries), dès le 9 mai, de Tony Schumacher ,avec Martin Freeman (Chris Carson), Adelayo Adedayo (Rachel Hargreaves).

 

Raised by wolves, saison 2, en ce moment.

 

Sur Apple TV, vos meilleurs films et séries dès le 11 mai

 

The Essex Serpent, d’ Anna Symon with Claire Danes (Cora Seaborne), Tom Hiddleston (Will Ransome). Le 20 mai.

 

They Call Me Magic, Rick Famuyiwa, en ce moment.

La véritable histoire d’une légende. Ce documentaire en quatre parties offre un regard intime sur la vie et l’héritage d’Earvin « Magic » Johnson.

 

 

Shining Girls, série de Silka Luisa avec Elisabeth Moss (Kirby), Phillipa Soo (Jin-Sook). En ce moment.

 

Sur DISNEY+, séries et films dès le 11 mai

 

Under the banner of heaven:  « Sur ordre de Dieu » d’après le best-seller de Jon Krakauer.

Avec Andrew Garfield, Daisy Edgar-Jones.

 

 

Oussekine : Antoine Chevrollier avec Sayyid El Alami (Malik Oussekine), Hiam Abbass (Aïcha).

Il y a 35 ans, le 6 décembre 1986, Malik Oussekine est mort. Oussekine, une série originale française, le 11 mai.

 

How I met your father, series de Isaac Aptaker & Elizabeth Berger, reportée au 11 mai.

 

Obi-Wan Kenobi, disponible dès le 27 mai.

 

Mrs Marvel, le 8 juin.

 

Sur STARZPLAY, séries et films dès le 11 mai

 

Becoming Elizabeth, dès le 12 juin.

Becoming Elizabeth » est créé et écrit par Anya Reiss, dramaturge et scénariste de télévision primée (« Spur of the Moment », The Acid Test), qui est également productrice exécutive, avec George Ormond (« National Treasure », « Great Expectations ») et George Faber (« Shameless », « The White Queen » sur STARZ) de The Forge, et Lisa Osborne (“Little Dorrit,” “Man in an Orange Shirt”) productrice.

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

2 réponses

  1. Merci pour cette info sur la nouvelle plateforme. Je découvre aussi ce documentaire sur Nick Cave réalisé par Andrew Dominik. Bien triste moment pour l’artiste qui vient de perdre un autre fils.
    Encore bravo pour ce site très bien documenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez