Suivez-moi :
séries dès le 6 avril

Vos films et séries dès le 6 avril

Que regarder dès le 6 avril ?

Et toute l’actualité audiovisuelle de votre semaine

 

Pour vous, les meilleurs films et les meilleures séries dès le 6 avril.

 

Bruce Willis met fin à sa carrière.

Hommage.

Réalisé par Joseph Kosinski, Top Gun Maverick, le 28 mai au cinéma !

 

Minions : The Rise of Gru, Kyle Balda : le 6 juillet au cinéma

 

The Staircase: Antonio Campos (Le Diable, tout le temps) & Maggie McGowan Cohn: sur  HBO

Basée sur une histoire vraie, The Staircase explore la vie de Michael Peterson (Colin Firth), sa famille tentaculaire de Caroline du Nord, et la mort suspecte de sa femme, Kathleen Peterson (Toni Collette). La série limitée Max Original de huit épisodes, créée par Antonio Campos, débute le jeudi 5 mai sur HBO Max.

 

 

Les festivals cinéma dès le 6 avril

La cinémathèque: Exposition sur Romy Schneider

 

Nouveaux trailers :

Bosch: Legacy – Official Season 1  Titus Welliver, Madison Lintz le 6 mai.

 

 

THE SURVIVOR Danny DeVito, Ben Foster, Barry Levinson, le 27 avril sur HBO

 

The Offer, Michael Tolkin, est basée sur les expériences extraordinaires et jamais révélées du producteur oscarisé Albert S. Ruddy sur le tournage du « Parrain ».

La série met en vedette Miles Teller dans le rôle d’Albert S. Ruddy, Matthew Goode dans celui de Robert Evans, Juno Temple dans celui de Bettye McCartt, Giovanni Ribisi dans celui de Joe Colombo, Dan Fogler dans celui de Francis Ford Coppola, Burn Gorman dans celui de Charles Bluhdorn et Colin Hanks dans celui de Barry Lapidus.

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES 

Critiques: films sur l’Asie

 

Arte : l’histoire de l’immigration asiatique 

L’histoire de l’immigration asiatique aux États-Unis.

Cette série documentaire en cinq épisodes, nourrie de captivantes archives et interviews, retrace la difficile intégration des Asio-américains.

Ce sont cent cinquante ans de lutte, et de bonne volonté, pour, peut-être enfin, être reconnus comme de bons américains et dans l’espoir d’une meilleure destinée. Retour sur une part trop souvent ignorée de la tumultueuse histoire des États-Unis.

film

Contes du hasard et autres fantaisies, Ryūsuke Hamaguchi

 

Synopsis

Un triangle amoureux inattendu, une tentative de séduction qui tourne mal et une rencontre née d’un malentendu. La trajectoire de trois femmes qui vont devoir faire un choix…

 

D’une femme à l’autre

Réalisateur du récent film oscarisé Drive my Car, dans lequel Ryūsuke Hamaguchi nous invitait à une histoire d’amour perdu et de rencontre autour d’ Oncle Vania d’Anton Tchekhov, adaptée d’une nouvelle d’Haruki Murakami,il réalise cette fois un film en trois récits différents.

Récits en effet car les dialogues semblent être écrits pour la littérature, et leur interprétation est riche et intelligente.

La première histoire nous parle de hasard en amour. Qu’est-ce qui fait qu’une histoire s’arrête et qu’ensuite, il n’est plus possible de retrouver l’étincelle des débuts ? Pourquoi certaines rencontres aboutissent et d’autres non ?

La seconde nous met face à nos fragilités. Comment un seul choix peut-il avoir des conséquences sur toute une vie ? Sommes-nous conscients de l’instant décisif ou nous sabordons-nous inconsciemment ?

Enfin la dernière nous parle du passé. Comment retrouver les êtres que l’on a aimés ?  Peut-on se méprendre sur l’identité de l’autre ? L’autre est-il si différent de nous ?

Ces trois histoires, ces trois femmes, sont indissociables les unes des autres et elles nous rappellent la Gena Rowlands  « D’une autre femme » de Woody Allen.

La prise de conscience des fantasmes et des rêves inachevés, si dure soit-elle, aide finalement ces femmes à se reconstruire.

La forme que constitue la photographie,  le son et les décors est sublime et les artistes fabuleux de justesse.

 

Avec Kotone FurukawaAyumu NakajimaHyunri

En salle aujourd’hui. 

 

 

 

6 avril

Pachinko, Soo Hugh

Deuxième roman de Min Jin Lee, auteur et journaliste basé à Harlem. Publié en 2017, Pachinko est un roman de fiction historique épique qui suit une famille coréenne qui immigre au Japon. L’histoire axée sur les personnages met en scène un ensemble de personnages qui se heurtent au racisme et au profilage racial, aux stéréotypes et à d’autres aspects de l’expérience coréenne du XXe siècle au Japon

Pachinko a été finaliste en 2017 pour le National Book Award for Fiction.

Créée par Soo Hugh (The Terror, The Killing), la série comporte huit épisodes.

Le casting est composé de l’actrice oscarisée Yuh-Jung Youn (Sense8, Minari), Lee Min-Ho (The King : Eternal Monarch), Soji Arai (Cobra Kai), Jin Ha (Devs), et de la jeune Minha Kim dans son premier rôle.

 

Synopsis

La série raconte les espoirs et les rêves d’une famille d’immigrants coréens sur quatre générations, alors qu’ils quittent leur pays dans une quête indomptable de survie et d’épanouissement. Débutant en Corée du Sud au début des années 1900, l’histoire est racontée à travers les yeux d’une matriarche remarquable, Sunja, qui triomphe contre toute attente. Elle juxtapose son histoire à celle de son petit-fils, Solomon, dans les années 1980.

 

Le  goût du riz

Dès les premières images, j’ai été prise dans l’histoire de Sunja, cette petite fille, enfant tant désirée par ses parents dans une Corée du Sud sous domination japonaise. Nous découvrons la vie extraordinaire de cette femme élevée à la campagne, sans éducation et qui surmontera un à un tous les obstacles.

Obligée de quitter son pays pour le Japon lorsqu’elle se marie, le riz cuisiné par sa mère avant son départ n’aura plus jamais le même goût.

Son histoire alterne avec celle, de nos jours, de son petit fils, Solomon, émigré aux États-Unis. Il se rend au Japon chez sa grand-mère Sunja, pour conclure une affaire avec une vieille Coréenne qui refuse de vendre sa maison aux banques japonaises qui souhaitent construire un complexe hôtelier.

Aux États-Unis, il stagne, bloquée par une hiérarchie raciste. S’il réussit à convaincre la vieille dame de vendre, sa carrière fera un bond fulgurant. Sa grand-mère pourra t-elle l’aider ?

Magnifiques tant dans l’image, que par les histoires bouleversantes qui s’entrecroisent entre passé et présent, Pachinko est ma plus belle découverte série 2022. Les artistes y sont éblouissants et nous font réaliser à quel point la vie est précieuse.

 

Sur Apple TV en ce moment.

 

 

6 avril

Aristocrats, Yukiko Sode

Il est présenté au festival international du film de Rotterdam et au Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2021 où il obtient le Soleil d’Or et le Prix du Jury.

Avec Mugi Kadowaki, Kiko Mizuhara, Kengo Kora, Shizuka Ishibashi, Rio Yamashita.

Synopsis

À presque 30 ans, Hanako est toujours célibataire, ce qui déplait à sa famille, riche et traditionnelle. Quand elle croit avoir enfin trouvé l’homme de sa vie, elle réalise qu’il entretient déjà une relation ambiguë avec Miki, une hôtesse récemment installée à Tokyo pour ses études. Malgré le monde qui les sépare, les deux femmes vont devoir faire connaissance.

 

L’impossible choix

Aristocrats nous plonge dans la société japonaise, corsetée, faite de castes, où les femmes subissent encore des traditions millénaires de soumission.

Yukiko Sode  nous présente quatre femmes, toutes différentes, une aristocrate, une étudiante de province pauvre qui monte à Tokyo, une musicienne et une femme divorcée qui souhaite créer son entreprise.

La famille n’est là que pour assurer que la poursuite des traditions d’une génération à l’autre et l’impose dans le calme ultra violent des rapports sociaux où les femmes servent, comme hélas dans de nombreux pays de par le monde, à faire des bébés pour perpétuer le nom des hommes.

Comme partout, plus ou moins hélas, la liberté des femmes a un coût social et économique.

Il règne dans Aristocrats une atmosphère à la fois poétique et violente sublimée par une esthétique et un casting magnifiques.

 

En salle en ce moment. 

 

Vanishing, Denis Dercourt

 

Synopsis

Les corps mutilés et démembrés de dix-huit femmes sont découverts sur le chantier d’une banque sino-américaine en construction à Shanghai. Appelé spécialement de Pékin pour mener l’enquête, le commissaire Li Yan découvre l’un des plus terrifiants catalogues de tueries jamais mis au jour.

Tandis qu’elle présente une méthode révolutionnaire de prise d’empreintes digitales à Séoul, une professeure en médecine légale est associée par la police coréenne à cette affaire. Elle plonge dans une enquête ardue et entêtante, au risque de réveiller des démons qu’elle croyait oubliés…

 

Les Disparues de Shanghaï

Sortie en salle en Corée du Sud et en France sur Canal Plus, ce film réalisé par Denis Dercourt (La Tourneuse de Page) adapté du roman de Peter May, Les Disparues de Shanghai, nous emmène au coeur d’une société que nous, européens, connaissons peu ou pas.

Au coeur de l’intrigue, le désir d’enfants qui mène au pire des trafics, le trafic d’organes.

Deux individus solitaires et de cultures diamétralement opposées doivent travailler ensemble mais ont en commun une certaine pudeur, un humanisme qui détermine leurs actions.

Tourné en trois langues (anglais, français et coréen), le réalisateur réussit la prouesse de nous tenir en haleine jusqu’à la fin et filme avec justesse un polar emprunt de deuil, solitude, désespoir et d’amour.

 

Avec Olga Kurylenko (Quantum of Solace, Dans la brume, Sentinelle...), Yoo Yeon-Seok (Old Boy, Mr. Sunshine) et Ji-won Ye.

 

À voir sur Canal Plus.

 

 

 

6 avril

Mr Sunshine, Kim Eun-sook

En 1871, alors qu’il n’était qu’un jeune enfant, Choi Yu Jin monte à bord d’un navire militaire américain et grandit aux États-Unis. Il décide un jour de retourner en Corée en tant que soldat et tombe amoureux d’une fille d’aristocrate, Go Ae Sin.

La série, basée sur des faits historiques, est centrée sur un jeune garçon (Lee Byung-hun) qui est né en esclavage en Corée mais qui, après un événement traumatisant, s’est enfui aux États-Unis au cours de l’édition 1871 de Shinmiyangyo (expédition américaine en Corée).

Il revient à Joseon des années plus tard, en 1901, en tant qu’officier du corps marin des États-Unis. Il rencontre et tombe amoureux de la fille d’un aristocrate (Kim Tae-ri). Dans le même temps, il découvre un complot visant à coloniser la Corée par des forces étrangères, notamment les Etats-Unis et le Japon.

 

Sur Netflix.

 

Move to heaven, Kim Sung-ho

Geu Ru est un jeune homme atteint du syndrome d’Asperger.

Il travaille pour l’entreprise de son père, Move To Heaven : leur travail consiste à ranger les objets laissés par les personnes décédées. À la mort de son père, Geu Ru fait la rencontre de son oncle Sang Gu, un homme froid qu’il n’avait encore jamais vu.

Ancien artiste martial qui a combattu dans des matchs underground, il est allé en prison à cause de ce qui s’est passé lors de son dernier combat. Sang Gu devient désormais le gardien légal de son neveu.

Tous deux en deuil, ils vont évoquer ensemble leurs souvenirs du disparu, partager leurs émotions, et comprendre encore davantage le sens des notions de la vie, de la mort et de l’esprit de famille. Ensemble ils vont diriger Move To Heaven.

Avec Lee Je-hoon, Tang Jun-sang, Ji Jin-hee, Lee Jae-wook and Hong Seung-hee

Sur  Netflix.

 

 

 

Vos sorties cinéma dès le 6 avril

 

Cette semaine :

Libertad, Clara Roquet

Avec María Morera , Nicolle García , Vicky Peña

Espagne, l’été. Libertad fait irruption dans la vie de Nora, 15 ans et bouscule le calme habituel de ses vacances en famille. Ces deux jeunes filles que tout oppose nouent alors une amitié profonde qui marquera leur entrée dans l’adolescence.

 

O Fim do Mundo, Basil Da Cunha

Avec Michel David Pires Spencer , Marco Joel Fernandes , Alexandre Da Costa Fonseca

Après huit ans passés en maison de correction, Spira revient à Reboleira, un bidonville en cours de destruction dans la banlieue de Lisbonne. Tandis qu’il retrouve ses amis et sa famille, Kikas un vieux trafiquant du quartier lui fait comprendre qu’il n’est pas le bienvenu.

 

 

À La Folie, Audrey Estrougo

Avec Virginie Van Robby , Lucie Debay , Anne Coesens

Pour fêter l’anniversaire de sa mère, Emmanuelle vient passer quelques jours dans la maison de son enfance. Elle y retrouve temps passé et souvenirs qui règnent dans les lieux, mais aussi sa sœur aînée dont l’instabilité psychologique a trop souvent affecté les relations familiales.

 

À L’Ombre des Filles, Etienne Comar

Plus tard (et on a hâte !)

Candy, Robin Veith et Nick Antosca, le 9 mai

Candy Montgomery est une femme au foyer et une mère de famille des années 1980 qui a fait tout ce qu’il fallait – un bon mari, deux enfants, une belle maison, même la planification et l’exécution minutieuses des transgressions – mais lorsque la pression de la conformité monte en elle, ses actions réclament un peu de liberté.

Avec des résultats mortels.

Avec Jessica Biel, Melanie Lynskey, Timothy Simons, Pablo Schreiber et Raúl Esparza.

 

 

Bullet Train, de David Leitch, adaptation du roman Maria Beetle de Kōtarō Isaka.

Cinq tueurs à gages se retrouvent dans un train à grande vitesse voyageant entre Tokyo et Morioka, et ne faisant que très peu d’arrêts. Les cinq criminels vont découvrir qu’ils sont liés par leur mission.

Ils se demandent qui va en sortir vivant et ce qui les attend à la gare de Morioka.

20 juillet 2022

Avec Brad Pitt, Lady Gaga, Sandra Bullock, Andrew Koji, Aaron Taylor-Johnson, Joey King, Shinkansen.

 

 

Downton Abbey a new era, Julian Fellowes , le 20 mai

 

Jurassic World Dominion, Colin Trevorrow, le 8 juin.

 

 

After Yang, produit et réalisé par Kogonada, adapté de la nouvelle américaine Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein.

Dans un futur proche, où la mode est marquée par des androïdes domestiques sous forme humaine qui sont considérés comme des nounous, Jake (Colin Farrell) et sa fille tentent de sauver Yang (Justin H. Min), leur robot devenu inerte.

Sortie le 22 juin 2022.

 

 

Elvis, le 22 juin, de Baz Luhrmann, avec Austin Butler & Tom Hanks.

 

Nope,  Jordan Peele, le 5 août.

Avec : Daniel Kaluuya , Barbie Ferreira , Michael Wincott , Steven Yeun , Keke Palmer , Brandon Perea , Terry Notary , Andrew Patrick Ralston , Donna Mills , Jennifer Lafleur

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

How A Producer Finds A Good Story — Ramfis Myrthil  by FilmCourage.com 

Rod Serling on Writing. Part 1 of a 16-part series featuring… by Scott Myers 

 

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE : FILMS ET SÉRIES DÈS LE 6 AVRIL

Mercredi- Wednesday

Arte : Les gardiennes

Pendant la Grande Guerre, alors que les hommes tombent au champ de bataille, Hortense (Nathalie Baye) et sa fille Solange (Laura Smet) travaillent sans relâche à la ferme… Du côté des femmes restées « à l’arrière », Xavier Beauvois réalise un film dont le silence contraste avec la fureur du front.

 

Jeudi – Thursday

Arte : En-therapie-saison-2:  Philippe Dayan a rendez-vous avec Inès, une brillante avocate quadragénaire…

Chérie 25 : Les Pleins pouvoirs

 

Vendredi – Friday 

France 3 : 3h10 pour Yuma suivi du beau film Nevada

Canal + : Sans un bruit 2

France 5 : Spotlight

 

Dimanche – Sunday

Arte La-maison-aux-esprits:

Adaptée du premier roman d’Isabel Allende, une saga familiale pleine d’amour, de violence et de magie, sur fond de drame historique qui ressemble fort à celui du Chili. Avec une distribution d’exception : Jeremy Irons, Meryl Streep, Glenn Close, Winona Ryder, Antonio Banderas et Vanessa Redgrave.

 

Lundi – Monday 

Arte : La-derniere-fanfare

À la fin des années 1950, un maire âgé, candidat à sa succession, fait face à la concurrence d’un jeune et habile communicant. Par John Ford, la chronique enlevée d’une campagne électorale, doublée d’une réflexion mélancolique sur la vieillesse. Avec l’épatant Spencer Tracy.

 

Mardi – Tuesday 

Arte : histoire-de-l-antisemitisme, Jonathan Hayoun 

De l’Antiquité jusqu’à nos jours, le dense récit de deux millénaires d’intolérance et de persécution à l’égard des juifs, étayé par les éclairages passionnants d’une pléiade de chercheurs. Épisode 1 : les historiens situent le premier massacre en 38, à Alexandrie, qui abritait une communauté juive florissante, ce qui déchaîna la fureur des Égyptiens.

 

Mercredi- Wednesday

Arte :Un-balcon-sur-la-mer 

Coincé dans son costume de gendre idéal, Marc (Jean Dujardin) s’enflamme pour Cathy (Marie-Josée Croze) en qui il croit reconnaître un amour de jeunesse. Nicole Garcia explore les fêlures laissées par la guerre d’Algérie à travers ce thriller sentimental.

 

SUR ARTE, LES MEILLEURS FILMS ET SÉRIES DÈS LE  6 AVRIL

 

FILMS DÈS LE 6 AVRIL

Petit ami parfait, Alain Della Negra

Trois Japonais partent en week-end, en récompense de leur assiduité amoureuse envers l’avatar du jeu vidéo auquel ils sont accros… Entre documentaire et fiction, le portrait troublant et mélancolique d’une société nipponne où s’entrechoquent hypermodernité et solitude.

 

Le-cinema-d-Amos-Gitai

Amos Gitaï construit à l’écran la mémoire israélienne en interrogeant l’identité de son pays. Architecte de formation, son obsession pour les lieux traverse son œuvre, à l’image des plans séquences qui peuplent ses images. Mais surtout le cinéma d’Amos Gitaï fait rejoindre la Grande de la petite histoire issues du Proche et Moyen Orient pour offrir une représentation différente et singulière que celles observées dans les médias occidentaux, dont la France son pays d’exil.

 

Swallow

Mariée à un entrepreneur prospère, Hunter semble mener une vie heureuse. Mais quand elle apprend sa grossesse, la jeune femme se met à ingérer des objets… Avec une esthétique fifties, un drame quasi horrifique, moderne et féministe. Le premier film remarqué de Carlo Mirabella-Davis, avec la troublante Haley Bennett.

 

SÉRIES SUR ARTE DÈS LE 6 AVRIL 

En Thérapie – Saison 2

la sortie du premier confinement au printemps 2020. Entourés d’une nouvelle équipe de scénaristes et de réalisateurs, Eric Toledano et Olivier Nakache approfondissent leur sujet, plus que jamais attentifs à l’éclosion de la parole dans le désordre ambiant.

 

Serviteur du Peuple

 

DOCUMENTAIRES SUR ARTE DÈS LE 6 AVRIL

Alicia Keys concert

Jim-carrey-l-amerique-demasquee : Thibaut Sève & Adrien Dénouette

 

Sur Netflix, vos meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

Bridgerton saison 2, Shonda Rhimes.

 

Bubble, Judd Apatow , le 1er  avril.

 

Anatomie d’un scandale, le 15 avril, inspirée du roman à succès de Sarah Vaughan, « Anatomy of a Scandal » par  David E. Kelley, le créateur de « Big Little Lies » et « The Undoing », cette série en six parties met en vedette Sienna Miller, Michelle Dockery, Rupert Friend, Naomi Scott et Josette Simon.

 

 

Apollo 10 : Une histoire de passage à l’âge adulte,  inspirée de la vie même de Linklater.

Avec Glen Powell, Zachary Levi et Jack Black. Écrit et réalisé par Richard Linklater. Regardez Apollo 10 1/2 : A Space Age Childhood, le 1er avril.

 

 

Sur Prime Video, vos meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

Master, Mariama Diallo,  en ce moment.

 

 

All the old knives, Janus Metz Pedersen, le 8 avril.

Avec Chris Pine, Thandiwe Newton, Jonathan Pryce.

 

A very British scandal, Stephen Frears, 22 avril :

Le divorce du duc et de la duchesse d’Argyll, l’une des affaires judiciaires les plus notoires, extraordinaires et brutales du 20e siècle.

Célèbre pour son charisme, sa beauté et son style, Margaret, duchesse d’Argyll (Claire Foy), a fait la une des journaux lorsque son divorce avec le duc (Paul Bettany) a révélé des accusations de falsification, de vol, de violence, de consommation de drogue, de corruption et une photo Polaroid explicite qui devait la hanter pour le reste de sa vie. 

 

 

The Lord of the rings, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

 

Sur Canal +, vos meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

This is going to hurt , Adam Kay, en ce moment.

Médecin obstétricien à l’hôpital, Adam est souvent dépassé par les événements, submergé par des semaines de travail XXL, des décisions vitales à prendre et un salaire ridicule. Un parcours du combattant quotidien dans lequel sa vie personnelle prend des allures de bouée de sauvetage.

 

The Tower, Patrick Harbinson avec Gemma Whelan, en ce moment.

 

 

Infiniti, en ce moment, Stéphane Pannetier et Julien Vanlerenberghe.

 

 

Sentinelle, en ce moment, Thibault Valetoux et Frédéric Krivine avec Pauline Parigot (Anaïs Collet), Louis Peres (Julien Ravalet).

 

 

The Baby, série HBO le 25 avril.

The Baby nous parle de maternité évidemment mais d’une façon nouvelle.  Co-créée par Siân Robins-Grace (Sex Education) et Lucy Gaymer, The Baby traduit l’angoisse de la maternité que subissent de nombreuses femmes dans le monde. 

8 épisodes de 30 mn.

 

 

We own this city, le 26 avril, inspiré du livre du reporter du Baltimore Sun Justin Fenton, We Own This City, série créée par David Simon (The Wire). Avec Jon Bernthal (Sgt. Wayne Jenkins), Wunmi Mosaku (Nicole Steele).

 

 

Sur Apple TV, vos meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

WeCrashed, une série TV de Lee Eisenberg et Drew Crevello basée sur le podcast WeCrashed : The Rise and Fall of WeWork de Wondery. 

Avec Jared Leto (Adam Neumann), Anne Hathaway (Rebekah Neumann), en ce moment.

 

 

Slow horses, Mick Herron, en ce moment. Avec Gary Oldman et Kristin Scott Thomas.

 

Roar, prochaine série d’anthologie de Liz Flahive et Carly Mensch, les créatrices de GLOW. Elle est basée sur le recueil de nouvelles du même nom publié en 2018 par Cecelia Ahern. À voir dès le 15 avril.

 

 

Tehran season 2, de Moshe Zonder Omri Shenhar, le 6 mai.

De Daniel Syrkin  avec Glenn Close

 

 

They Call Me Magic, Rick Famuyiwa.

La véritable histoire d’une légende. Ce documentaire en quatre parties offre un regard intime sur la vie et l’héritage d’Earvin « Magic » Johnson.

Il sera diffusé le 22 avril.

 

 

Shining Girls, dès le 29 avril, série de Silka Luisa avec Elisabeth Moss (Kirby), Phillipa Soo (Jin-Sook)

 

 

Sur DISNEY+, meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

Moon Knight, de Jeremy Slater avec Oscar Isaac (Marc Spector / Moon Knight), May El Calamawy.

 

 

Better Nate than never, en ce moment, Tim Federle.

Avec Aria Brooks, Joshua Bassett, Michelle Federer,  Rueby Wood as Nate, Norbert Leo Butz & Lisa Kudrow.

 

 

The Dropout créée par Rebecca Jarvis.

Elle avait le monde au bout de ses doigts. Amanda Seyfried est Elizabeth Holmes, la fondactrice de Theranos, dès le 20 avril.

 

 

OUSSEKINE : Antoine Chevrollier avec Sayyid El Alami (Malik Oussekine), Hiam Abbass (Aïcha).

Il y a 35 ans, le 6 décembre 1986, Malik Oussekine est mort. Oussekine, une série originale française, en streaming en 2022.

 

Under the banner of heaven, le 28 avril : Sur ordre de Dieu d’après le best-seller de Jon Krakauer.

Avec Andrew Garfield, Daisy Edgar-Jones.

 

 

How I met your father, series de Isaac Aptaker & Elizabeth Berger, reportée au 11 mai.

 

Obi-Wan Kenobi, disponible dès le 27 mai.

 

 

Mrs Marvel, le 8 juin.

Sur STARZPLAY, meilleurs films et séries dès le 6 avril

 

Gaslit, TV série créée par Robbie Pickering avec Julia Roberts (Martha Mitchell), Sean Penn (John Mitchell) dès le 24 avril.

 

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez