Suivez-moi :

Tous les films dès le 7 septembre

 Quels films regarder dès le 7 septembre

 

 

Pour vous, en salle et sur vos plateformes, les meilleurs infos sur les films dès le 31 août.

Les news

Festivals : Mostra de Venise et Festival du Film Américain de Deauville :

 

 

Les meilleurs films depuis janvier 2022

  1. As Bestas, Rodrigo Sorogoyen (critique ci-dessous)
  2. La Nuit du 12, Dominik Moll (critique ci-dessous)
  3. Les Nuits de Mashaad, Ali Abbasi (critique ci-dessous)
  4. Les Cahiers Noirs, Schlomi Elkabetz 
  5. Loving Highsmith, Eva Vitija
  6. Clara Sola, Nathalie Álvarez Mesén
  7. Varsovie 83, Jan P. Matuszynski
  8. Aristocrats, Yukiko Sode
  9. Une jeune fille qui va bien, Sandine Kiberlain
  10. Seule la terre est éternelle, François Busnel
  11. Murina, Antoneta Alamat Kusijanovic
  12. C’mon C’mon, Mike Mills

 

Podcast 

Écoutez l’épisode « Cinq films sur la paix »

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES

 

My Name is Gulpilil, Molly Reynolds

 

Synopsis

Avec David Gulpilil.

Arraché au bush australien alors qu’il n’était qu’un jeune garçon, David Gulpilil va devenir la première icône aborigène sur le grand écran.

Partagé entre les traditions de son peuple et les excès d’Hollywood, l’acteur et danseur aux multiples talents nous raconte l’extraordinaire voyage qu’a été sa vie.

Le film

Il voulait que ses funérailles durent au moins six ou sept jours. David Gulpilil ne sera pas oublié.

Pendant deux heures, dans ce film qu’il a également produit, David Gulpilil s’adresse à nous. 

Atteint d’un cancer des poumons au stade 4, l’acteur australien le plus emblématique de son pays, à la carrière qui s’étend sur plus de 50 ans, nous raconte sa vie, sa maladie, le cinéma et au coeur de sa vie, son essence même, ses racines.

Il est le seul acteur à avoir jouer dans les deux films australiens les plus rentables de tous les temps : « Australia » et « Crocodile Dundee ».

 

La réalisatrice

 

Molly Reynolds, qui le connaît depuis longtemps, le filme pendant trois ans, dès qu’il apprend sa maladie, en 2017.

Découvert à l’âge de 16 ans, pour jouer dans le film Walkabout de Nicholas Roeg, qui sort en 1971.

Il doit se choisir un prénom de Blanc. Il choisira David à cause d’une image du personnage dans la Bible.

Walkabout raconte l’histoire d’une jeune sœur et un jeune frère abandonnés dans la brousse australienne qui doivent apprendre à se débrouiller dans la nature.

 

 

David Gulpilil ouvre la voie à des histoires écrites pour les aborigènes. Il joue ensuite dans « Storm boy »  de Henri Safran.

 

 

David Goulpilil remporte le Prix du meilleur acteur dans la sélection « Un certain regard » en 2014 pour « Charlie’s country » de Rolf de Heer qu’il co-scénarise.

 

 

Il dîne avec la Reine d’Angleterre à plusieurs reprises, rencontre John Lennon, Michael Jackson, fume de la ganja avec Bob Marley, se soule avec Denis Hopper avec qui il finit souvent en prison,  mais reste un homme chevillé à sa terre.

À l’instar de Countryman, joué par Edwin Lotham, ce pêcheur jamaïcain qui vit en pleine nature, David Goulpilil pêche le serpent d’eau, danse autour du feu, chasse le kangourou. 

La narration de sa vie semble parfois incompréhensible, redondante, à la fois parce que malade et parce qu’il y mêle de la poésie et répète sans cesse à l’envie, son amour de la nature, de ses origines.

Avec Rolf de Heer , il tourne le premier film en langue autochtone australienne : Ten Canoes :

 

 

Il fut aussi très drôle. Et ses One Man Show, eurent un franc succès. 

Molly Reynolds a su rendre à l’écran ce personnage hors du commun, « surréel », comme elle le dit si bien.

David Gulpilil est décédé le 29 novembre 2021.

 

Interview Margaret Pomeranz (vost)

 

 

En ce moment en salle. 

 

 

Revoir Paris, Alice Winocour

 

Synopsis

À Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie.
Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes,
Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

 

Le film

Alors que le procès de l’attentat de Nice s’ouvre, « Revoir Paris », tristement d’actualité, nous rappelle des souvenirs douloureux.

Ce film est l’histoire d’une reconstruction, celle de Mia, brillamment interprétée par Virginie Efira, très juste dans son jeu, celle des victimes du terrorisme, et Paris, personnage à part entière du film.

Mia chevauche une Triumph à travers Paris tout le long du film vêtue d’un blouson en cuir , seconde peau qu’elle portait lors de l’attentat.

Alice Winocour parvient à filmer l’insoutenable, l’attaque terroriste du 13 novembre, dans une brasserie parisienne. Les vingt premières minutes passées, le noir total, l’oubli.

Puis six mois plus tard, Mia retourne alors sur les lieux. Elle cherche à reconstruire sa mémoire. Que s’est-il passé pendant la fusillade ?  Des souvenirs surgissent, comme des flashs, qui rappellent « Dead Zone » de David Cronenberg, avec Christopher Walken où le personnage a lui, des flashs prémonitoires.

Mia cherche un nouveau sens à sa vie. 

Il existe, comme l’appellent les psychiatres, la notion de « diamant au coeur du trauma », c’est-à-dire, les relations hors norme nouées  au moment du drame.

Avant l’attaque terroriste, dans le restaurant, elle a croisé le regard de Thomas, (génial Benoît Magimel). Une histoire est-elle possible entre eux ? 

En couple avec Vincent (Grégoire Colin à l’affiche de Avec Amour et Acharnement de Claire Denis), elle met de la distance avec cette relation qui se brise malgré eux.

Alice Winocour s’est inspirée des souvenirs de son frère qui était au Bataclan, le le 13 novembre et de son récit les jours qui ont suivit l’attaque terroriste. Elle s’est également rendu sur des forums où les victimes témoignaient et recherchaient des personnes qu’elles avaient côtoyées ne serait-ce que quelques secondes au moment de l’attaque. 

 

« Revoir Paris » nous offre aussi un autre point de vue sur Paris, celui que nous connaissons tous.

 

La réalisatrice met en avant le personnel sans papier non recensé après l’attentat, via le personnage d’Assane (Amadou Mbow vu dans  « Atlantique » de Mati Diop) car ceux qui ont survécu ont pris la fuite. Elle cite d’ailleurs cette phrase si juste : « Si les Sénégalais, les Maliens et les Sri-Lankais faisaient grève, on ne pourrait pas manger à Paris ». 

En quelques scènes, tout est dit de cette misère qui s’affiche dans Paris et contre laquelle rien n’est fait.

Loués à la journée comme des esclaves, les sans-papiers se déplacent sans cesse, à la merci d’une arrestation qui les renverrait dans le pays qu’ils ont fui.

Le tournage a commencé peu après le début du procès du 13 novembre.

Alice Winocour déclare : « Quand on tournait certaines scènes comme celle des fleurs en hommage aux victimes, les passants étaient émus, à tel point qu’on a dû afficher de grands panneaux « tournage » pour éviter la confusion. »

Dans la salle, à côté de moi, un couple qui avait sans doute vécu les attentats, se serrait régulièrement l’un contre l’autre.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film juste et fort, sans aucun doute le meilleur de la rentrée.

 

Aujourd’hui 7 septembre en salle.

 

 

 

Lord of the Rings : The Rings of Power, John D. Payne, Patrick McKay

 

Synopsis

La série « Les anneaux de pouvoir » commence durant une période de paix relative et couvre tous les évènements majeurs survenus sur la Terre du milieu durant le Second Âge : la création des anneaux de pouvoir, l’histoire du royaume insulaire de Númenor, l’ascension de Sauron et la dernière alliance entre les Elfes et les Hommes.

 

La série

Plus de 25 millions de personnes auraient regardé dès sa mise en ligne le premier épisode de la série « Les Anneaux de pouvoir ».

Amazon a déboursé pas moins de 250 millions de dollars pour acheter les droits, et quelque 465 millions supplémentaires ont été consacrés à la seule première saison. Le groupe s’étant engagé sur cinq saisons, la somme finale devrait donc dépasser de loin le milliard. ​(source : « Stratégies »).

Deux épisodes sont en ligne sur la plateforme.
À part les créatures, on n’y retrouve pas vraiment l’univers de Tolkien. Le jeu des acteurs est moyen, l’histoire un peu caricaturale. Mais le décor et les deux héroïnes nous donnent envie d’aller plus loin.

La trilogie culte de Tolkien avait, elle, déjà été adaptée au cinéma par Peter Jackson et avait remporté onze Oscars. 

Série à suivre donc, mais pas aussi fort que « House of The Dragon », également série fantastique et d’anthologie elle aussi, en ce moment disponible sur HBO, OCS et Canal Plus.

 

En ce moment sur Amazon Prime. Un épisode tous les vendredis.

 

 

Vos sorties cinéma dès le 7 septembre

 

 

 

Cette semaine :

Giulia, Ciro De Caro

Avec Rosa Palasciano, Valerio Di Benedetto, Fabrizio Ciavoni

Le temps d’un été caniculaire à Rome , Giulia cherche un nouveau sens ò sa vie, sans travail ni logement durable, elle vit en équilibre entre son besoin de liberté et ses désirs illusoires qui la mènent vers de nouvelles rencontres improbables et inattendues.

 

 

Walden, Bojena Horackova

Avec Ina Marija Bartaité, Laurynas Jurgelis, Fabienne Babe

Après trente ans d’exil à Paris, Jana revient à Vilnius. Elle veut retrouver le lac que Paulius, son premier amoureux, appelait « Walden ». 

Chronique de la jeunesse lituanienne d’avant la chute du bloc communiste, où, entre premiers émois et marché noir, les rêves de liberté s’incarnent à l’Ouest.

 

 

 

Plan 75, Chie Hayakawa

Avec Chieko Baishô, Hayato Isomura, Stefanie Arianne

Au Japon, dans un futur proche, le vieillissement de la population s’accélère. Le gouvernement estime qu’à partir d’un certain âge, les seniors deviennent une charge inutile pour la société et met en place un accompagnement logistique et financier pour mettre fin à leurs jours.

 

 

Rodeo, Lola Quivoron

Avec Julie Ledru, Yanis Lafki, Antonia Buresi

Julia vit de petites combines et voue une passion dévorante, presque animale, à la pratique de la moto. Un jour d’été, elle fait la rencontre d’une bande de motards adeptes du cross-bitume et infiltre ce milieu clandestin, constitué majoritairement de jeunes hommes.

 

 

Le Tigre et le Président, Jean-Marc Peyrefitte

Avec Jacques Gamblin, André Dussollier, Christian Hecq

1920, les années folles. Georges Clemenceau vient de perdre l’élection présidentielle face à l’inconnu Paul Deschanel, un idéaliste qui veut changer le pays. Mais un soir ce dernier tombe d’un train et se volatilise. Au petit matin, la France cherche son président, une occasion en or pour le Tigre Clemenceau…

 

 

Le Visiteur du futur, François Descraques

Avec Florent Dorin, Arnaud Ducret, Enya Baroux

2555. Dans un futur dévasté, l’apocalypse menace la Terre. Le dernier espoir repose sur un homme capable de voyager dans le temps. Sa mission : retourner dans le passé et changer le cours des événements. Mais la Brigade Temporelle, une police du temps, le traque à chaque époque. Débute alors une course contre la montre pour le Visiteur du Futur…

 

 

Kompromat, Jérôme Salle

Avec Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Mikhaïl Gorevoï

Russie, 2017. Mathieu Roussel est arrêté et incarcéré sous les yeux de sa fille. Expatrié français, il est victime d’un « kompromat », de faux documents compromettants utilisés par les services secrets russes pour nuire à un ennemi de l’Etat.

 

 

Tout le monde aime Jeanne, Céline Devaux

Avec Blanche Gardin, Laurent Lafitte, Maxence Tual

Tout le monde a toujours aimé Jeanne. Aujourd’hui, elle se déteste. Surendettée, elle doit se rendre à Lisbonne et mettre en vente l’appartement de sa mère disparue un an auparavant. À l’aéroport elle tombe sur Jean, un ancien camarade de lycée fantasque et quelque peu envahissant.

 

 

Les meilleurs films de l’été et plus tard (et on a hâte !) :

The Woman King, Gina Prince-Bythewood

 

 

Houria, Mounia Meddour (réalisatrice de Papicha)

Simone Le Voyage du siècle, Olivier Dahan

Avec Elsa Zylberstein, Rebecca Marder, Élodie Bouchez, Judith Chemla, Olivier Gourmet, Mathieu Spinosi. Et aussi Sylvie Testud & Philippe Torreton.

 

 

The handmaid’s Tale saison 5 : 14 septembre

 

Don’t worry Darling, Olivia Wilde, le 21 septembre

 

 

She said, Maria Schrader, avec Carrey Mulligan, Zoe Kazan, le 18 novembre prochain

 

 

Black Panther : Wakanda Forever, Ryan Coogler, le 9 novembre

 

 

The Idol

Créée par Abel « the Weeknd » Tesfaye, Reza Fahim, et Sam Levinson pour HBO.

Lily-Rose Depp et Tesfaye devraient jouer les rôles principaux, tandis que Troye Sivan, Debby Ryan, Rachel Sennott, Jennie Kim, Steve Zissis, Hari Nef et Juliebeth Gonzalez apparaîtront comme personnages secondaires.

 

 

God’s creature, Saela Davis & Anna Rose Holmer , avec Emily Watson, Paul Mescal, & Aisling Franciosi

 

 

The Last of Us, Craig Mazin et Neil Druckmann

 

 

 

The Son, Florion Zeller

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

 

Screenplay Structure Simplified. “Plot is critical, but how a writer… by Scott Myers 

 

The Business of Screenwriting: How to Respond When Taking Script Notes  by Scott Myers 

 

VOTRE PROGRAMME TV DÈS LE 7 SEPTEMBRE

 

Wednesday – Mercredi

Arte : La Villa

Trois frères et sœur se réunissent autour de leur père mourant, dans une calanque marseillaise autrefois paradis de pêcheurs et d’ouvriers.

Par Robert Guédiguian, un film bouleversant sur le temps qui passe et les illusions évanouies.

 

Jeudi – Thursday

Arte : Crime à ciel ouvert

Canal Plus : Conversation with friends

TMC : Lord of the rings : Two Towers

 

Friday – Vendredi

Arte : Toute la vérité

France 5 : Pour Sacha

Canal Plus : Spider Man – No Way Home

 

Sunday – Dimanche

Arte : Sicario

 

Monday – Lundi

France 3 : American Sniper

Arte : Stavisky

 

Wednesday – Mercredi

6Ter : Le discours d’un roi

 

 

ARTE, LES MEILLEURS  FILMS DÈS LE 7 SEPTEMBRE

 

Documentaires, dès le 7 septembre

 

Salman Rushdie – La mort aux trousses

En seulement dix ans, Salman Rushdie aura changé cinquante-six fois de domicile et fait l’objet d’une vingtaine de tentatives d’assassinat. Celle du 12 aout 2022 à New York n’a malheureusement pas pu être déjouée. Face à William Karel, l’auteur des « Versets sataniques », condamné à mort par une fatwa de Khomeyni en 1988, évoque avec humour et profondeur les conditions particulières de son quotidien, comme son amour des livres et de la vie.

 

Jodie Foster Hollywood dans la peau

Camille Juza, Yal Sadat

La trajectoire fulgurante d’une actrice douée, ex-enfant vedette surexposée, qui a grandi dans la matrice hollywoodienne et a tenté de la faire évoluer de l’intérieur.

 

Séries dès le 7 septembre

Crime à ciel ouvert

L’inspecteur Maik Briegand, de retour dans sa région natale pour élucider le meurtre d’une jeune fille, doit affronter un événement traumatisant de sa jeunesse. Série policière sans temps mort, “Crime à ciel ouvert” brosse le tableau d’une ex-Allemagne de l’Est minée par le trafic de drogue et la pauvreté.

 

Films, dès le 7 septembre

In the Mood for Love

Voisins de palier, Chow et Su s’aperçoivent que leurs conjoints ont une liaison et se rapprochent… Alchimie du couple Maggie Cheung et Tony Leung, bande-son langoureuse, mise en scène envoûtante : ce somptueux mélodrame consacra le génie créatif de Wong Kar-wai.

 

Ne m’envoyez pas de fleurs

Se croyant condamné par la médecine, un hypocondriaque tente de préparer sa femme à son futur veuvage… Emmenée par Doris Day et Rock Hudson, une pimpante comédie romantique.

 

 

 

Sur Netflix, vos séries et vos films dès le 7 septembre

 

Athena, Romain Gavras

 

Blonde, avec Ana de Armas d’Andrew Dominik

 

Mathilda, the musical, Matthew Warchus

 

 

Wednesday Adams, Tim Burton

 

End of the road, Queen Latifah, le 9 septembre

 

Cabinet of curiosity, Guillermo del Toro, 25 octobre

 

 A jazzman blues, Tyler Perry, 23 septembre.

 

White Noise, Noah Baumbach

Inspiré du roman de Don DeLillo avec Adam Driver et Greta Gerwig

 

Slumberland, Jason Momoa

 

Sur Prime Video, vos séries et vos films dès le 7 septembre

 

 

The Lord of the rings, The Rings of Power, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

Réalisé par Wayne Che Yip et Charlotte Brändström

 

My Policeman, Michael Grandage avec Harry Styles, Emma Corrin (The Crown): cet automne

 

 

 

 

Visitez la page Amazon Prime Video

 

 

Sur Canal +, vos séries et vos films dès le 7 septembre

 

 

Conversation with friends, en ce moment.

Réalisée par Lenny Abrahamson et Leanne Welham, adapté du roman écrit par Sally Rooney (Normal People) 12 épisodes de 30 minutes.

L’histoire est centrée sur deux étudiants de Dublin, Frances et Bobbi, et sur le lien étrange et inattendu qu’ils forgent avec un couple marié, Melissa et Nick. 

Adaptée pour la télévision par Alice Birch, Mark O’Halloran, Meadhbh Mchugh et Susan Soon He Stanton

 

 

Tokyo Vice, une plongée viscérale dans la mafia japonaise : le 15 septembre.

Adaptation du roman éponyme de Jake Adelstein.

À Tokyo, le jeune reporter américain Jake intègre le service police et justice du quotidien japonais Yomiuri Shimbun. Alors qu’il collabore avec la police locale, il est contacté par la mafia. Il devient un interlocuteur des yakusas tout en continuant d’être un informateur de la police… 

Le premier épisode a été réalisé par le cinéaste Michael Mann (Heat) et Ansel Elgort (West Side Story) tient le premier rôle de cette fiction crépusculaire.

 

 

 

Sur Apple TV, vos séries et vos films dès le 7 septembre

 

 

Five Days of Memorial, de John Ridley et Carlton Cuse avec Vera Farmiga (Dr. Anna Pou), Adepero Oduye (Karen Wynn). À voir !!

 

 

The Greatest Beer Run Ever, Peter Farrelly, Brian Currie and Pete Jones, le 31 septembre.

 

 

Gutsy, Hillary Clinton and Chelsea Clinton, le 9 septembre

 

 

Sur DISNEY+, vos séries et vos films dès le 7 septembre

 

 

Andor, créée par Tony Gilroy- Avec Fiona Shaw, Forest Whitaker, Stellan Skarsgård

En prises de vue réelles, 12 épisodes dont les trois premiers épisodes dès le 21 septembre.

Préquelle du film Rogue One centrée sur le personnage de Cassian Andor  (Diego Luna)

Cinq ans avant la périlleuse mission sur la planète tropicale Scarif, Cassian Andor participe comme espion aux prémices de la résistance contre l’Empire galactique, au sein de l’Alliance rebelle.

 

 

Pinocchio, Robert Zemeckis, le 8 septembre.

 

 

Willow, Jonathan Kasdan et Wendy Mericle, le 30 novembre.

 

 

Sur STARZPLAY, séries et films dès le 7 septembre

 

“Queer As Folk » , maintenant.

2 nouveaux épisodes disponibles chaque semaine.

Réinvention vibrante de Stephen Dunn de la série britannique créée par Russell T. Davies (“It’s A Sin,” “Doctor Who”) qui suit un groupe d’amis à la Nouvelle-Orléans et dont les vies vont être transformées à la suite d’une tragédie.

 

 

The Serpent Queen, le 11 septembre, de Justin Haythe

Drame historique originale qui propose une tournure contemporaine à la narration conventionnelle pour raconter l’ascension au pouvoir de Catherine de Médicis (Samantha Morton).

Dans le début de la série, l’histoire de Catherine se dévoile à travers des flashbacks alors qu’elle defend ses actions et transmet les leçons qu’elle a apprises à sa nouvelle servante, Rahima (Sennia Nanua, “The Girl with All the Gifts, Frankie”).

À 14 ans, la jeune orpheline Catherine (Liv Hill, “Three Girls,” “Jellyfish”) se marie à la cour française du XVIème siècle. Malgré son statut de roturière, son oncle, le pape Clément (Charles Dance, “Game of Thrones,” “The Crown”), a négocié une importante dote et une alliance géopolitique en échange de l’union, et avec elle, l’attente de nombreux héritiers. Cependant, lors de sa nuit de noces, Catherine découvre que son mari est amoureux de Diane de Poitiers (Ludivine Sagnier, “Lupin,” “The Young Pope”), une magnifique dame d’honneur qui a deux fois son âge.

Avec un avenir soudainement incertain et peu d’espoir de concevoir un enfant, Catherine doit rapidement apprendre à qui elle peut faire confiance – à la fois dans son entourage personnel de courtisans et parmi les membres de la cour royale – tout en déjouant ceux qui sous-estiment sa détermination à survivre qu’importe le prix.

Il s’agit de l’adaptation du roman britannique Catherine de Medici: renaissance Queen of France de Leonie Frieda.

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez