Suivez-moi :
Rébellion

Vos films sur la rébellion

Cette semaine, des films et des séries qui nous parlent de rébellion.

Sur le blog bilingue Movieintheair, je fais pour vous une revue de presse tous les mercredis et garde le meilleur de l’actualité audiovisuelle nationale et internationale. Vous trouverez aussi bandes annonces, hommages, critiques de films, de séries, programmes tv et conseils des pros du cinéma.

 

Vos films et vos séries de la semaine :

la rébellion

 

 

Voici le résumé des nouvelles de la semaine:

 

  • Netflix dépense 459 million de dollars pour produire deux suites au film policier À couteaux tirés (2019), que Rian Johnson réalisera, toujours avec Daniel Craig dans le rôle du détective Benoît Blanc.

 

  • Le tournage de la saison 2 de la série comique OVNI(S) (12×30′) a débuté fin mars en Belgique pour le label « Création originale » de Canal+. Si vous n’avez pas vu la première saison c’est le moment !

 

 

 

  • La série israélienne “On the Spectrum” arrive sur HBO Max. Extrait.

 

 

Événements

 

 

  • La 43ème édition du Festival International de Films de Femmes de Créteil se déroule jusqu’au  11 avril 2021.

 

1.

CRITIQUES DE FILMS/SÉRIES 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR VOS

 

FILMS  SUR LA RÉBELLION

 

 

Rébellion

Judas and The Black Messiah

Réalisé par Shaka King, d’après une histoire de Kenny Lucas et Keith Lucas.

 

Synopsis

William « Bill » O’Neal, un voleur de voiture âgé de 17 ans, se fait passer pour un agent du FBI  pour que ses vols soient plus simples.

Il se fait prendre en flagrant délit en 1966 en possession d’une fausse carte d’agent du FBI. L’agent spécial Roy Mitchell du FBI,  lui propose d’abandonner les charges contre lui s’il travaille sous couverture pour le bureau.

O’Neal est chargé d’infiltrer la section de l’Illinois du Black Panther Party (BPP) et son chef, Fred Hampton.

 

Le film

Judas and The Black Messiah alterne entre le témoignage de Bill O’Neal, surnommé Wild Bill, par ses « amis » du BPP , à la télévision en 1989, traître donc au sein du BPP et les événements qui se sont déroulés entre le début de son infiltration en 1966 et l’assassinat de Fred Hampton en 1969.

Fred Hampton, joué par Daniel Kaluuya (Get Out) est habité. Il incarne cet homme en colère, en totale rébellion contre la société américaine de l’époque, où les violences policières sont quotidiennes.

Très jeune, Fred Hampton rejoint le BPP et afin d’amplifier la révolte salie avec les gangs. Il met en place école et clinique gratuites pour tous les membres.

Il montre que le racisme est un prétexte pour cloisonner les classes et montrer que la vraie lutte est sociale. Ses joutes oratoires galvanisent les foules. Petit à petit les latinos américains et les classes blanches défavorisées le rejoignent.

Fred Hampton rencontre sa compagne Deborah Johnson, (aujourd’hui Akua Njeri), jouée par Dominique Fishback , lors d’un meeting.  Elle est poète. La poésie, les mots et la cause les lient.

Edgar Hoover souhaite la mort définitive du parti et de son leader, ici joué par Martin Sheen.

 

1969

Le 4 décembre 1969 des policiers pénétrèrent dans la maison où Fred Hampton dormait et l’assassinèrent pendant son sommeil. L’assassinat put avoir lieu grâce à la trahison de Bill O’Neal devenu le garde du corps de Fred Hampton. 99 coups de feu furent tirés par les policiers et le comble fut que les membres du BPP furent inculpés de tentatives de meurtres contre les policiers.

De nombreux membres du BPP ainsi Fred Hampton et Mark Clarck, qui dirigeait la section, ont été assassinés.
Fred Hampton avait vingt et un ans. Sa femme, enceinte de huit mois et demi en avait dix-neuf. Elle est encore en vie aujourd’hui et son fils continue le combat, hélas nécessaire, contre les violences policières.

Les survivants et les mères demandèrent réparation en 1971 et il fallu attendre 1982 pour que leur soit versé 1, 85 millions de dollars soulignant la présence d’une « conspiration pour exclure de leurs droits civiques les Black Panthers ». 

 

Le film de tous les superlatifs

 

Le « Judas » Bill O’Neal, joué par Lakeith Stanfield et Jesse Plemons dans le rôle de Roy Mitchell, jouent tous les deux parfaitement leurs rôles, ambigu pour Bill O’Neal, en agent qui se fait son devoir sont tous deux parfaits.

Ce film mérite tous les superlatifs qui lui ont valu ses six nominations à la 93e cérémonie des Oscars cette année, dont celle du meilleur film, Stanfield et Kaluuya étant tous deux nommés dans la catégorie du meilleur second rôle.

Verdict le 25 avril.

Pour sa performance, Kaluuya a remporté le prix du Meilleur second rôle aux Golden Globes, au Critics’ Choice Award, au Screen Actors Guild Awards, et a été nommé aux BAFTA Awards.

 

La B.O est incroyable, composée par Mark Isham et Craig Harris.

Dès le 24 avril sur Canal + Cinéma et le 27 sur Canal +

 

 

Rébellion

Concrete Cowboy

Réalisé par Ricky Staub, adaptation du roman Ghetto Cowboy de Greg Neri.

 

Synopsis

Cole est un mauvais élève. Pour la énième fois, sa mère va le chercher au lycée d’où il s’est fait renvoyer pour s’être battu. Lorsqu’il monte dans la voiture, Cole découvre un sac avec ses habits.

Sa mère le dépose chez son père en banlieue de Philadelphie. Et lorsqu’il entre dans la pièce où il vit, Cole découvre que son père vit avec …un cheval.

 

Une communauté réelle

 

L’histoire se déroule au sein d’une communauté de cow-boys urbains afro-américains pour une fois mise en avant dans un genre (encore un !), le western, largement dominé par une représentation des blancs.

Dans Concrete Cowboy ( cow-boy du béton) le père, Harp, joué par Idris Elba et le fils Cole (pour Coltrane), joué par le brillant Caleb McLaughlin  (« Stranger Things« ) ne se connaissent pas.

Le fils, Cole, lui en veut de ne pas s’être occupé de lui et le père est muré dans le silence. Seuls les chevaux l’intéressent.
Cole, en pleine rébellion, erre la nuit avec un ami d’enfance dealer. Le jour, il nettoie les écuries et finit par se prendre d’affection pour les chevaux.

À l’instar de Nevada, où le personnage trouvait son salut grâce à un mustang, Cole est le seul à pouvoir s’approcher d’un cheval retors et se prend d’affection pour lui et pour ces gens, cow-boys un peu perdus qui ont pour seul amour, leur cheval et leur communauté.

Ricky Staub a filmé des personnes – les trois quarts ne sont pas des acteurs- qui habitent encore aujourd’hui dans les dernières étables de la banlieue de Philadelphie à Fletcher Street et qui, au gré des poussées immobilières, sont chassées et obligées de déménager.

Cette communauté rebelle, très pauvre, qui aime la liberté et trouve la résilience dans son amour pour les chevaux, est filmée d’une façon sublime. La lumière, les couleurs et la caméra au plus près des personnages, de ces lieux abandonnés, nous emmènent au coeur de cette histoire où se mêlent paternité, rédemption et découverte de la liberté et de l’aventure grâce au cheval.

La musique, très forte, est signée Kevin Matley.

 

En ce moment sur Netflix. 

 

 

 

Rébellion

Il était une fois en Irak 

Réalisé par James Bluemel, disponible sur Arte.tv jusqu’en mars 2022.

 

Ce documentaire en trois parties, La guerre-Insurrections-Conséquences, est extraordinaire. Il revient sur les semaines qui précédèrent l’invasion américano-britannique de 2003,  le chaos laissé après leur départ jusqu’à l’arrivée de Daesh en 2017 et leur situation aujourd’hui.

Pendant plus de trois heures, des civils, des Irakiens, des militaires et des reporters de guerre témoignent des atrocités qu’ils ont subies, vues ou commises, de leur quotidien pendant quinze ans.

Waleed Rabiah, fan de l’Amérique avant 2003 raconte comment sa fascination pour l’Occident a tourné au cauchemar au moment des massacres de civils. Omar Mohammed, un jeune historien raconte comment il filmait en cachette (surnommé Mosul Eye, personne ne connaissait son nom) les exactions des djihadistes avant d’être obligé de partir. Il n’a que 33 ans aujourd’hui mais a déjà tout vécu…Un ancien conseiller de Saddam Hussein et une femme agricultrice, tous témoignent de cette période.

 

Une rébellion impossible

« Arrivé avec l’espoir d’aider à reconstruire un Irak démocratique, le lieutenant-colonel Nate Sassaman a vu au fil des mois ses efforts de dialogue réduits à néant. Brisé par le sentiment d’avoir contribué à la destruction d’un pays, il a quitté aujourd’hui l’armée.

Parmi les soldats qui ont débusqué Saddam Hussein se trouvait un engagé volontaire irakien réfugié aux États-Unis. Redevenu vendeur de voitures, Samir al-Jassim se souvient de ce qu’il a ressenti en se retrouvant face au dictateur déchu.

Dexter Filkins, lui, décrit la montée en puissance des attentats, après que la décision de « débaathiser » le pays, suivie de la démobilisation de quelque 400 000 militaires, a achevé de préparer le terrain de l’insurrection.

Peu après, le journaliste, qui fait équipe avec Ashley Gilbertson, accompagne des soldats dans la terrible bataille de Falloujah. Une jeune mère, Nidhal Abed, et son fils de 2 ans n’ont pu quitter la ville, comme la plupart des familles pauvres…  » (source : http://www.film-documentaire.fr)

Un document essentiel à voir absolument, qui a reçu le Prix du Meilleur documentaire au Festival international de la Rose d’Or en décembre 2020.

Le lien pour voir le documentaire ici

 

2.

LES SORTIES PRÉVUES EN 2021

(FILMS ET SERIES SUR LA RÉBELLION)

 

Ondine

 

 

Quelques bandes annonces:

 

The Handmaid’s Tale, saison 4, le 28 avril !

 

 

Percy vs Golliath, de Clarck Johnson, avec Christopher Walken.

 

 

Chains of fools, de Susan Lori-Parks, avec Cynthia Erivo

 

 

Exterminate all the brutes, de Raoul Peck

 

https://youtu.be/g37YqLD0BSg

 

Mainstream, by Gia Coppola

 

 

3.  

CONSEILS DES PROFESSIONNELS

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

How They Write a Script: Billy Wilder  by Scott Myers

«Comme une vague»: le bonheur d’être submergé | Le Devoir

Tahar Rahim, ce Français qui réussit à Hollywood | Les Echos

 

 

4.

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE

du 7 au 14 avril

Rébellion

 

Mercredi 7 avril

Arte : Le souper

C8: Nous nous sommes tant aimés

CStar : Alien : Covenant

6Ter : Michael Clayton

 

Jeudi 8 

Arte : Baghdad central 

M6 : Seven sisters

TMC: Ocean 13

Chérie 25 : Jeux de pouvoir

 

Vendredi 9

Arte : Le passe-muraille

6Ter: L’été meurtrier

 

Samedi 10

Arte : La-veritable-histoire-de-d-artagnan

 

Dimanche 11

Arte : Quand les aigles attaquent

TF1: Ant Man

C8: Touchez pas au grisbi 

TFX: Hibernatus

TF1 Series : Gravity

 

Lundi 12

Arte : Wonder Boys

France 3 : Un sac de billes

 

Mardi 13

Arte : Gluten, l’ennemi numéro un

TF1 : Le labyrinthe

 

Mercredi 14

Arte : Amanda

Canal+ : Escape from Pretoria

TFX: Maman j’ai raté l’avion

5.

VOS PLATEFORMES

ARTE

Rébellion

Documentaire

Juifs et musulmans

Libres : une série sur les femmes

Yoga

Citizen-kitano

Delphine-et-carole-insoumuses

À travers l’amitié entre l’actrice Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos, leurs luttes et leurs images subversives, un hommage vibrant au féminisme « enchanté » des années 1970, joyeuses et foutraques.

Série

Mon nom est Fleming

Bron

Baghdad Central – Avec Waleed Zuaiter (Homeland, Omar) et Corey Stoll (House of Cards).

Nouvelle série, adaptée du roman d’Elliot Colla et réalisé par Stephen Butchard

 

Fluide , des petites histoires d’amour, une série imaginée par les bédéistes Thomas Cadène et Joseph Safieddine (Été),

Le Prix de la Paix

 

Film

Le-retour-de-la-panthere-rose

L’été de Kikujiro

The best offer

Bertrand Tavernier: hommage

Comment voler un million de dollars, de William Wyler, avec Audrey Hepburn, musique de John Williams

Niagara de Henry Hathaway avec Marilyn Monroe et Joseph Cotten

 

 

La Chaîne Parlementaire

LCP vous propose de nombreux bons documentaires: ici

 

La Cinémathèque Française

 

Les rétrospectives sont reportées mais il reste à voir sur la plateforme Henri, un film culte gratuit chaque jour.

 

Vos séries et films 

 sur NETFLIX

RÉBELLION

(extrait dans le lien souligné)

 

Not a game, de Jose Gomez: un documentaire passionnant sur notre rapport aux jeux vidéos.

 

The Irregulars, de Tom Bidwel

 

Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve, dès le 14 avril

 

Shadow and bone, dès le 23 avril

 

 

Stowayway, de Joe Penna, avec Anna Kendrick, Toni Colette, dès le 22 avril

 

 

Professor Marston and the wonder women, dès le 20 avril, de Angela Robinson

 

Zéro, le 21 avril, de Kevin Smith

 

 

Yasuke, l’histoire du premier Samouraï africain, de Takeshi Koike, dès le 29 avril

 

 

Monster, de Anthony Mandler, avec Kelvin Harrison, adapté du roman éponyme de Walter Dean Myers, dès le 7 mai.

 

 

Vos séries et films

sur Prime Video

RÉBELLION

 

La Templanza, de Susanna Lopez Rubio et Javier Holgado

 

 

Invincible, by Robert Kirkman

 

 

Frank of Ireland, dès le 16 avril avec Domhnall Gleeson

 

 

Belgravia, de Julian Fellowes, dès le 27 avril

 

 

Without remorse, de Stefano Sollima, avec Michael B. Jordan, dès le 30 avril

 

 

Vos séries et films

sur CANAL +

RÉBELLION

 

City on a hill (en ce moment)

https://youtu.be/aYG2NoS-DQI

 

The Nevers, dès le 12 avril, une série créée par Joss Whedon.

 

A teacher , de Hannah Fidell

 

Mare of Easttown, dès le 19 avril, avec Kate Winslet (HBO’s “Mildred Pierce”), créé par Brad Ingelsby (“The Way Back”), réalisé par Craig Zobel (HBO’s “The Leftovers”).

 

https://youtu.be/pwaLLEZO6FM

 

The Flight Attendant, depuis le temps ! , arrive enfin sur Canal Plus le 27 avril, série adaptée du roman de Chris Bohjalian.

 

 

En VOD:

Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins

Écoutez le podcast sur Gal Gadot.

 

Vos séries et films

sur STARZPLAY

RÉBELLION

 

 

We are who we are (critique ici), de Luca Guadagnino.

 

Les Luminaires, mini-série adaptée du roman éponyme par Eleanor Catton, avec Eva Green.

 

 

The Girlfriend experience, produit par Steven Soderbergh, réalisé par Anja Marquardt

 

 

Vos séries et films 

sur Apple Tv

RÉBELLION

 

 

The year earth changed, narré par David Attenborough, réalisé par Tom Beard

 

 

The Banker, de  George Nolfi

 

See, série créée par Steven Knight

Mosquito Coast, dès le 30 avril, créée par Neil Cross.

 

Vos films et séries 

sur SALTO

RÉBELLION

 

The Grave

 

 

Cellule de crise

 

 

Vos séries et films 

sur DISNEY+

RÉBELLION

 

 

Big Shot, scénariste par David E Kelley (The Big Sky, Pretty Little Liars…) avec John Stamos, dès le 16 avril

 

 

Sweetbitter , créée par Stephanie Danler

 

 

Cruella, de Craig Gillespie, avec Emma Stone

 

 

 

The Falcon and the winter soldier, de Kari Skogland

 

 

Loki, créée par Michael Waldron, avec Tom Hidelston et Owen Wilson, dès le 11 juin

 

 

 

Take care !

Abonnez-vous aux newsletters hebdomadaires pour ne rien manquer des nouveautés !

[contact-form to= »contact@movieintheair.com » subject= »Abonnez-vous aux newsletters »][contact-field label= »S’abonner à la newsletter c’est ici : Nom – Prénom  » type= »name »][contact-field label= »Adresse E-mail » type= »email »][/contact-form]

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez