Suivez-moi :

Vos séries et films dès le 18 mai

Que regarder dès le 18 mai?

Et toute l’actualité audiovisuelle de votre semaine

 

Pour vous, les meilleurs films dès le 18 mai.

Les news

Le Festival de Cannes s’est ouvert hier avec la projection de « Coupez ! » de Michel Hazanavicius, un remake du film japonais « Ne coupez pas !  » de Shin’ichirō Ueda.

Tout le programme, jour par jour ici :  Horaires jour par jour

Le discours de Vincent Lindon était magnifique, l’interprétation de Vincent Delerm chaleureuse et Forest Whitaker a reçu une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Mais ce qui a marqué les esprits c’est l’intervention de Volodymyr Zelensky, que j’ai filmée à l’UGC Normandie.

Pour la retrouver c’est ici :

 

Podcast

Découvrez  Falafel Cinéma, le podcast du cinéma israélien.

 

Cinéma et Musique au Balzac

FESTIVAL Paris music :

 Le Festival Paris Music revient pour transformer Paris en capitale européenne de la musique grâce à des concerts organisés dans des lieux emblématiques… dont le Cinéma Le Balzac, pour la toute première fois et pour deux soirées atypiques. 

pastedGraphic.png 19 MAI – 20H30

Guillaume Perret : Avec son nouveau leitmotiv SIMPLIFY, il embarque le batteur Tao Ehrlich pour un projet ultra festif, toujours surprenant et créatif : Avec son nouveau leitmotiv SIMPLIFY, il embarque le batteur Tao Ehrlich pour un projet ultra festif, toujours surprenant et créatif.

Yessaï Karapetian : Pionnier d’un jazz « next gen » français au sein du trio Onefoo, il se lance aujourd’hui en solo et propose un jazz contemporain étincelant.

pastedGraphic.png 20 MAI – 20H30

Victor Solf : Accompagné sur scène de ses musiciens, il propose une musique moderne et futuriste et a le don de nous captiver, avec sa voix vibrante, héritée du gospel, de la soul.

Ian Caulfield : Inspiré par Kurt Cobain, Blur ou encore Gorillas, Ian Caufield est baigné de références qui font de lui un artiste inclassable à l’aise dans de nombreux registres. 

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES 

Critiques

 

Oussekine : Antoine Chevrollier

Synopsis

Le 6 décembre 1986, le jeune Malik Oussekine, âgé de 22 ans est frappé à mort par deux policiers à moto. Un choc pour toute une génération. Trente-cinq ans après, une série en quatre épisodes sur Disney+ relate cette affaire d’État.

 

La série

En quatre épisodes, elle revient sur les circonstances de la mort du jeune Malik du point de vue de la famille, de la justice, des policiers impliqués et de l’Etat, qu’il s’agisse de Mitterrand, Président à l’époque ou de son Ministre de l’Intérieur, Charles Pasqua.

Elle fait tristement écho à Varsovie 83, dont je parlais la semaine dernière, où les jeunes hommes morts sous les coups de la police ont subi en outre un déni de justice car les personnes mises en cause étaient des policiers.

Le réalisateur revient sur le Massacre des Algériens jetés dans la Seine le 17 octobre 1961, alors que Maurice Papon (fonctionnaire de Vichy et condamné en 1998 pour crime contre l’humanité) était Préfet de la Police.

C’est l’époque de la loi Devaquet, projet de loi dont le but était de faire une sélection à l’entrée de l’université et retiré après la mort du jeune étudiant, qui deviendra, malgré lui , un symbole de cette lutte. En effet, c’était un étudiant non politisé.

Le réalisateur Antoine Chevrollier a fait un incroyable travail de recherches à partir d’entretiens avec la famille et à l’aide des coupures de presse de l’époque.

Malgré la tenue d’un procès, plus d’un an après la mort du jeune homme, les policiers accusés (deux sur trois impliqués) n’ont eu que du sursis et l’un d’eux est même reparti avec un casier judiciaire vierge.

 

Une valeur historique

Au-delà des violences policières, thématique actuelle, c’est le racisme auquel s’attaque le réalisateur, bien ancré dans la société française.

Avec cette série émouvante et très forte, brillamment interprétée, le réalisateur rend un peu justice à la famille brisée par ce drame.

À l’étranger, cet étudiant est surnommé le « George Floyd français » en référence bien sûr au jeune Afro-Américain mort étouffé à la suite d’un placage ventral par des policiers.

 

À l’instar de Jan P. Matuszynski, réalisateur de Varsovie 83, Antoine Chevrollier a déclaré  » « L’important…c’est de faire résonner ce nom et cette histoire pour ne jamais plus oublier ». (TV 5 Monde).

À voir absolument.

Avec Hiam Abbass (vue dans la série Succession), Sayyid El Alami, Malek Lamraoui, Naidra Ayadi, Tewfik Jallab, Kad Merad, Olivier Gourmet.

Pour en savoir plus : Octobre 1961

 

EN CE MOMENT SUR DISNEY PLUS.

 

Coupez ! De Michel Hazanavicius

Synopsis (comédie horrifique)

Il s’agit d’un remake du film japonais One cut of the Dead (2017) de Shin’ichirō Ueda.

Un tournage de film de zombies dans un bâtiment désaffecté. Entre techniciens blasés et acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film d’horreur à petit budget. L’irruption d’authentiques morts-vivants va perturber le tournage

 

Le film

« Coupez! »  était présenté hors compétition hier soir à l’ouverture du Festival de Cannes.

Surtout ne coupez pas ! Michel Hazanaviciusréalisateur français oscarisé, est en pleine forme et c’est une totale réussite !

Dépassez les 30 premières minutes. Au-delà, le film commence vraiment.

Parodie de films de zombie, que d’habitude je n’apprécie pas plus que ça, Michel Hazanavicius a réussi son pari.

Le gore est gentillet, et l’histoire d’une mise en abîme de ce cinéaste (brillant Romain Duris) prêt à tout pour plaire à sa fille et réussir dans le cinéma est hilarante et touchante sans verser dans le pathos.

Hommage aux réalisateurs, aux actrices, aux acteurs, aux techniciens, il dénonce le snobisme de certains, le racisme et le sexisme inhérent du milieu, et nous montre les dessous d’un film, la volonté, la passion, la patience et la pugnacité nécessaires pour aller au bout d’un tournage.

De la désorganisation à l’absence des personnages clés au dernier moment, les soucis techniques et les remaniements de scénario, rien n’empêche un film de se faire et lorsqu’il est réussi, on peut dire que, finalement c’est un miracle.

Une comédie et une déclaration d’amour au cinéma ! Et vive le krav-maga !

Le réalisateur a fait tourner sa fille pour la première fois et « Coupez! » lui est  implicitement dédié.

 

Restez après le générique, vous aurez une surprise ;).

 

Au sujet du film

Michel Hazanavicius a déclaré :  » J’aime bien ce matériau de base, un plateau de tournage, qui est une espèce de micro-société un peu exacerbée où les caractères se révèlent souvent de manière spectaculaire. Je m’y suis donc mis pendant le premier confinement, et j’ai commencé à rassembler quelques notes et à travailler sur une histoire qui tournait autour de l’idée d’un plan-séquence….C’est un hommage aux gens qui fabriquent des films, les acteurs, les réalisateurs, mais aussi les techniciens, les stagiaires, tout le monde. » (extrait du dossier de presse).

 

Avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Matilda Lutz, Sébastien Chassagne, Jean-Pascal Zadi, sa fille aînée Simone Hazanavicius.

Musique de l’oscarisé Alexandre Desplat  (L’Ile aux chiens, The Shape of Water...).

En salle aujourd’hui 18 mai. 

 

 

Vos sorties cinéma dès le 18 mai

 

Cette semaine :

Frère et soeur, le 20 mai. De Arnaud Desplechin. Avec Golshifteh Farahani, Marion Cotillard, Patrick Timsit

Un frère et une sœur à l’orée de la cinquantaine… Alice est actrice, Louis fut professeur et poète. Alice hait son frère depuis plus de vingt ans. Ils ne se sont pas vus depuis tout ce temps. Le frère et la sœur vont être amenés à se revoir lors du décès de leurs parents.

Don Juan, le 23 mai. De Serge Bozon. Avec Tahar Rahim, Virginie Efira, Alain Chamfort

En 2022, Don Juan n’est plus l’homme qui séduit toutes les femmes, mais un homme obsédé par une seule femme : celle qui l’a abandonné…

Evolution, le 18 mai. De Kornél Mundruczó. Avec Lili Monori, Annamária Láng, Goya Rego

D’un souvenir fantasmé de la Seconde Guerre Mondiale au Berlin contemporain, Evolution suit trois générations d’une famille marquée par l’Histoire. La douleur d’Eva, l’enfant miraculée des camps, se transmet à sa fille Lena, puis à son petit-fils, Jonas. Jusqu’à ce que celui-ci brise, d’un geste d’amour, la mécanique du traumatisme.

 

Plus tard (et on a hâte !)

Avatar 2: The way of water, le 16 décembre 2022, James Cameron

Mrs Harris goes to Paris ,le 15 juillet, d’ Anthony Fabian

Dans le Londres des années 50, une femme de ménage veuve est obsédée par une robe de couture Dior et part à l’aventure à Paris.

 

George Michael Freedom Uncut 

Un récit introspectif raconté par George Michael lui-même. Le chanteur avait en effet commencé à travailler sur ce film avant sa disparition fin 2016.

Autant d’événements racontés dans ce document exceptionnel auquel participe une liste d’artistes impressionnante de Stevie Wonder à Elton John les top models Naomi Campbell, Cindy Crawford ou Linda Evangelista mises à l’honneur dans le fameux clip « Freedom ! ’90 ». Immanquable.

 

 

Bullet Train, de David Leitch, adaptation du roman Maria Beetle de Kōtarō Isaka.Le 20 juillet 2022

Avec Brad Pitt, Lady Gaga, Sandra Bullock, Andrew Koji, Aaron Taylor-Johnson, Joey King, Shinkansen.

 

 

Jurassic World Dominion, Colin Trevorrow, le 8 juin.

After Yang, produit et réalisé par Kogonada, adapté de la nouvelle américaine Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein.

Dans un futur proche, où la mode est marquée par des androïdes domestiques sous forme humaine qui sont considérés comme des nounous, Jake (Colin Farrell) et sa fille tentent de sauver Yang (Justin H. Min), leur robot devenu inerte.

Sortie le 22 juin 2022.

 

Elvis, le 22 juin, de Baz Luhrmann, avec Austin Butler & Tom Hanks.

 

Nope,  Jordan Peele, le 5 août.

Avec : Daniel Kaluuya , Barbie Ferreira , Michael Wincott , Steven Yeun , Keke Palmer , Brandon Perea , Terry Notary , Andrew Patrick Ralston , Donna Mills , Jennifer Lafleur.

 

 

Don’t worry darling, Olivia Wilde.

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

Great Scene: “Jaws”. It’s the antithesis of “show it, don’t… by Scott Myers

Are you a ‘push’ writer or a ‘pull’ writer? by Scott Myers 

Go Into The Story Resource: So-Called Screenwriting ‘Rules’ | by Scott Myers 

 

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE : FILMS  DÈS LE 18 MAI

 

Mercredi- Wednesday

Canal Plus : Flag Day

Arte : 120 battements par minute : chronique incandescente du combat d’Act Up contre le sida dans les années 1990. Réalisée par Robin Campillo (« Les revenants »), une fresque politique au réalisme fiévreux, avec Adèle Haenel, Aloïse Sauvage, Antoine Reinartz et Arnaud Valois.

France 5 : La Grande Librairie à Cannes : littérature et cinéma

 

Thursday – Thursday

Arte: En-therapie-saison-2

France 3 : Petit Paysan

M6 : Top Gun

C8: The Shape of Water

TF1 Series : Les Évadés

 

Friday – Vendredi

Canal Plus : Dune

Arte : Juliette dans son bain :

À la suite du kidnapping de sa fille, un milliardaire réputé philanthrope est contraint d’exposer au public des secrets inavouables… Par Jean-Paul Lilienfeld (« La journée de la jupe »), une satire acide de la société des médias portée par un André Dussollier en grande forme. Jean-Paul Lilienfeld

 

Saturday – Samedi

France 4 : Fatima

 

Sunday – Dimanche

Arte : Le Traître

France 4 : Timbuktu

 

Monday – Lundi

France 5 : Parlement

Arte : Le cavalier du désert

France 4 : Papicha

 

Tuesday – Mardi 

Arte : Ukraine : La fin du monde russe ?

 

Wednesday- Mercredi

Arte :  La loi du marché

 

SUR ARTE, LES MEILLEURS  FILMS, DOCUMENTAIRES,SÉRIES, DÈS LE 18 MAI

 

DOCUMENTAIRES SUR ARTE DÈS LE 18 MAI

Making Waves, la magie du son au cinéma de Midge Costin : Nourrie d’entretiens avec Spielberg, Lynch ou Lucas, une révélation des pouvoirs du son au cinéma. Cette immersion dans les studios hollywoodiens raconte l’histoire des designers sonores les plus marquants : Walter Murch (« Apocalypse Now »), Ben Burtt (« Star Wars ») et Gary Rydstrom (« Il faut sauver le soldat Ryan »).

Barbra Streisand, naissance d’une diva, de Nicolas Maupied

Avec une incroyable pugnacité, Barbra Streisand a raflé tous les succès sans jamais se renier. De son enfance difficile à Brooklyn aux comédies musicales de Broadway, de « Funny girl » à « Yentl », voici le récit d’une irrésistible ascension.

 

Stallone, profession héros de Clélia Cohen et Antoine Coursat

Les hauts et les bas de « Sly » qui, tel Rocky, son indestructible alter ego, s’est toujours relevé malgré les coups. Le portrait riche en testostérone d’un costaud attendrissant et non dénué d’humour.

Leslie Caron, Française à Hollywood, Américaine à Paris, de Larry Weinstein

Révélée encore adolescente par « Un Américain à Paris », la danseuse qui a incarné à Hollywood le charme de Paname raconte un certain âge d’or du cinéma, et sa part d’ombre.

Monk-pannonica-une-histoire-americaine : Jacques Goldstein

Comment, dans une Amérique ségrégationniste, la baronne Pannonica de Koenigswarter a accompagné Thelonious Monk et d’autres musiciens de jazz dans leur combat pour imposer leur art. L’histoire d’une fructueuse rencontre.

Alicia Keys concert

Jim-carrey-l-amerique-demasquee : Thibaut Sève & Adrien Dénouette

 

FILMS DÈS LE 18 MAI

Little Joe, Jessica Hausner

Conceptrice d’une fleur aux propriétés miraculeuses, une généticienne voit sa créature lui échapper… Un thriller psychologique à l’esthétique froide, avec Emily Beecham, récompensée à Cannes en 2019.

Le 30 mai: Flee, nominé trois fois aux Oscars :

 

SERIES DES LE 18 MAI

Be Tipul, de Hagai Levi, L’ancêtre de « En Thérapie ».

Ecoutez le podcast sur son créateur ici

 

State of Happiness

Norvège, 1969. Dans la petite ville côtière de Stavanger, quatre jeunes gens issus de milieux très différents voient leurs vies bouleversées par la découverte d’un gigantesque gisement pétrolier. Un drame sentimental porté par une bande originale folk-pop et une mise en scène élégante à l’irrésistible parfum de Mad Men.

 

Sur Netflix, vos meilleurs films et séries dès le 18 mai

 

The Lincoln Lawyer, David E. Kelley.

 

The beauty queen of  Jerusalem, Sarit Yishai-Levi, le 20 mai.

Ricky Gervais, Supernature, dès le 23 mai

 

The dead don’t die, Jim Jarmush, le 25 mai.

Stranger Things, la saison 4, série créée par les frères Matt et Ross Duffer,  dès le 27 mai.

Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent, le 6 juin

 

Sur Prime Video, vos meilleurs films et séries dès le 18 mai

 

A very British scandal, Stephen Frears

 

Night Sky, (série) Juan José Campanella, avec Sissy Spacek & J.K. Simmons, le 20 mai.

 

The Lord of the rings, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

 

Sur Canal +, vos meilleurs films et séries dès le 18 mai

 

Titane, de Julia Ducournau, maintenant.

 

The Time Traveler’s Wife, maintenant, de Steven Moffat adapté du roman écrit par Audrey Niffenegger.

Un bibliothécaire de Chicago capable de voyager dans le temps n’a cependant aucun contrôle sur ce pouvoir, ce qui complique sa relation avec son épouse.

 

Flag Day, le 18 mai, de Sean Penn

 

Dune, de Denis Villeneuve, le 20 mai.

 

Julie (en 12 Chapitres), le 26 mai, de Joachim Trier.

 

 

Aline, de Valérie Lemercier, le 27 mai.

 

Sur Apple TV, vos meilleurs films et séries dès le 18 mai

 

The Essex Serpent, d’ Anna Symon with Claire Danes (Cora Seaborne), Tom Hiddleston (Will Ransome).

 

They Call Me Magic, Rick Famuyiwa, en ce moment.

La véritable histoire d’une légende. Ce documentaire en quatre parties offre un regard intime sur la vie et l’héritage d’Earvin « Magic » Johnson.

 

 

Shining Girls, série de Silka Luisa avec Elisabeth Moss (Kirby), Phillipa Soo (Jin-Sook). En ce moment.

 

Physical saison 2, dès le 3 juin, créée par Annie Weisman.

Sheila Rubin (Rose Byrne) a lancé avec succès sa première vidéo de fitness, mais elle rencontre de nouveaux obstacles et, comme d’habitude, est déchirée entre sa loyauté envers son mari (Rory Scovel), et une dangereuse attirance pour un autre homme.

Un nouvel épisode chaque vendredi, 10 épisodes en tout.

 

Sur DISNEY+, séries et films dès le 18 mai

 

Under the banner of heaven:  « Sur ordre de Dieu » d’après le best-seller de Jon Krakauer.

Avec Andrew Garfield, Daisy Edgar-Jones.

 

 

How I met your father, series de Isaac Aptaker & Elizabeth Berger.

 

Obi-Wan Kenobi, disponible dès le 27 mai.

 

Mrs Marvel, le 8 juin.

 

Sur STARZPLAY, séries et films dès le 18 mai

 

Becoming Elizabeth, dès le 12 juin.

Becoming Elizabeth » est créé et écrit par Anya Reiss, dramaturge et scénariste de télévision primée (« Spur of the Moment », The Acid Test), qui est également productrice exécutive, avec George Ormond (« National Treasure », « Great Expectations ») et George Faber (« Shameless », « The White Queen » sur STARZ) de The Forge, et Lisa Osborne (“Little Dorrit,” “Man in an Orange Shirt”) productrice.

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez