Suivez-moi :

Films et séries 2 mars

Vos news films et séries dès le 2 mars et un focus spécial Ukraine

Toute  l’ actualité audiovisuelle

 

News films, séries, et cinéma – 2 mars

Les César : toutes les récompenses :

palmares-officiel-cesar-2022

 

🎬  VIENS JE T’EMMÈNE d’ALAIN GUIRAUDIE, DES LE 2 MARS
Avec le blog, vous bénéficiez de places à 5 Euros pour cette rencontre, écrivez-moi à contact@movieintheair.com.
⏰ VENDREDI 4 MARS – 19h15
Pour la sortie de son nouveau film « Viens je t’emmène », Alain Guiraudie sera présent au Cinéma Le Balzac pour répondre à vos questions à l’issue de la projection.
Après « L’Inconnu du Lac » le réalisateur revient avec une comédie, évoquant par l’absurde la complexité de notre société.

 

Sean Penn est sur le terrain en Ukraine pour tourner un documentaire sur l’invasion de la Russie, ont confirmé les studios Vice. L’acteur oscarisé a participé à un point de presse jeudi dernier à Kiev, la capitale de l’Ukraine, où il a écouté des représentants du gouvernement parler de la guerre (source : Variety).

 

Les groupes Disney, Sony Pictures et Warner Bros. prennent des mesures contre la Russie. Les trois firmes ont annoncé la suspension de la sortie de leurs films dans les salles de cinéma du pays, à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. (source : Écran Total).

 

Après Indiana Jones 5, James Mangold va réaliser le biopic d’une légende d’Hollywood, Buster Keaton, adapté du livre Buster Keaton : Cut to the Chase de Marion Meade.

 

Les festivals cinéma dès le 2 mars

Le Festival de Cannes est entré dans sa phase de préparation. Il a été décidé, sauf à ce que la guerre d’agression cesse dans des conditions qui satisferont le peuple ukrainien, de ne pas accueillir de délégations officielles venues de Russie ni d’accepter la présence de la moindre instance liée au gouvernement russe.

Depuis plus de 40 ans, le HIFF présente le meilleur du cinéma international aux cinéastes hawaïens. Rejoignez HIFF Selects et recevez les meilleurs films internationaux et indépendants directement chez vous pour vivre une véritable expérience de festival de cinéma tout au long de l’année.

 

La fête du court-métrage : du 16 au 22 mars 2022

Pour l’édition 2022, La Fête du court métrage a proposé – avec le soutien de L’Agence du court métrage – un catalogue de courts métrages disponible pendant toute la durée de la manifestation. Destinée à tous, la programmation regroupe des films tous publics et jeune public avec 4 types de programmes et 5 thèmes uniques en 2022.

 

Le Festival des films de femmes de Créteil. La 44ème édition se déroulera  du 11 au 20 mars 2022.

 

Festival du cinéma israélien : de nouveau du 21 au 28 mars 

Programmes-2022

 

 

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES 

Critiques

 

La folle ingénue, Ernst Lubitsch

Synopsis

Cluny Brown est une jeune fille passionnée de plomberie qui ne résiste pas à l’appel gargouillant des tuyaux bouchés. Elle effectue un dépannage à la place de son oncle chez un certain Hilary Ames le jour où son oncle ne peut répondre à une urgence. 

Elle rencontre le raffiné Adam Belinski, un écrivain qui aurait quitté la Tchécoslovaquie pour fuir le nazisme mais qui ressemble diablement à un pique-assiette de génie.

L’oncle arrive chez Ames et trouve sa nièce légèrement soule après avoir bu quelques verres avec les deux hommes. Pour la punir et l’obliger à savoir tenir sa place, il décide de l’envoyer travailler comme domestique à la campagne pour Lord et Lady Carmel.

Belinski, invité à s’y réfugier par le fils de la famille, qu’il a rencontré chez Ames, s’y trouve aussi…

 

Un des meilleurs de Lubitsch

Scénarisé par Samuel Hoffenstein et Elizabeth Reinhardt, La folle ingénue ou Cluny Brown en anglais est une satire de la haute bourgeoisie anglaise.

À l’instar de la série Downton Abbey  dont la suite sort en mai, sous ouvert d’une comédie romantique, les rapports entre les êtres humains sont montrés sans concession quelque soit l’échelle sociale.

Cluny Brown, l’héroïne, jouée par Jennifer Jones, interprète une jeune fille naïve dont les talents sont perçus, hélas encore aujourd’hui, comme ceux d’un homme et cette comédie romantique possède, malgré ses inévitables clichés (le salut de la femme vient de l’homme), une belle modernité.

Le personnage de Belinski joué par le grand Charles Boyer, permet au réalisateur de nous plonger dans l’époque d’avant-guerre où la menace hitlérienne plane…jusque dans le troupeau des vaches.

Drôle, universelle, ce petit bijou vu à la Cinémathèque dans une belle salle rococo est aussi une vraie comédie comme savait le faire Lubitsch.

La folle ingénue est son dernier film.

Sorti en 1947, le film a gardé tout son charme et rappelle « Ariane » de Billy Wilder avec Audrey Hepburn et Gary Cooper.

 

Allez-le voir pendant qu’il passe encore.

 

À la Cinémathèque et en entier sur Youtube.

 

 

Killing Eve, season 4, Laura Neal

Synopsis

Une agente du MI6 et une tueuse à gage devient obsédées l’une par l’autre. Trois saisons plus tard, leurs vies sont chamboulées.

Villanelle (Jodie Comer, vue dans The Last Duel de Ridley Scott) cherche la rédemption. Alors qu’Eve (Sandra Oh, vue cette année dans The Chair sur Netflix) maladroite des débuts, est plus que jamais  déterminée à retrouver les Douze et leur mystérieuse représentante, Hélène, incarnée par Camille Cottin. 

 

La série

La saison 4 est dirigée par la scénariste en chef et productrice exécutive Laura Neal, qui remplace Suzanne Heathcote.

Phoebe Waller-Bridge a été la scénariste en chef de la saison 1, tandis qu‘Emerald Fennell, de Promising Young Woman, a dirigé la saison 2. Outre Neal, Waller-Bridge, Oh, Sally Woodward Gentle, Lee Morris, Gina Mingacci et Damon Thomas sont également producteurs exécutifs.

 

Dans les deux premiers épisodes de la saison 4, les deux héroïnes sont à l’opposé de ce qu’elles étaient tout au début de la saison 1. Le personnage d’Eve a complètement changé. Plus de règles, la violence et la détermination la motivent alors que Villanelle se cherche une rédemption dans la religion catholique. Mais bien sûr rien ne se passe comme prévu.

La folie et l’intelligence des deux femmes ainsi que la pugnacité de Carolyn Martens jouée par l’excellente Fiona Shaw font de cette série l’une des plus féministes qui soient.

EN CE MOMENT SUR CANAL PLUS. 2 ÉPISODES. 8 ÉPISODES EN TOUT.

 

 

Belfast, Kenneth Branagh

Synopsis

Belfast, 1969. La capitale de l’Irlande du Nord est marquée par un conflit opposant les communautés catholiques et protestantes. Buddy, neuf ans, assiste à cette flambée de violence, mais est plus préoccupé par son amour pour Catherine et la santé de son grand-père que par le conflit.

Les parents, eux, envisagent de déménager…

 

Un film personnel

Nominé 7 fois aux Oscars cette année, Belfast est le film le plus personnel de Kenneth Branagh . À l’instar de  Roma d’Alfonso Cuarón (sorti en 2018 sur Netflix), Kenneth Branagh s’est librement inspiré de sa propre enfance pour écrire le film.

Magnifique, Belfast  commence de nos jours par la couleur et nous plonge dans cette époque filmée en noir et blanc.

La photographie est sublime et la B.O sensationnelle.

Au coeur de cette histoire, le point de vue d’un petit garçon, et de familles déchirées par des conflits de loyauté vis-à-vis de leur famille, de leurs amis et de leur communauté. Les habitants de la rue forment une grande famille. Les relations entre le grand-père et le petit garçon, très belles, alternent avec les difficultés économiques des parents qui se disputent sans cesse, le père étant constamment obligé de partir pour travailler, laissant la mère, remarquable Caîtrona Balfe, tout gérer..

Ce film très beau manque pourtant d’émotion, comme si le réalisateur s’était, malgré toute sa bonne volonté, tenu un peu trop à distance de son enfance.

Il reste bien sûr que c’est un film à voir. Je l’ai découvert en avant-première à l’UGC Porte Maillot qui organise des avant-premières tous les dimanches.

 

Avec Caitríona Balfe (mère), Judi Dench, (grand-mère), Jamie Dornan (père), Ciarán Hinds (grand-père), Colin Morgan et le petit garçon Jude Hill.

 

En salle aujourd’hui.

 

 

Golda Maria, Patrick Sobelman, Hugo Sobelman

 

Synopsis

En 1994, Patrick Sobelman filme chez elle sa grand-mère Golda Maria Tondovska. Face à la caméra, ses souvenirs reviennent, de son enfance en Pologne à sa vie de femme en France, nous livrant le témoignage vivant d’une femme juive née en 1910, sa traversée du siècle et de ses horreurs. En 2020, Patrick et son fils Hugo ont fait de ce témoignage intime un film, universel et essentiel.

 

Un témoignage essentiel

Vu au cinéma Le Balzac en présence d’un des réalisateurs, le petit-fils Patrick Sobelman,  Golda Maria est un film universel qui devrait être diffusé dans les écoles.

Ce film de famille retrace l’histoire d’une femme et d’un siècle. De la Russie à la Pologne, puis en l’Allemagne et en France d’où elle sera déportée, Golda Maria, que toute sa famille a toujours connu sous le prénom de Maria avait une personnalité hors du commun.

Nous ressentons le lien fort qu’avait la grand-mère et son petit-fils. Mais tout ne peut être filmé et tout ne peut être dit et les silences font aussi toute la richesse de ce film.

Projeté à la Berlinale alors que Golda Maria, intellectuelle qui parlait un allemand remarquable refusa de le parler après la guerre, ce film témoigne -images familiales et d’archives l’appui- des horreurs qui furent commises bien avant la seconde guerre mondiale, et nous rappelle combien il faut toujours demeurer vigilant.

 

Au cinéma en ce moment.

 

Vos sorties ciné dès le 2 mars

 

Cette semaine :

 

The Batman, Matt Reeves, Robert Pattinson, Zoe Kravitz.

 

 

VIENS JE T’EMMÈNE, d’ALAIN GUIRAUDIE, DES LE 2 MARS (voir invitation au Balzac plus haut)

BELFAST, KENNETH BRANAGH (VOIR CRITIQUE PLUS HAUT)

 

 

Plus tard (et on a hâte !)

 

Umma, Iris K. Shim, le 18 mars, aux USA

 

Icare

 

Bullet Train, de David Leitch, adaptation du roman Maria Beetle de Kōtarō Isaka

Cinq tueurs à gages se retrouvent dans un train à grande vitesse voyageant entre Tokyo et Morioka, et ne faisant que très peu d’arrêts. Les cinq criminels vont découvrir qu’ils sont liés par leur mission. Ils se demandent qui va en sortir vivant et ce qui les attend à la gare de Morioka

20 juillet 2022

Avec Lady Gaga, Sandra Bullock, Andrew Koji, Aaron Taylor-Johnson, Joey King, Shinkansen.

 

 

Aristocrats, Yukiko Sode, le 30 mars

 

Icare, Carlo Vogele, le 30 mars

 

 

Downton Abbey a new era, Julian Fellowes , le 20 mai

 

 

Jurassic World Dominion, Colin Trevorrow, le 8 juin.

 

 

After Yang, produit et réalisé par Kogonada, adapté de la nouvelle américaine Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein.

Dans un futur proche, où la mode est marquée par des androïdes domestiques sous forme humaine qui sont considérés comme des nounous, Jake (Colin Farrell) et sa fille tentent de sauver Yang (Justin H. Min), leur robot devenu inerte.

Sortie le 22 juin 2022.

 

 

Elvis, le 22 juin, de Baz Luhrmann, avec Austin Butler & Tom Hanks.

 

Nope,  Jordan Peele, le 22 juillet.

Avec : Daniel Kaluuya , Barbie Ferreira , Michael Wincott , Steven Yeun , Keke Palmer , Brandon Perea , Terry Notary , Andrew Patrick Ralston , Donna Mills , Jennifer Lafleur

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

Great Scene: “Get Out”. Missy hypnotizes Chris and sends him… by Scott Myers |

Interview (Part 3): Daniel Hanna. My interview with the 2021 Nicholl…  by Scott Myers

Sundays with Sidney Lumet’s “Making Movies” by Scott Myers

 

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE : FILMS ET SÉRIES DÈS LE 2 MARS

 

Mercredi- Wednesday

Arte: En-guerre-s-pour-l-Algerie

Canal Plus : Un espion ordinaire

6Ter : Crocodile Dundee

 

Jeudi – Thursday

France 3: Mon petit doigt m’a dit

Canal Plus: Yellowjackets

Arte : série Red light, de Wouter Bouvijn

La rencontre de trois femmes blessées dans le quartier rouge d’Anvers, sur fond de meurtres et de prostitution forcée… Un thriller flamand nerveux porté par un trio impressionnant d’actrices, dont les créatrices de la série Carice Van Houten et Halina Reijn.

 

Vendredi – Friday 

Arte : La Comtesse : À la fois scénariste, réalisatrice et actrice, Julie Delpy donne un visage humain à la « comtesse sanglante », noble hongroise du XVIe siècle qui aurait assassiné de jeunes vierges pour les vertus rajeunissantes de leur sang. Avec également Daniel Brühl et William Hurt.

Chérie 25 : The Duchess

 

Samedi – Saturday 

Arte : Leonard De Vinci : Le portrait retrouvé

 

Dimanche – Sunday

TF1 : Batman v Superman: l’aube de la justice

France 5 : Syrie : Les femmes dans la guerre

Arte : Il était une fois en Amérique

 

Lundi – Monday 

France 5 : Normal People

Arte : Irina Palm, Sam Garbarski : Une sexagénaire se résout à travailler dans un peep-show pour payer les soins de son petit-fils malade… Un film drôle et émouvant avec une Marianne Faithfull pleine de grâce.

 

Mardi – Tuesday 

Canal Plus : Les 2 Alfred

Arte : Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église.

6Ter : Sex Friends

TF1 Séries : La leçon de Piano

 

Mercredi- Wednesday

Arte : Diamant Noir : Un jeune Parisien assoiffé de vengeance intègre la joaillerie de sa famille juive à Anvers dans le seul but d’y commettre un casse… Dans le mystérieux et ultrasécurisé quartier des diamantaires, un thriller finement ciselé par Arthur Harari (« Onoda − 10 000 nuits dans la jungle »). Avec Niels Schneider, César du meilleur espoir masculin en 2017.

 

SUR ARTE, LES MEILLEURS FILMS ET SÉRIES DÈS LE 2 MARS

FILM SUR ARTE

Ggipsy-queen, de Hüseyin Tabak

Une mère célibataire rom immigrée en Allemagne se bat dans la vie et sur le ring pour sa dignité…

Un film poignant, porté par l’éblouissante actrice roumaine Alina Serban, attaquée depuis par les néofascistes de son pays.

Burning

 L’impasse

La vie invisible d’Euridice Gusmao, de Karim Aïnouz

Au Brésil, dans les années 1950, un père machiste se dresse entre ses deux filles. S’étalant sur plusieurs décennies, un mélo féministe aussi sensible que techniquement maîtrisé. Prix « Un certain regard » au Festival de Cannes 2019.

Panique, Julien Duvivier

Le Fanfaron, Dino Risi

Senses, Ryūsuke Hamaguchi 

Winter Sleep, Nuri Bilge Ceylan

SÉRIES SUR ARTE

Serviteur du Peuple

 

 

Kim Kong, nouvelle série créée par Simon Jablonka & Alexis Le Sec, réalisée par Stephen Cafiero.

 

 

 

Sacha, Léa Fazer

Scenes-de-la-vie-conjugale de Ingmar Bergman

Les rêves brisés de l’entre deux guerres

Serviteur-du-peuple

Après avoir été filmé à son insu alors qu’il critiquait avec virulence le gouvernement gangréné par une élite corrompue, un honnête professeur d’histoire accède, contre-toute attente, à la présidence de l’Ukraine.

Entre la réalité et la fiction, il n’y a qu’un pas ! Puisqu’en 2019, l’acteur principal de la série, Volodymyr Zelensky, devient à son tour le nouveau Président ukrainien.

 

DOCUMENTAIRES SUR ARTE

UKRAINE 

Robert-Mitchum-le-mauvais-garcon-d-hollywood,  Stéphane Benhamou

Lee Miller, Teresa Griffiths

Le Drame Ouïghour, François Reinhardt

La vie invisible d’Euridice Gusmao

Le cinéma de Michel Legrand

 

Sur Netflix, vos meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

Winters on fire, Evgeny Afineevsky

 

Perdus dans l’Arctique (Against the Ice),  Peter Flinth

 

 

 

Pieces of her, Charlotte Stoudt, basée sur le roman éponyme de 2018 de Karin Slaughter, le 4 mars.

 

 

Adam Project, Shawn Levy, le 11 mars.

 

 

Drôle, Fanny Herrero, le 18 mars.

 

 

Bridgerton saison 2, Shonda Rhimes, 25 mars.

 

Bubble, Tetsuro Araki, le 28 avril.

 

 

 

Sur Prime Video, vos meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

 

I love America, de Lisa Azuelos, le 11 mars.

 

Upload saison 2, de Greg Daniels, le 11 mars.

 

 

Deep Water, de Adrian Lyne, avec Ben Affleck, Ana de Armas, Tracy Letts, le 18 mars

 

 

The Lord of the rings, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

 

Sur Canal +, vos meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

UKRAINE : 

 

Dombass, Sergei Loznitsa avec Boris Kamorzin, Valeriu Andriutã.

Prix de la mise en scène – Un Certain Regard , 2018

SYNOPSIS

Dans le Donbass, région de l’est de l’Ukraine, une guerre hybride mêle conflit armé ouvert, crimes et saccages perpétrés par des gangs séparatistes.

Dans le Donbass, la guerre s’appelle la paix, la propagande est érigée en vérité et la haine prétend être l’amour.

Un périple à travers le Donbass, c’est un enchainement d’aventures folles, dans lesquelles le grotesque et le tragique se mêlent comme la vie et la mort.

Ce n’est pas un conte sur une région, un pays ou un système politique mais sur un monde perdu dans l’après-vérité et les fausses identités. Cela concerne chacun d’entre nous.

Le film du cinéaste ukrainien Serhii Loznytsia « Babi Yar. Context » a reçu la prix spécial du jury de l’Oeil d’or au Festival de Cannes (section documentaire).

 

 

 

Yellowjackets, de Ashley Lyle et Bart Nickerson, le 3 mars

 

Black Widow, le 11 mars, de Cate Shortland avec Scarlett Johansson, Florence Pugh.

 

 

Pagan Peak, le 14 mars, de Cyrill Boss et Philipp Stennert

 

 

Sur Apple TV, vos meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

Pachinko :

Inspiré du best-seller du New York Times, Pachinko est une grande saga qui retrace les espoirs et les rêves d’une famille d’immigrants coréens sur quatre générations.

Avec la lauréate d’un Academy Award Yuh-Jung Youn, Lee Minho, Jin Ha et Minha Kim, Pachinko sera diffusé pour la première fois le 25 mars,

Pachinko est écrite et produite par Soo Hugh (« The Terror », « The Killing »), qui a créé la série et en est le showrunner.

 

 

WeCrashed, une série TV de Lee Eisenberg et Drew Crevello basée sur le podcast WeCrashed : The Rise and Fall of WeWork de Wondery.  Avec Jared Leto (Adam Neumann), Anne Hathaway (Rebekah Neumann), le 18 mars.

 

 

Shining Girls, dès le 29 avril, série de Silka Luisa avec Elisabeth Moss (Kirby), Phillipa Soo (Jin-Sook)

 

 

The Last Days of Ptolemy Grey, de Ramin Bahrani, avec  Samuel L. Jackson, dès le 11 mars.

 

 

Sur DISNEY+, meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

 

Fresh, de Mimi Cave, avec Daisy Edgar-Jones et Sebastian Stan, le 4 mars.

 

Dans les yeux de Tammy Faye, de Michael Showalter, le 23 mars

 

 

Moon Knight, de Jeremy Slater avec Oscar Isaac (Marc Spector / Moon Knight), May El Calamawy,  le 30 mars.

 

 

Better Nate than never, le 1er avril, Tim Federle.

Avec Aria Brooks, Joshua Bassett, Michelle Federer,  Rueby Wood as Nate, Norbert Leo Butz & Lisa Kudrow.

 

How I met your father, series de Isaac Aptaker & Elizabeth Berger, reportée au 11 mai.

 

Parallèles, le 23 mars.

La série raconte l’histoire de quatre amis – Bilal, Romane, Samuel et Victor. Leurs vies se retrouvent bouleversées lorsqu’un mystérieux événement les sépare et les propulse dans des dimensions parallèles. Ils vont tout mettre en œuvre pour comprendre ce qui s’est passé. Et tenter de revenir en arrière, dans leur monde « d’avant ».

Créée par Quoc Dang Tran (Dix pour cent, Marianne), est co-écrite par Anastasia Heinzl (Au-delà des apparences) . La série est réalisée par Benjamin Rocher et Jean-Baptiste Saurel avec  Thomas Chomel.

 

 

Sur STARZPLAY, meilleurs films et séries dès le 2 mars

 

Gaslit, TV series créée par Robbie Pickering avec Julia Roberts (Martha Mitchell), Sean Penn (John Mitchell).

Le 24 avril sur Starz et Disney Plus.

 

 

LA SEMAINE PROCHAINE : SPECIAL FEMMES !

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

4 réponses

  1. Toujours un plaisir de lire votre blog! Très belle critique sur le film Golda Maria , et très belle idée de le diffuser dans les écoles !
    Et puis ce bleu et jaune tout au long du blog nous rappelle l’actualité ! MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez