Suivez-moi :
French Jewish Film Festival

Que voir au Festival Français du Film Juif ?

Le Festival Français du Film Juif a lieu en ligne cette année, comme bon nombre de festivals du 19 janvier au 1er février.

Cinq films sont prévus en avant-première et j’ai eu la chance d’en voir trois sur les onze proposés.

 

LES FILMS

À VOIR PENDANT LE

 FESTIVAL FRANÇAIS DU FILM JUIF

DU 19 JANVIER AU 1ER FEVRIER

 

 

La bande annonce du festival

 

 

 

 

Festival Français du Film Juif

 

FELIX ET MEIRA

De Maxime Giroux (2015)

 

Scénario d’Alexandre Lafferrière

Meira est une jeune maman et s’ennuie auprès de son mari ultra-orthodoxe, Shulem. Elle ne peut écouter ses disques préférées qu’il considère comme un blasphème.
De son côté, Félix vient d’hériter de son père, récemment décédé et mène une vie désoeuvrée. Un jour, il croise le chemin de Meira, qui elle aussi aime dessiner…

Hadas Yaron, le personnage de Libbi Shtisel dans la série Shtisel, interprète très justement le rôle de cette femme qui doute, hésite, découvre le monde moderne. Elle remporte le Prix d’Interprétation Féminine à La Mostra de Venise de 2015 pour le film Le coeur a ses raisons de Rama Burshtein.

Félix, joué par Martin Dubreuil, incarne un homme triste, désabusé, qui finit par trouver quelque chose qui lui donne un but: l’amour. Il se met alors à chercher à comprendre l’autre, ce qu’il vit.

Ce film nous rappelle évidemment la série Unorthodox, dans laquelle joue Shira Hass, autre actrice de la série Shtisel.

Il remporta le Prix du Meilleur long métrage au Festival du Film de Toronto et du Meilleur Film au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal.

La photographie, très belle, est réalisée par Sara Michara.

 

Cette comédie dramatique sera visible sur le site du Festival Français du Film Juif les vendredi 22 et samedi 23 janvier prochains.

 

Festival Français du Film Juif

 

SHIVA BABY

DE EMMA SELIGMAN

 

Réalisé par Emma Seligman. C’est une coproduction internationale des États-Unis et du Canada.

Rachel Sennott joue dans le rôle de Danielle, jeune femme qui doit assister à une shiva (cérémonie de deuil) avec sa famille.

Elle n’est pas une étudiante comme les autres. Sur place, avec ses parents, elle doit affronter le regard des autres adultes et retrouve sur place des personnes qui la mettent mal à l’aise.

Ce film très bien réalisé montre parfaitement le mal-être de la jeune femme. Elle est différente parce qu’elle n’a pas choisi la bonne université ou la bonne orientation. Sur place, elle est jugée, en proie au doute, angoissée et malheureuse.

La musique, du violon, oscille entre la musique de film d’horreur et la musique tzigane.

Elle accentue l’ambiance oppressante du film, à mon avis, le plus réussi des trois que j’ai vus.

L’actrice est touchante et sensationnelle, elle fait également du stand up.

Vous pourrez voir ce film les 25 et 26 janvier.

Son site 

Shiva Baby

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si tu vois ma mère

SI TU VOIS MA MÈRE

DE NATHANAEL GUEDJ

 

 

Le troisième film que vous pourrez voir pendant ce festival est une comédie un peu loufoque.

Sorte d’hommage à Woody Allen (qui voit sa mère partout dans New York Stories), Si tu vois ma mère nous parle de deuil et …d’héritage culinaire.

Max, joué par Felix Moati, acteur dans la série No Man’s Land actuellement diffusée sur Arte, est le fils d’une mère possessive, Monique, jouée par Noémie Lvovsky, qui décède d’une crise cardiaque, alors qu’elle d’apprête à refaire sa vie au Japon.

Il fait alors la connaissance de Ohiana, pyschiatre, jouée par Sara Giraudeau, dont il tombe amoureux.

Alors que sa mère est morte, Max la voit partout, tout le temps, elle lui parle et finit par s’immiscer dans sa vie intime…

Vous pourrez voir cette comédie douce amère jouée par des acteurs touchants les 28 et 29 janvier.

 

La bande annonce

 

 

LES FILMS EN AVANT-PREMIÈRE

 

Cinq films seront projetés en avant première:

 

Sublet, de Eytan Fox: le film d’ouverture: les 19 et 20 janvier.

 

Shalom Taiwan  de Walter Tejblum: les 21 et 22 janvier.

 

Those who remained, de Barnabas Toth: les 26 et 27 janvier.

 

Man on the Bus, de Eve Ash: les 24 et 25 janvier.

 

Aulcie, de Dani Mekin: 31 janvier et 1er février: le film de clôture.

 

 

 

ET AUSSI

 

Vie et destin du Livre Noir, de Guillaume Ribot

 

 

THE HUMORIST, de Michael Idov

 

 

THOU SHALT NO HATE, de Mauro MACINI

 

 

 

LE SITE DU FESTIVAL

 

POUR ALLER PLUS LOIN : LES DIX FILMS ET SÉRIES ISRAELIENNES DE VOS PLATEFORMES

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez