Loader

Un film, deux séries, vos programmes TV et les bons plans

 

Une nouvelle semaine commence (et oui même si c’est un mercredi, c’est le premier jour de la semaine pour le cinéma). J’ai donc choisi un film, deux séries, ajouté  vos programmes tv et les bons plans pour écrire une bonne histoire cette semaine.

Les plateformes s’enrichissent de nouveaux contenus pour notre plus grand plaisir en attendant la réouverture des salles.

Un film

deux séries, vos programmes TV

Amazon Prime a mis en ligne Pinocchio , le film sublime de Matteo Garrone, sans doute l’un des plus beaux cette année.

 

BIG NEWS

 

Demain sort sur Netflix, un documentaire sur Michelle Obama, Becoming:

 

Vos programmes TV en soirées

Mercredi
Arte: Diplomatie: avec André Dussollier et Niels Arestrup, du réalisateur Volker Schlöndorff

Jeudi
Arte : L’agent immobilier (série): des réalisateurs israéliens Etgar Keret et Shira Geffen, avec Mathieu Amalric et  Eddy Mitchell
France 3: Wonder
TCM: Les évadés
France O:  Les routes de l’esclavage (documentaire)
TMC: Gravity, d’Alfonso Cuaron, le réalisateur de Roma

Vendredi
Netflix : The Eddy, la série tant attendue de Damien Chazelle (La La Land, First Man, Whiplash…)
Arte:  Meutres à Sandham (série)
TCM: Out of Africa

Dimanche
Arte : à 18h Les grands magasins, à New York: Macy’s
TCM : The Big Short
Arte : Plein soleil
C8: Pour cent briques t’as plus rien !

Lundi
TCM : 48 Heures
France 5 : Le sucre
C8 : La famille Bélier
Arte : The immigrant deJames Gray, le réalisateur de Ad Astra.

Mardi
Arte: Documentaire sur la plateforme Amazon
NRJ12 : The Town
6Ter : Dans l’ombre de Mary
RTL9 : Effets secondaires

Sur Arte.TV

Film : Jonas

Les productions numériques

Do the right thing 1989 De Spike Lee. Avec Danny Aiello, Spike Lee, Richard Edson et John Turturro.

Documentaire sur Milos Forman

Concert de Asaf Avidan

 

Vos bons plans

pour écrire une bonne histoire 

 

Medium est une source riche d’informations:

France Culture: Frederik Wiseman et le documentaire

CNet : Les ingrédients pour faire une bonne série

Les six films méconnus d’Hitchcock par le CNC

 

À regarder avec les enfants

Disney+
Clochette et la Créature imaginaire
Le Making of de The Mandalorian

The best Ghibli movies to watch with a two year old child

 

À visiter, de chez soi

Les endroits où ont été tournés les épisodes de la saga Star Wars

 

À venir

La présentation du documentaire Woman, de Yann Arthus Bertrand et Anastasia Mikova.
Nous avons regardé les sublimes Human sur Youtube avec mes filles pendant le confinement et avons hâte de découvrir Woman.

 

Le 8 mai sur Netflix

The Eddy

Dead to me 

Trial by media, produit par Georges Clooney et Grant Heslov

 

Amazon Prime

Homecoming Saison 2

 

En VOD

L’extraordinaire M. Rogers de Marielle Heller, avec Tom Hanks et Matthew Rys.

 

Deux séries 

à voir en ce moment sur Netflix

Hollywood (série)

 

Créée par Ryan Murphy et Iann Brennan (Glee, Lip Tuck, The Politician), cette série revisite Hollywood en sept épisodes. Le sous titre est d’ailleurs « What if you could rewrite the story ? » (et si vous pouviez réécrire l’histoire).

Le pitch

Les débuts de Hollywood après la seconde guerre mondiale vus au travers du rêve de six personnages en quête de gloire.
Un scénariste afro-américain écrit un scénario Peg, deux acteurs et deux actrices rêvent de devenir des stars, et un réalisateur à moitié philippin rêve de faire tourner Anna May Wong, actrice laissée de côté par les Hollywood Aces’ Studios (fictifs dans la réalité).
En attendant de percer, certains se prostituent via une station service tenue par Dick Samuels :). Le mot magique des clients est dreamland.

L’histoire la plus poignante du film est celle de l’acteur Rock Hudson, joué par Jake Picking, manipulé et violé par l’agent le plus puissant d’Hollywood à l’époque, Henry Willson, joué par Jim Parsons, l’acteur de The Big Bang Theory et producteur de la série Special (sur Netflix, l’histoire d’un gay atteint de paralysie cérébrale).

Dans Hollywood, en effet, il est question de racisme et d’homophobie. Les acteurs doivent cacher qu’ils sont homosexuels pour obtenir des rôles. On se souvient de Rock Hudson, avouer publiquement qu’il était un homosexuel le 25 juillet 1985.
Les afro-américains et les américains d’origine asiatique ou latine ont toujours les mêmes types de rôles et sont encore sous représentées dans le cinéma et lors des remises de prix.

Le casting

David Corenset, pour Jack Castello (The Politician),

Darren Criss,  en réalisateur, Raymond Ainsley (chanteur stupéfiant dans Glee), 

Laura Harrier, l’actrice de Blackkklansman, dans le rôle de Camille Washington

Joe Mantello, joue Richard « Dick » Samuels, le producteur.

Dylan McDermott, joue Ernest « Ernie » West : le truculent propriétaire de la station service

Jeremy Pope joue Archie Coleman, un scénariste homosexuel afro-américain qui rêve de faire tomber les barrières et qui écrit le scénario de Peg, et qui devient Meg dans la série.

Holland Taylor joue Ellen Kincaid.

Samara Weaving joue Claire Wood

Rob Reiner (et oui le réalisateur de Misery et de When Harry met Sally), joue Ace Amberg, le propriétaire des Hollywood Aces Studios.

Entre réel et imaginaire

La série mélange faits réels et imaginaire. Hattie Mc Daniel, la première afro-américaine à avoir remporté un Oscar  dans un second rôle dans Autant en emporte le vent est jouée par Queen Latifah.
Anna May Wong, la première actrice célèbre sino-américaine jouée par Michelle Krusiec a bien existé et a effectivement été réduite à des rôles liés à ses origines.
Le personnage de Avis Amberg, joué par Patti LuPone fait référence à Irene Mayer Selznick, productrice engagée, dont le père avait créé la MGM  fit connaître Elia Kazan, en produisant sa pièce à New York, Un tramway nommé désir.

Enfin, en faisant mes recherches sur Hollywood et ses origines, j’ai découvert que l’actrice Peg Entwistle s’est suicidée en se jetant de la lettre H du fameux HOLLYWOOD de la colline, en septembre 1932.

Retenez cette date : le 1er février 1887, c’est la première fois que le nom HOLLYWOOD apparaît officiellement.

Cette série est bouleversante, elle dérange, (les scènes avec Jim Parsons), et c’est émus aux larmes et le sourire aux lèvres que vous terminerez le dernier épisode. S’il y a une série à voir en ce moment, c’est elle, un véritable bonheur pour les amoureux du cinéma.

 

 

NEVER HAVE I EVER

SÉRIE

 

Le seconde série que je vous conseille est elle aussi sur Netflix.

Si vous avez des ados chez vous, elle leur plaira sûrement mais je ne suis pas une ado et j’ai tout de même adoré Atypical, Sex Education et Please like me et Never Have I ever.
Il s’agit de Never have I Ever, (Jamais, je n’ai…). Elle raconte l’histoire de Devi Vishwakumar jouée par Maitreyi Ramakrishnan, une teenager américaine originaire d’Inde dont le père meurt d’une crise cardiaque. Elle veut à tout prix trouver un petit copain, devenir avec ses amies les filles les plus populaires du lycée. Mais elle a du mal à faire son deuil et pleine de colère, enchaîne catastrophe sur catastrophe…

Racontée en voix off par John McEnroe (oui vous avez bien lu!), cette série réalisée par Mindy Kaling et Lang Fisher, est drôle, émouvante malgré une Devi irritante à souhait.

Quel sera votre personnage préféré ? Ben ? Paxton ? Eleanor ? Fabiola ? Devi ?

Avec :
Maitreyi Ramakrishnan, Darren Barnet, Ramona Young, Lee Rodriguez, Richa Moorjani, Jaren Lewison, John McEnroe, Poorna Jagannathan.

 

Interview

 

 

Bons films, bonnes séries et à très vite  !

5 Comments
  • Dominique Lopet
    Posted at 14:08h, 06 mai Répondre

    Merci pour toutes ces infos sur le 7ème art, encore plus précieuses aujourd’hui !

    • Yaël de Movieintheair
      Posted at 14:13h, 06 mai Répondre

      Merci beaucoup de nous rester fidèle !

  • FORTEL Isabelle
    Posted at 19:06h, 10 mai Répondre

    Excellente revue, j’apprécie votre finesse d’analyse et votre humour toujours présent pour moduler vos critiques. Bravo également pour la convivialité de votre revue et les animations bien choisies qui égayent la lecture ! Je suis en admiration devant vos connaissances cinématographiques et fais confiance à votre bon goût également pour déterminer quels films ou séries méritent
    ou pas d’être vus. Il est vrai que je suis plutôt bon public et me délecte devant un film « à l’eau de rose » ou une comédie romantique américaine… mais je dois reconnaitre que vos avis parfois bien tranchés pour distinguer « le navet » du « film à voir » sont justifiés…
    Merci pour tout ça !

    • Yaël de Movieintheair
      Posted at 22:30h, 10 mai Répondre

      Merci beaucoup pour votre commentaire qui me va droit au coeur ! Continuez de nous rester fidèle ! )

  • Pingback:Les meilleurs films, séries et documentaires à voir cette semaine - Movie in the air - Actualités sur l'univers du cinéma
    Posted at 10:10h, 13 mai Répondre

    […] Et n’oubliez pas que les programmes d‘Arte se mettent au Festival de Cannes. […]

Post A Comment

%d blogueurs aiment cette page :