5 films…5 voyages dans le temps: Miraï,Bienvenue à Marwen, Edmond, Green Book, Cendrillon

 


5 films, 5 voyages dans le temps

5 movies…5 time travels


Cela fait longtemps que je n’avais rien écrit et j’en suis désolée.
Vivre le présent, essayer de se libérer du passé et songer à l’avenir, c’est ce que nous essayons de faire la plupart du temps.
Les personnages de ces cinq films bouleversent cet ordre temporel et nous font voyager dans le temps.

It’s been a while since I’ve not written anything and I’m sorry for that.
Living the present, try to get free from the past and think of the future, that what we try to do most of the time. 
The characters of these five films changed this time order and made us travel through time.

background image beautiful blur bright
Photo de Pixabay sur Pexels.com

MIRAÏ (film d’animation) (未来のミライ, Mirai no Mirai?, litt. « Mirai du futur »)

Kun, un petit garçon heureux, passionné de trains et aimé de ses parents, devient agressif à la naissance de Miraï, sa petite soeur. Jaloux de l’affection toute nouvelle qui lui est porté, il s’invente un monde imaginaire. Tour à tour, le chien, Yukko – incarné en Prince doué de parole-, puis des personnages de sa famille surgissent lorsque Kun est dans le jardin, à différentes étapes de leur vie, dans le passé..mais également dans le futur. Des aventures rocambolesques commencent …Le réalisateur, Mamoru Hosoda, (du très beau « Les enfants loups, Ame et Yuki ») a réussi une jolie comédie abracadabrantesque et il nous fait prendre conscience des possibilités infinies de l’imaginaire. À nous de décider quand nous voulons faire un voyage dans le temps et raconter des histoires.

Kun is a happy boy. He likes playing with his trains and is loved by his parents. With the birth of his sister Miraï, he becomes angry and violent. Jealous of the recent love towards her, he creates himself a fantasy world. His dog Yukko – represented by a talking Prince- , suddenly appears in the garden and a few characters of his close family come up at different moments of the past …and future. Extraordinary adventures begin. The director, Mamoru Hosoda (of the beautiful « Wolf children, Ame and Yuki ») of this animation movie did a beautiful colored comedy and makes us realize of the infinite capacities of our imagination. We can all do a time travel and tell stories.

pile of barbie dolls
Photo de Skitterphoto sur Pexels.com

Bienvenue à Marwen 

Inspiré d’une histoire vraie, « Bienvenue à Marwen » raconte l’histoire de Mark, joué par Steve Carell, battu par des néo-nazis, est laissé pour mort au milieu de la route dans une ville de province américaine. Sauvé par une serveuse nommé Wendy, il survit miraculeusement et a tout oublié avant son agression. Il doit réapprendre à vivre et se crée un monde imaginaire, un village en Belgique, Marwen – pour Mark et Wendy- village qui vit au temps de la seconde guerre mondiale, où Mark, soldat héros de la guerre contre les allemands, vit entouré de femmes représentées par des poupées Barbie. Chaque Barbie est l’incarnation d’une femme qui l’aide ou l’a aidé. Chaque jour, Mark met en scène différentes scènes de guerre où il triomphe des nazis puis photographie sa victoire. Avec ce médium, Mark a une prise sur ce temps imaginaire, le seul qu’il contrôle car il ne sait plus vivre dans le monde réel. L’arrivée d’une voisine, Nicol, bouleverse sa vie, sa conception du réel et du temps. 

Robert Zemeckis, le grand réalisateur de « Forrest Gump » a réalisé une prouesse technique en faisant vivre ces poupées, au point qu’on oublie par moments qu’il s’agit d’un autre monde, et l’on a envie d’avoir la suite de leurs aventures. Vous verrez peut-être une référence à « Retour vers le Futur », un autre de ses films cultes. 
Steve Carell mériterait un Oscar, pour l’interpération de ce rôle si complexe où il oscille entre folie et traumatisme. Steve Carell est le nouveau Dustin Hoffman de sa génération. Il est à l’affiche de « My beautiful boy » qui sort en salle le 6 février (film qui a l’air magnifique également). 

Inspiring by a true story, « Welcome to Marwen » tells the story of Mark, a young man, beaten by neo-Nazi and left as dead to die in the middle of the road.
Saved by a waitress called Wendy, Mark has forgotten his whole memory except the souvenirs his has since his attack. He has to learn how to live normally again and creates an imaginary world, a  Belgium village called Marwen -for Mark and Wendy- where Mark, heroe of WWII against the German, is surrounded by women embodied by Barbie dolls. Each Barbie represents a woman who has helped him or is kind to him. Every day, he stages different scenes of war where he triumphs over the nazis and takes picture of his victory. With this medium, Mark finds a way of controlling this imaginary time, the only one he can control because he cannot live anymore in the real world. A new neighbor, Nicol, will change his life and his conception of the real and the unreal.
Robert Zemeckis, the great director of « Forrest Gump », did a technical achievement by giving life to the dolls, so that we forget that it’s another world and when we want to know the end of the story. We have a small reference to « Back to the Future ».  Steve Carell would deserve an Oscar for his incredible performance in the role of Mark. He reminds me of Dustin Hoffman suffering in « Rain man ». This week, he’s the main actor of « My beautiful boy » which, I’m sure, will be great.

 

people at theater
Photo de Monica Silvestre sur Pexels.com

Edmond 

Edmond est un voyage dans le temps, en 1897 à Paris.  Le film raconte l’incroyable genèse de la pièce de théâtre « Cyrano de Bergerac »
Edmond de Rostand, merveilleusement joué par Thomas Solivérès, poète raté, qui n’a écrit que des « fours », retrouve enfin l’inspiration grâce à la commande de Georges Coquelin, l’un des plus grands acteurs de son époque. Nous côtoyons Sarah Bernhardt, Anton Tchekhov, Georges Feydeau et Georges Courteline..Edmond voulait aider son ami Christian à séduire la la belle Jehanne et s’en est inspiré pour écrire sa pièce. La construction de la pièce tant écrite que physique est parsemée d’obstacles et nous naviguons entre rires et larmes.
Edmond de Rostand rencontrera, comme le sait, son public et le succès, à tel point qu’après quarante rappels, les acteurs ont tous été portés en triomphe dans les rues de Paris et trois jours après Edmond de Rostand a reçu la légion d’honneur. Alexis Michalik aborde le sujet si douloureux de la quête de reconnaissance et de succès de l’auteur. Alexis Michalik, a lui rencontré le succès mais à chaque nouveau récit revient la même inquiétude: l’histoire que j’ai écrite va-t-elle être aimée ? être lue ? Et l’auteur restera-t-il dans la mémoire de tous ? Seul le temps le dira.

Edmond is a time travel in 1897 in Paris. The film is about the incredible genesis of the theater play « Cyrano de Bergerac ». Edmond de Rostand, wonderfully played by Thomas Solivérès, doesn’t meet the success at that time, and each play is a failure. He reconnects himself with inspiration thanks to a request by Georges Coquelin, one of the greatest actors of his time. As spectators, we travel through time, with Sarah Bernhardt, Anton Tchekhov, Georges Feydeau and Georges Courteline. Edmond wanted to help his friend, Christian, to seduce the beautiful Jehanne and has been inspired by this event to write his play. The implementation of the play, as physical as written is hazardous and tirs us laughter and tears.Edmond de Rostand, as we already know, will meet a public success, an unprecedented one, so that after forty encore, all the actors were triumphantly carried in the streets of Paris and three days after, Edmond de Rostand received the Legion d’honneur award. Alexis Michalik tackles the intricate subject of recognition and success of the author. Alexis Michalik did meet the success but each time you write a new story, the question always rises with the same concern. Will the story I wrote be good , successful, read ? And will the author remain in memory of everyone ? Only time will tell.

 

road landscape nature sky
Photo de Pixabay sur Pexels.com

 

Green Book

Ce film magnifique raconte l’histoire vraie de Don Shirley et de son chauffeur Tony Vallelonga.
Don Shirley est un immense musicien afro-américain. Tony Lip est italien, homme à tout faire, videur de boîte de nuit, père de quatre enfants, acoquiné avec la mafia est a comme surnom Tony Lip en raison de son incroyable talent de « bullshitter » (tchatcheur).  Don Shirley engage Tony Lip comme chauffeur et protecteur pendant sa tournée en 1962 dans le Sud des États-Unis. Dans ces temps terribles de ségrégation, Tony et Don Shirley se lieront d’amitié sur la route du Sud, le fil conducteur étant le Green Book, guide des hôtels et restaurants et stations d’essence pour les afro-américains dans tous le pays, rédigé par Victor Hugo Green, un postier afro-américain. D’autres guides avaient également été publiés sur le même sujet pour les juifs américains . Leur histoire est incroyable, le musicien de génie, interdit de classique (comme l’avait été Nina Simone), et le Tony Lip, devenu acteur fétiche des « Soprano », série sur la mafia (on ne se refait pas 🙂 ). Vigo Mortensen est méconnaissable, il a pris vingt kilos et a appris l’italien pour ce rôle. Le merveilleux Mahershala Ali que j’avais découvert dans « House of cards » et qui a joué dans « Moonlight » est une fois de plus remarquable. Il a remporté le Golden Globe du meilleur acteur.
Les dialogues sont truculents et la musique, forcément sublime. 
Kris Bowers double Mahershala Ali au piano et a composé la musique de ce film. Hélas, le frère de Don Shirley n’a pas apprécié le film.

This beautiful movie is about the true story of Don Shirley and his driver Tony Vallelonga. Don Shirley is a great Afro-American pianist, Tony Lip is Italian, a oddjobber, a bouncer, family’s patriarch, connected to the mafia is called Tony Lip because he’s a great bullshitter. Don Shirley hires Tony to drive and protect him during his tour in the South in 1962. During these terrible times of segregation, Tony and Don Shirley travel through the South and become close friends, leading by the Green Book, Guide of the hotels, restaurants and gas stations for the Afro-American in the USA, written by Victor Hugo Green, an Afro-American postman. Other guides were also published on that very subject for American Jews. Their friendship story together is truly beautiful, between this a genius musician forbidden of learning and producing classic music on stage (as Nina Simone was too) and Tony Lip who became a famous actor after, who played in « The Godfather » and « The Soprano » (one cannot change his nature 🙂 ). Vigo Mortensen is un recognizable, he took forty pounds and learnt Italian for this part. The wonderful Mahershala Ali I discovered in « House of cards  » as Remy Danton and in « Moonlight » is once more remarkable. He won the Golden Globe of the best actor . The dialogues are truculent and the music obviously sublime. Kris Bowers doubles Mahershala Ali at the piano and composed the music of this film, nominated for the Oscars.


And last, but not least 

Cendrillon

Suite à un « marathon » de vieux dessins animés de Walt Disney de l’une de mes filles, j’ai revu « Cendrillon ». J’ai, comme elle me l’a si bien rappelé, effectué un voyage dans le temps…Je n’avais en effet par revu « Cendrillon » depuis leur toute petite enfance, ce qui n’était finalement pas si loin. J’ai fait un voyage non dans le temps mais dans le merveilleux…La musique rythme tout le film, peu de dialogues, un autre univers et dans un autre univers, l’on penserait à Hitchcock…la musique et l’action …Un chef d’oeuvre. 

After a marathon of Disney cartoons seen by one of my daughters, I review « Cinderella » . I, as said my daughter, did a time travel….Well she was quite right but not totally..I, indeed, did not see « Cinderella » since their childhood, which was no that far from today. Time goes fast. 🙂 I did a trip in time and fantasy.   The music rhythm all the cartoon, few dialogues, in another universe, we would think of Hitchcock…no dialogue unless it is necessary…A masterpiece.

Bons films !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close