Suivez-moi :

Vos films et séries dès le 20 avril

Que regarder dès le 20 avril ?

Et toute l’actualité audiovisuelle de votre semaine

 

Pour vous, les meilleurs films et les meilleures séries dès le 20 avril.

 

Plusieurs informations importantes : 

Hommage à Michel Bouquet

 

 

Le Festival de Cannes (17-28 mai)  a dévoilé sa sélection. Pour tout savoir lisez le dossier de presse ou suivez la vidéo en ligne :

David Cronenberg, James Gray, Claire Denis, Kirill Serebrennikov  défendront leur nouveau film lors de la 75ᵉ édition du festival cannois.

dp cannes

L’affiche du Festival de Cannes, publiée le 19 avril, rend hommage à la liberté, avec le film The Truman Show.

La Semaine de la Critique fait la part belle au jeune cinéma (Écran Total)

 

Les crimes du futur, prochain film de David Cronenberg a été sélectionné  en Compétition Officielle au Festival de Cannes 2022.

Synopsis :

Alors que l’espèce humaine s’adapte à un environnement de synthèse, le corps humain est l’objet de transformations et de mutations nouvelles.

Avec la complicité de sa partenaire Caprice (Léa Seydoux), Saul Tenser (Viggo Mortensen), célèbre artiste performer, met en scène la métamorphose de ses organes dans des spectacles d’avant-garde. Timlin (Kristen Stewart), une enquêtrice du Bureau du Registre National des Organes, suit de près leurs pratiques.

C’est alors qu’un groupe mystérieux se manifeste : ils veulent profiter de la notoriété de Saul pour révéler au monde la prochaine étape de l’évolution humaine…

Le 25 mai au cinéma.

 

 

Un kit d’informations sur le harcèlement sexuel mis au point par des institutions : clicker sur le lien ici  Kit VHSS 

 

Événement

Pour la première fois, reprise à Paris du FIPADOC. Du 26 avril au 02 mai 2022, le Balzac programme  tous les soirs à 20h un documentaire primé au FIPADOC à Biarritz.

Le FIPADOC c’est quoi ?

Un festival international de programmes audiovisuels documentaires qui se tient depuis sa création à Biarritz. Il est dédié à la création documentaire sous toutes ses formes et tous ses formats.

Et pour la première fois depuis sa création un cinéma parisien en fait la reprise.

Au programme 8 films, tous primés, dont deux font l’objet d’une soirée spéciale en soutien à l’Ukraine, en collaboration avec la Scam le mardi 26 avril à 19h

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR LES FILMS & LES SÉRIES 

Critiques

 

Le dernier piano, Jimmy Keyrouz

Synopsis

Karim, un pianiste de talent, a l’opportunité unique de passer une audition à Vienne.

La guerre en Syrie et les restrictions imposées bouleversent ses projets et la survie devient un enjeu de tous les jours.

Son piano constitue alors sa seule chance pour s’enfuir de cet enfer. Lorsque ce dernier est détruit par l’Etat Islamique, Karim n’a plus qu’une idée en tête, trouver les pièces pour réparer son instrument. Un long voyage commence pour retrouver sa liberté.

 

L’héritage

Le piano du héros est celui de sa mère. Ses deux parents étant décédés, Karim n’a plus qu’une seule raison de vivre, son piano, qu’il est obligé de vendre pour payer un passeur et partir en Europe. Mais la violence de l’Etat Islamique tue les homosexuels, interdit la cigarette, le football et la musique, et il se retournera bientôt face un choix, résister ou fuir ?
Karim va risquer sa vie pour trouver les pièces de piano qui manquent pour qu’il puisse de nouveau servir.

Contrairement à ce que j’ai pu lire par ailleurs, ce film est tout sauf misérabiliste.

Imparfait certes, il montre les horreurs du terrorisme et l’isolement de populations livrées à elles-mêmes face à la terreur. Les Américains ont refusé d’intervenir lorsque des femmes et des enfants ont été gazés alors je ne vois absolument pas comment Le Dernier Piano pourrait être misérabiliste. Au contraire, il nous rend proches de nous ces gens qui malgré tout, gardent espoir, comme ce vieil homme et sa boutique dont la vitrine est constamment brisée par les islamistes ou ce petit garçon qui veut venger la mort de son père.

Il montre aussi l’endoctrinement forcé des enfants, la destruction totale de villes entières, le viol des femmes…Il est baigné d’une très belle musique composée par Gabriel Yared. 

Le dernier piano a été sélectionné pour représenter le Liban dans la catégorie meilleur long métrage international à la 93e cérémonie des Oscars, mais il n’a pas été nommé.

Avec Tarek Yaacoub, Rola Baksmati, Mounir Maasri.

À voir absolument.

 

Dans les meilleurs cinémas.

 

Roar, Liz Flahive et Carly Mensch

Roar est le titre d’un chanson de Katy Perry et signifie  rugir.

Mais c’est aussi le nom de cette nouvelle série sur Apple TV, créée par Liz Flahive et Carly Mensch (créatrices de la série Glow), une série féministe drôle, un mélange de fantastique et d’émotion. 

Adaptée des nouvelles de Cecelia Ahern, chaque épisode traite du féminisme via l’histoire d’une héroïne.

Chacun dure trente minutes. 

Liz Flahive est une dramaturge, productrice et écrivaine américaine. Elle a écrit deux pièces, From Up Here et The Madrid  et a été productrice, rédactrice en chef et scénariste pour Nurse Jackie, ainsi que productrice et scénariste pour Homeland.

Carly Mensch : Elle a créé une pièce Off-Broadway intitulée Len, Asleep in Vinyl, qui a ensuite été adaptée en un film, Len and Company. (Weeds, Nurse Jacky, Orange is the new black)

 

1« La femme qui disparaît » nous parle d’un de racisme et de mépris. 

Réalisé par Channing Godfrey Peoples (Miss Juneteenth ), avec Issa Rae, l’épisode raconte l’histoire d’une Afro-Américaine qui arrive à Los Angeles pour l’adaptation de son roman à succès mais aucun agent  ne l’entend, ni la voit…

 

2 « La femme qui mangeait des photos » réalisé par Kim Gehrig (réalisatrice australienne de publicités, des clips, des documentaires), avec Nicole Kidman et Judy Davis, nous parle des relations mère-fille, mais surtout de transmission et de mémoire.

3 « La femme posée sur une étagère »  de So Yong Kim avec Betty Gilpin (Glow), nous parle des hommes qui décident de mettre leur femme sur un piédestal. Et là c’est concrètement que cela se passe. La femme ne peut plus rien faire, et finit par ne plus savoir rien faire seule. L’héroïne, mannequin, accepte cette position, flattée et pour faire plaisir à son mari et se retrouve prise au piège.

4 « La femme qui avait des morsures sur la peau »
Réalisé par Rashida Jones (actrice vue dans « On the Rocks » de Sofia Coppola), cet épisode nous parle de la culpabilité des mères qui retournent travailler après la naissance de leur enfant.

Dès qu’elle culpabilise (reproches du mari, reproches du premier enfant et reproches au travail), le corps de la mère jouée par Cynthia Erivo se couvre de plaies en forme de morsures…

5 « Celle qui rencontre un vilain petit canard » nous montre comment commence une relation toxique. Faut-il être en couple à tout prix ?
Réalisé par Liz Flahive cet épisode drôle, est interprété justement par Meritt Wever (vue dans Unbelievable Truth sur Netflix).

6 « La femme qui résolut son propre meurtre ». Réalisé par Anya Adams, joué par Alison Brie (Mad Men) , cette fois, il s’agit d’éducation des garçons et des adolescents. 

Les adolescentes n’ont-elle pas le droit de disposer de leur corps comme elles veulent ? Si les hommes pensent qu’on parle trop des femmes, n’y a t-il pas un problème après des milliers d’année de patriarcat ?

 

7. « La femme qui rendit son mari », de Quyen Tran nous raconte via un procédé comique, des femmes qui rendent leur mari en magasin, qui sont ensuite vendus en solde. Joué par Meera Syal (humoriste), c’est sans doute l’épisode le plus léger de la série.

8. « La fille qui aimait les chevaux ». De nouveau réalisé par So Yong Kim, cet épisode est un western joué par Fivel Stewart (Atypical) et Kara Hayward (Manchester by the sea, Moonrise Kingdom).

L’épisode traite cette fois des pères absents ou brutaux et qui ne savent pas communiquer avec leur fille.

 

Les épisodes 1, 3 et 5 sont les plus réussis de par leur originalité, la force délivrée par les actrices et leur mise en scène.
Toutes les femmes se retrouvent confrontées à ces situations au moins une fois dans leur vie et cette série explore les mécanismes de nos comportements.

En ce moment sur Apple TV.

 

The Rocky Horror Picture Show, Jim Sharman

Synopsis

Une nuit d’orage, la voiture de Janet (Susan Sarandon) et Brad (Barry Bostwick), un couple coincé qui vient de se fiancer, tombe en panne. Obligés de se réfugier dans un mystérieux château, ils vont faire la rencontre de ses occupants pour le moins bizarres, qui se livrent à de bien étranges expériences.

 

Une expérience à vivre au moins une fois !

Vu au Studio Galande à Paris, joué par une troupe d’actrices et d’acteurs phénoménale, The Time Slips, The Rocky Horror Picture Show est une comédie musicale réalisée en 1975 adaptée de la comédie musicale de Richard O’Brien (qui joue le rôle du pasteur dans le film).

Au départ bid commercial, un programmateur de salle le projette à minuit au Waverly Theater. Des spectateurs viennent alors et s’amusent à changer les répliques, puis à danser et à se grimmer comme les personnages. Le bouche à oreille se met en route. Ce film légendaire passe au cinéma depuis 46 ans !

Sal Piro, un fan qui aurait vu le film 750 fois, serait à l’origine du phénomène du shadow casting (le fait que le public rejoue le film dans la salle en même temps que le film, en essayant d’avoir des mouvements simultanés avec leurs alter-ego à l’écran).

On y voit les débuts de Susan Sarandon qui chante remarquablement bien. Les acteurs s’en donnent à coeur joie et l’histoire, si elle est incompréhensible est sexuellement libre, que l’on soit hétérosexuel, bisexuel, homosexuel ou transsexuel, sur fond d’humour et d’airs de musique que vous n’aurez de cesse de fredonner.

En 2005, The Rocky Horror Picture Show est sélectionné pour le National Film Registry, par le National Film Preservation Board, afin d’être conservé à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis pour son « importance culturelle, historique ou esthétique ».

 

Mettez des habits qui ne craignent ni l’eau, ni le riz et préparez-vous à rire et à danser !

Toute l’année les vendredis et les samedis au Studio Galande à Paris (depuis 1980 !).

 

 

Vos sorties cinéma dès le 20 avril

 

Cette semaine :

MURINA, Antoneta Alamat Kusijanovic, avec Gracija Filipovic, Danica Curcic.

Sur l’île croate où elle vit, Julija souffre de l’autorité excessive de son père. Le réconfort, elle le trouve au contact de sa mère – et de la mer, un refuge dont elle explore les richesses. L’arrivée d’un riche ami de son père exacerbe les tensions au sein de la famille. Julija réussira-t-elle à gagner sa liberté ?

 

UN TALENT EN OR MASSIF, Tom Gormican- Avec Nicolas Cage, Pedro Pascal, Tiffany Haddish

Synopsis

Nicolas Cage est maintenant un acteur endetté qui attend le grand rôle qui relancera sa carrière. Pour rembourser une partie de ses dettes, son agent lui propose de se rendre à l’anniversaire d’un dangereux milliardaire qui se révèle être son plus grand fan.

 

BABYSITTER, Monia Chokri- Avec Patrick Hivon, Monia Chokri, Nadia Tereszkiewicz

Synopsis

Suite à une blague sexiste devenue virale, Cédric, jeune papa, est suspendu par son employeur. Pour se racheter, il va avec l’aide de son frère Jean-Michel, s’interroger sur les fondements de sa misogynie à travers l’écriture d’un livre.

 

Qui à part nous, Jonás Trueba , avec : Candela Recio, Pablo Hoyos, Silvio Aguilar, Pablo Gavira, Claudia Navarro

Pendant cinq ans, le réalisateur Jonás Trueba suit un groupe d’adolescents madrilènes et les transformations qui rythment leur passage à l’âge adulte. Portait générationnel multiforme, QUI À PART NOUS est une question collective adressée à nous tous : qui sommes-nous, qui voulons-nous être ?

 

Plus tard (et on a hâte !)

Candy, Robin Veith et Nick Antosca, le 9 mai

Candy Montgomery est une femme au foyer et une mère de famille des années 1980 qui a fait tout ce qu’il fallait – un bon mari, deux enfants, une belle maison, même la planification et l’exécution minutieuses des transgressions – mais lorsque la pression de la conformité monte en elle, ses actions réclament un peu de liberté.

Avec Jessica Biel, Melanie Lynskey, Timothy Simons, Pablo Schreiber et Raúl Esparza.

 

 

Bullet Train, de David Leitch, adaptation du roman Maria Beetle de Kōtarō Isaka.

Cinq tueurs à gages se retrouvent dans un train à grande vitesse voyageant entre Tokyo et Morioka, et ne faisant que très peu d’arrêts. Les cinq criminels vont découvrir qu’ils sont liés par leur mission.

Ils se demandent qui va en sortir vivant et ce qui les attend à la gare de Morioka. Le 20 juillet 2022

Avec Brad Pitt, Lady Gaga, Sandra Bullock, Andrew Koji, Aaron Taylor-Johnson, Joey King, Shinkansen.

 

 

Downton Abbey a new era, Julian Fellowes , le 20 mai.

 

Jurassic World Dominion, Colin Trevorrow, le 8 juin.

 

 

After Yang, produit et réalisé par Kogonada, adapté de la nouvelle américaine Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein.

Dans un futur proche, où la mode est marquée par des androïdes domestiques sous forme humaine qui sont considérés comme des nounous, Jake (Colin Farrell) et sa fille tentent de sauver Yang (Justin H. Min), leur robot devenu inerte.

Sortie le 22 juin 2022.

 

 

Elvis, le 22 juin, de Baz Luhrmann, avec Austin Butler & Tom Hanks.

 

Nope,  Jordan Peele, le 5 août.

Avec : Daniel Kaluuya , Barbie Ferreira , Michael Wincott , Steven Yeun , Keke Palmer , Brandon Perea , Terry Notary , Andrew Patrick Ralston , Donna Mills , Jennifer Lafleur

 

 

CONSEILS D’ÉCRITURE DES PROFESSIONNELS DU CINÉMA 

SCÉNARISTES, RÉALISATRICES, ACTRICES, COMPOSITRICES, AUTEURES…

 

A Story Idea Each Day for a Month — Day 16  by Scott Myers 

How Screenwriters Can Waste Their Time and Squander Their Talent by Richard Walter 

Video: 10 Screenwriting Tips from Robert Eggers  by Scott Myers

 

VOS PROGRAMMES TV EN SOIRÉE : FILMS ET SÉRIES DÈS LE 20 AVRIL

 

 

Mercredi- Wednesday

Arte : Noureev

Le célèbre saut de la liberté du « seigneur de la danse », Rudolf Noureev, étoile du Kirov passé à l’Ouest à la faveur d’une tournée de la compagnie à Paris en 1961…

Ralph Fiennes signe un portrait subtil du génie Noureev doublé d’une réflexion sur l’art. Avec Oleg Ivenko, Adèle Exarchopoulos et Ralph Fiennes

 

Thursday – Thursday

Arte: En-therapie-saison-2

C8 : Au nom de ma fille

Chérie 25 : Créance de sang

Canal Plus : Killing Field

 

Friday – Friday

France 5 : Breakfast club

Canal Plus : Eiffel

Arte : Meurtre à Sandham

 

Dimanche – Sunday

Arte : Le sourire de Mona Lisa

 

Monday – Lundi

Arte : Je suis un aventurier

 

Tuesday – Mardi 

W9 : Nanny McPhee

 

Wednesday- Wednesday

Arte : Alice et le maire

 

SUR ARTE, LES MEILLEURS FILMS, DOCUMENTAIRES ET SÉRIES DÈS LE 20 AVRIL

 

 

DOCUMENTAIRES SUR ARTE DÈS LE 20 AVRIL

Lepen, Jünger et la Nouvelle Droite, Falko Korth

En France et en Allemagne, retour sur l’héritage de la Nouvelle Droite, ce courant de pensée d’extrême droite qui alimente aujourd’hui des partis comme le Rassemblement National ou l’AfD outre-Rhin.

Culbute : une série de documentaires sur les idées reçues dans l’art

Stevie Wonder : https://www.arte.tv/fr/videos/089089-000-A/stevie-wonder-visionnaire-et-prophete/

Alicia Keys concert

Jim-carrey-l-amerique-demasquee : Thibaut Sève & Adrien Dénouette

 

FILMS DÈS LE 20 AVRIL

Renoir, Gilles Bourdos

Installé sur la Côte d’Azur, Pierre-Auguste Renoir retrouve le goût de peindre grâce à une jeune fille… Les dernières années de l’artiste, magistralement interprété par Michel Bouquet, qui vient de nous quitter.

 

Petit ami parfait, Alain Della Negra

Trois Japonais partent en week-end, en récompense de leur assiduité amoureuse envers l’avatar du jeu vidéo auquel ils sont accros… Entre documentaire et fiction, le portrait troublant et mélancolique d’une société nipponne où s’entrechoquent hypermodernité et solitude.

 

Le-cinema-d-Amos-Gitai

Amos Gitaï construit à l’écran la mémoire israélienne en interrogeant l’identité de son pays. Architecte de formation, son obsession pour les lieux traverse son œuvre, à l’image des plans séquences qui peuplent ses images. Mais surtout le cinéma d’Amos Gitaï fait rejoindre la Grande de la petite histoire issues du Proche et Moyen Orient pour offrir une représentation différente et singulière que celles observées dans les médias occidentaux, dont la France son pays d’exil.

 

Swallow

Mariée à un entrepreneur prospère, Hunter semble mener une vie heureuse. Mais quand elle apprend sa grossesse, la jeune femme se met à ingérer des objets… Avec une esthétique fifties, un drame quasi horrifique, moderne et féministe. Le premier film remarqué de Carlo Mirabella-Davis, avec la troublante Haley Bennett.

 

SÉRIES SUR ARTE DÈS LE 13 AVRIL 

En Thérapie – Saison 2

la sortie du premier confinement au printemps 2020. Entourés d’une nouvelle équipe de scénaristes et de réalisateurs, Eric Toledano et Olivier Nakache approfondissent leur sujet, plus que jamais attentifs à l’éclosion de la parole dans le désordre ambiant.

 

Serviteur du Peuple

 

Sur Netflix, vos meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

Anatomie d’un scandale, en ce moment, inspirée du roman à succès de Sarah Vaughan, « Anatomy of a Scandal » par  David E. Kelley, le créateur de « Big Little Lies » et « The Undoing », cette série en six parties met en vedette Sienna Miller, Michelle Dockery, Rupert Friend, Naomi Scott et Josette Simon.

 

 

The Mystery of Marilyn Monroe : unheard tapes, Emma Cooper.

La mort tragique de l’icône hollywoodienne Marilyn Monroe a donné lieu à des conspirations et des rumeurs pendant des décennies, éclipsant souvent son talent et sa sagacité.

En reconstituant ses dernières semaines, ses derniers jours et ses dernières heures grâce à des enregistrements inédits de ceux qui la connaissaient le mieux, le film éclaire davantage sa vie glamour et compliquée et offre une nouvelle perspective sur cette nuit fatidique.

Le 27 avril.

 

The Lincoln Lawyer, David E. Kelley

 

Sur Prime Video, vos meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

All the old knives, Janus Metz Pedersen, en ce moment.

Avec Chris Pine, Thandiwe Newton, Jonathan Pryce.

 

A very British scandal, Stephen Frears, 22 avril :

Le divorce du duc et de la duchesse d’Argyll, l’une des affaires judiciaires les plus notoires, extraordinaires et brutales du 20e siècle.

Célèbre pour son charisme, sa beauté et son style, Margaret, duchesse d’Argyll (Claire Foy), a fait la une des journaux lorsque son divorce avec le duc (Paul Bettany) a révélé des accusations de falsification, de vol, de violence, de consommation de drogue, de corruption et une photo Polaroid explicite qui devait la hanter pour le reste de sa vie. 

 

 

The Lord of the rings, Juan Antonio Bayona, 2 septembre.

 

Sur Canal +, vos meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

 

The Baby, série HBO le 25 avril.

The Baby nous parle de maternité évidemment mais d’une façon nouvelle.  Co-créée par Siân Robins-Grace (Sex Education) et Lucy Gaymer, The Baby traduit l’angoisse de la maternité que subissent de nombreuses femmes dans le monde. 

8 épisodes de 30 mn.

 

 

We own this city, le 26 avril, inspiré du livre du reporter du Baltimore Sun Justin Fenton, We Own This City, série créée par David Simon (The Wire). Avec Jon Bernthal (Sgt. Wayne Jenkins), Wunmi Mosaku (Nicole Steele).

 

 

Sur Apple TV, vos meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

Slow horses, Mick Herron, en ce moment. Avec Gary Oldman et Kristin Scott Thomas.

 

Tehran season 2, de Moshe Zonder Omri Shenhar, le 6 mai.

De Daniel Syrkin  avec Glenn Close

 

They Call Me Magic, Rick Famuyiwa, le 22 avril.

La véritable histoire d’une légende. Ce documentaire en quatre parties offre un regard intime sur la vie et l’héritage d’Earvin « Magic » Johnson.

 

 

Shining Girls, dès le 29 avril, série de Silka Luisa avec Elisabeth Moss (Kirby), Phillipa Soo (Jin-Sook)

 

Sur DISNEY+, meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

Moon Knight, de Jeremy Slater avec Oscar Isaac (Marc Spector / Moon Knight), May El Calamawy.

 

 

Better Nate than never, en ce moment, Tim Federle.

Avec Aria Brooks, Joshua Bassett, Michelle Federer,  Rueby Wood as Nate, Norbert Leo Butz & Lisa Kudrow.

 

 

The Dropout créée par Rebecca Jarvis.

Elle avait le monde au bout de ses doigts. Amanda Seyfried est Elizabeth Holmes, la fondactrice de Theranos, dès le 20 avril.

 

OUSSEKINE : Antoine Chevrollier avec Sayyid El Alami (Malik Oussekine), Hiam Abbass (Aïcha).

Il y a 35 ans, le 6 décembre 1986, Malik Oussekine est mort. Oussekine, une série originale française, en streaming en 2022.

 

Under the banner of heaven, le 28 avril : Sur ordre de Dieu d’après le best-seller de Jon Krakauer.

Avec Andrew Garfield, Daisy Edgar-Jones.

 

 

How I met your father, series de Isaac Aptaker & Elizabeth Berger, reportée au 11 mai.

 

Obi-Wan Kenobi, disponible dès le 27 mai.

 

Mrs Marvel, le 8 juin.

Sur STARZPLAY, meilleurs films et séries dès le 20 avril

 

Gaslit, TV série créée par Robbie Pickering avec Julia Roberts (Martha Mitchell), Sean Penn (John Mitchell) dès le 24 avril.

 

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez