Suivez-moi :
Nous

Nous de Alice Diop

Nous, documentaire de Alice Diop, projeté pendant le Champs Élysées Film Festival.

 

Nous

 

 

Synopsis

Une ligne, le RER B, traversée du nord vers le sud. Un voyage à l’intérieur de ces lieux indistincts que l’on appelle la banlieue. Un mécanicien à la Courneuve, des fidèles commémorant la mort de Louis XVI à la basilique Saint-Denis, une infirmière visitant ses patients, le souvenir de jeunes déportés à Drancy, des enfants, des jeunes profitant de la quiétude de l’été, un écrivain à Gif- sur-Yvette, le suiveur d’un équipage de chasse à courre et la cinéaste qui revisite elle le lieu de l’enfance. Chacun est la pièce d’un ensemble qui compose un tout. Un possible « Nous ».

 

Le documentaire

 

Nous est à la fois une réponse de sa réalisatrice à ceux qui accusaient la banlieue d’être à l’origine des attentats du Bataclan, et une volonté d’adapter dans la zone géographique qu’elle connaît le mieux le roman de François Maspéro Les Passagers du Roissy-Express, publié en 1990.

Sa démarche s’inscrit dans une volonté de rendre visible ceux que l’on ne voit jamais dans la société française, le long de cette ligne de RER.

Ainsi, nous découvrons la vie d’un mécanicien malien sans papier qui vit dans son camion, des hommes et des femmes qui donnent une messe en hommage au roi Louis XVI, des archives de la réalisatrice sur sa mère et son père avec sa voix en off, la vie de sa soeur aide-soignante à domicile auprès de personnes âgées, des chasseurs, des adolescents en banlieue, des enfants qui jouent sur des cartons, des gens qui regardent un feu d’artifice…

Hélas, le tout se mélange mal. Le mélange d’archives personnelles prend mal avec le reste. Les « Blancs » comme les appelle la réalisatrice ne sont représentés que comme des chasseurs, des personnes âgées ou des royalistes et finalement le film va à l’encontre de ce qu’elle souhaitait montrer: une image d’une France tolérante.

Si son propos est de montrer que toutes les histoires comptent, celle d’un roi comme celle de son père ou des immigrés arrivés en France il y a cinquante ans, comment les lier ? Le choix des populations, partial, ne correspond pas à la réalité. Quel pourcentage représentent les chasseurs et les royalistes dans la société française ?

Certaines histoires très touchantes auraient certainement méritées d’être développées. Mais le film est trop long et le propos beaucoup trop explicite par moments.

Mais il a plu au public, donc la réalisatrice a certainement su capter quelque chose de son époque.

 

Nous de Alice Diop (Prix du Meilleur Film de la section Encounters à la Berlinale 2021).

 

 

Partager :

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes ici car vous êtes amoureux du cinéma !
Suivez movieintheair.com pour tout savoir sur l’univers du cinéma et des films que vous aimez