The other story

 

The other story

C’était le film d’ouverture du Festival Israélien du Cinéma à Paris – festival très peu médiatisé…malgré une grande qualité de films et une grande variété des sujets (19 écoles de cinéma en Israël) au vue de la complexité de cette société.
Le choix du film était le choix qui s’imposait un soir de Pourim (Sipour : l’histoire), « The other story », une autre histoire, construite comme un polar, et nous, spectateurs cherchons à savoir qui détient la vérité.
Avi Nesher, le « Truffaut » israélien, aime les histoires vraies. Il s’est inspiré de l’une d’elle pour écrire son scénario…avec un psychologue…
Le pitch ? Un couple divorcé souhaite empêcher sa fille unique de se marier à un religieux, un grand-père, le psychologue, aide un couple à divorcer dans un contexte de secte païenne, un père fuit ses responsabilités…Et les trois histoires se mêlent.
Le film est rythmé, la photographie très belle – une lumière crue que l’on retrouve souvent dans ses films- les acteurs jouent juste. On retiendra la belle prestation de la jeune actrice Joy Rieger.
Pour Avi Nesher, « il n’y a pas une mais des vérités… ». Le réalisateur croit en la capacité du cinéma d’ouvrir les débats et les discussions. Pour cette raison, il aime les histoires qui dérangent. Et nous aussi.

It was the opening movie of the Festival Israélien du Cinéma à Paris, so little present in the media despite its quality and a great variety of the subjects tackled in a intricate society.
The choice of the movie was a good one on a Pourim night (Sipour : the story). « The other story » is built like a detective film, and we want to know who detains the truth.
Avi Nesher, the » Israelian Truffaut » likes true stories. One inspired him to write the script with a psychologist. 
The pitch ? A divorced couple try hard to prevent his only daughter to marry an orthodox man, a grand-father, psychologist, helps a couple to divorce in a context of pagan sect, a father runs from its responsibilities…And the three stories get mixed up.
The movie is rhythmic, the light is beautiful, crude as often in its movies, the actors are very good, especially the young actress, Joy Rieger.
For Avi Nesher, « There is not one but many truths… », he believes in the capacity of the movie industry in opening debates and discussions. For this reason, he likes stories which bother. So do we.

Trailer

 

Catégories Drama

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close