J’accuse – Roman Polanski

Le déshonneur de la France

TRAILER

 

Depuis Le Pianiste, Roman Polanski ne nous avait pas fait vivre un tel choc.

Dès le début de son film J’accuse, nous sommes plongés dans la violence de l’antisémitisme de l’époque. L’antisémitisme de toute une société a fait condamner deux fois un homme innocent au déshonneur, à la prison à vie, au bagne, et à la torture (alors qu’il était seul prisonnier sur une île déserte personne ne lui parlait et le soir, les gardiens lui enchaînaient les chevilles au lit avant de dormir).

La réalisation est magistrale. Adapté du roman D de Robert Harris (l’auteur de Fatherland), toute l’enquête est décortiquée: des militaires antisémites qui cherchent un coupable idéal, un dossier d’accusation épais comme une feuille de papier, des services de renseignements proches de l’amateurisme et des hommes, dont l’un, Marie-Georges Picquart comprend qu’un innocent a été condamné et dévoile la machination à Émile Zola. Il faut rappeler que Émile Zola a été condamné à un an de prison et 3000 francs d’amende après l’écriture de « J’accuse » dans le journal L’Aurore le 13 janvier 1898, trois ans après la condamnation d’Alfred Dreyfus et il partira en Angleterre avant que la peine ne soit exécutoire. Ses livres seront brûlés, ses biens seront saisis et l’on assiste à un regain d’antisémitisme (vitrines des magasins des juifs brisées, insultes…). Quatre ans après qu’Alfred Dreyfus a été arrêté, il est condamné une nouvelle fois en 1899, gracié puis finalement innocenté… Alfred Dreyfus n’aura jamais le grade et la réparation qu’il mérite. Le film J’accuse lui rend justice.

Roman Polanski a offert à Jean Dujardin le rôle de sa vie. Lorsqu’il incarne le Colonel Picquart, antisémite, passionné par l’armée, et pour qui la vérité compte avant tout. Jean Dujardin n’a jamais aussi bien joué. 

Une pléiade de grands acteurs français, la musique d’Alexandre Desplat, la photographie de Pawel Edelman (directeur de la photographie sur Le Pianiste) font de ce film un chef-d’oeuvre et le meilleur film français de l’année. Il a d’ailleurs remporté le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise. Les Césars seront-ils à la hauteur ?

Les appels au boycott pour quelque raison que ce soit constituent un aberration, une atteinte à la liberté d’expression et à l’exposition de la vérité, celle d’une France au passé honteux, à l’antisémitisme féroce. Ils ne font que renforcer le message que le réalisateur s’efforce de transmettre, l’antisémitisme d’hier a conduit à la Shoah. À quoi peut-on s’attendre lorsque l’on regarde l’antisémitisme d’aujourd’hui ?

Féministe, je condamne les appels au boycott de ce film. Il est essentiel. Courrez le voir avant qu’il ne soit trop tard.

Ouvrage écrit par Alfred Dreyfus: Cinq années de ma vie par Alfred Dreyfus (en publication libre) 


The dishonor of France

English version

TRAILER 

Since Le Pianiste, Roman Polanski had not made us experience such a shock.

From the very beginning of J’accuse, we are immersed in the violence of anti-Semitism of this time. The anti-Semitism of an entire society led to the double conviction of an innocent man for dishonour, life imprisonment and prison, torture (no one spoke Alfred Dreyfus and at night he had his ankles chained when he was the only prisoner on a desert island).

The direction is masterful. Adapted from the novel by Robert Harris (Fatherland’s author). Everything is detailed. Anti-Semitic soldiers looking for a perfect culprit, an accusation file as thick as a sheet of paper, intelligence services close to amateurism, and men, one of whom, Marie-Georges Picquart, found out that an innocent man has been convicted and revealed the plot to Emile Zola. Emile Zola was sentenced to one year in prison and a fine of 3000 francs after writing « J’accuse » in the newspaper L’Aurore on January 13th,1898, three years after Alfred Dreyfus‘ conviction and went to England before the sentence to be enforceable. His books were burned, his property seized and there was a resurgence of anti-Semitism (shop windows broken of shops which belonged to Jews, insults…). And four years after Alfred Dreyfus has been arrested, he was sentenced again in 1899 to ten more years of prison, then pardoned and finally cleared… But he never got the military rank and reparation he deserved. J’accuse movie is doing him justice.

Roman Polanski gave Jean Dujardin the role of his life. When he plays the Colonel Picquart, an anti-Semitic man, passionate about the army, and whom for truth matters above all, Jean Dujardin has never played so well. 

A pleiad of great French actors, the music composed by Alexandre Desplat, and the photography done by Pawel Edelman (director of photography on The Pianist) made this film a masterpiece and the best French film of this year. J’accuse also won the Grand Prix du Jury at the Mostra in Venice. Will the César be brave enough to give him a reward ?

Calls for a boycott for any reason whatsoever are an aberration, an attack on freedom of expression and the exposure of the truth, a France with a shameful past, a fierce anti-Semitism. They only reinforce the message that the Roman Polanski  wants to convey, the anti-Semitism of yesterday led to the Shoah, what can we expect when we look at anti-Semitism today?

As a feminist woman, I condemn the calls for a boycott of this film. It is essential. Go and see it before it’s too late.

 

 

 

Distribution (source Wikipedia)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close