Laces

A new Daniel Day-Lewis is born

Un thème très présent pendant le festival cette année : la paternité.
Alors qu’il les a abandonnés tous deux, Ruven se retrouve obligé, à la mort de sa femme, de prendre en charge son fils Gadi, un adulte aux besoins spéciaux .
Solitaire et bourru, Ruven gère un garage et embauche son fils pour l’aider. Joué par Dov Glickman (présent aussi cette année dans « Le chef d’orchestre »), Ruven s’éprend peu à peu de son fils Gadi, joué par Nevo Kimchi, et l’aimera plus que sa propre vie.
Nevo Kimchi est extraordinaire et sa performance d’acteur rappelle Daniel Day-Lewis dans « My left foot ». Sa complicité avec Dov Glickman renforce l’émotion qui se dégage tout le long du film. L’assistante sociale, Ilana, personnage central de leur relation, est merveilleusement jouée par Evelin Hagoel. Quant aux lacets ? Je ne peux rien dévoiler. Les lacets sont aussi une métaphore du lien qui unit le père et son fils. « Laces » est un hommage du réalisateur, le grand Jacob Goldwasser à l’un de ses fils.
Ce film a été nommé à tous les « Ophir » (l’équivalent des Césars en Israël) et Dov Glickman a reçu l’Ophir du meilleur acteur dans un second rôle.

Paternity is a theme loved by the festival this year.
A man who has abandoned his son and wife twenty years sooner has to take care, at his woman’s death, his grown-up son who has special needs.
Lonely and gruff, Ruven manages a garage and hires his son to help him. Played by Dov Glickman (also seen in « The conductor », an Israélien series ), Ruven will soon get attached to his son Gadi, played by Nevo Kimchi, and will love him more than his own life.
Nevo Kimchi is extraordinary and his performance reminds me of Daniel Day-Lewis in « My left foot ». His complicity with Dov is above words. The social worker, Ilana, character related to the birth of their relationship, is wonderfully played by Evelin Hagoel. What about the laces ? Well, I won’t tell anything but they are of course a crucial part of the story.  Laces are also a metaphor of the bind who links a father and his son. Laces is a beautiful movie. The story is a tribute of the director, the great Jacob Goldwasser to his son. This movie has been nominated to all the Ophirs in 2018, (the Césars in Israel) and Dov Glickman has been rewarded of the Ophir of the best supporting role.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close