Nous, les prolétaires cinéphiles du Festival de Cannes

Nous, les prolétaires cinéphiles du Festival de Cannes….

We, the cinephile proletarian of the Cannes Festival…

Monsieur Edouard Baer,

Vous qui serez cette année en ouverture au Festival de Cannes et qui êtes la seule note d’humour grinçant de cet événement, je vous écris, car vous pourrez peut-être faire entendre la voix des accrédités « cinéphiles » du Festival de Cannes ou comme M. Thierry Frémaux a qualifié lors d’une présentation  l’an passé les cinéphiles de « prolétaires du Festival de Cannes » et  a suggéré de nous « dém..».
Ce que je fis.

J’ai assisté à un festival qui fait tout sauf respecter le public et les cinéphiles. J’ai vu des professionnels se moquer des personnes qui applaudissent les stars dehors, en les traitant de « plèbe », des jeunes de Canal Plus distribuer ses places à l’heure du déjeuner comme des tickets gagnants du Loto, des Masterclasses réservées au trois-quart aux journalistes – ni aux étudiants, ou aux acteurs, ou aux amoureux du cinéma, des journalistes dormir aux projections du matin (9h30 c’est bien trop tôt). 

Alors que je faisais la queue pour le film « BlackKklansman » de Spike Lee (venir au moins deux heures avant pour n’importe quelle projection), des étudiants new-yorkais venus exprès pour le Festival m’ont dit un soir « they are mean to us »….Sans blague.

Pour la projection de « Yomeddine » qui raconte l’histoire d’une quête d’un lépreux et d’un enfant, il y avait si peu de professionnels ce jour-là – à croire qu’ils allaient être contaminés derrière l’écran- que la Grande Salle Lumière fut à majorité composée de spectateurs accrédités cinéphiles.

On nous fait rentrer pour un film puis ressortir (il n’y avait pas assez de monde puis tout d’un coup trop) : bref une belle sélection… 

Et parlons des femmes…  Si vous ne portez pas des talons d’au moins cinq centimètres (et pas carrés les talons s’il vous plaît), vous ne passerez pas sur le tapis rouge. Vous passez à chaque projection au scanner par deux ou trois vigiles qui estiment si vous êtes ou non bonnes pour la Grande Salle « Lumière » c’est-à-dire assises tout en haut, dans le noir pendant deux heures.

Le dernier édito de « Elle » m’ a fait sourire…Les journalistes – toutes revues confondues- ont du recevoir un bon lot d’accréditations… Féministe le festival cette année, vraiment ? Quatre films réalisés par des femmes sélectionnés cette année en compétition officielle contre trois l’année dernière..Et « Elle » ironise du succès des « Avengers » aux États-Unis, le Festival de Cannes relèverait donc le niveau, en oubliant que le César 2019 du Public cette année a été décerné au film « Les Tuche 3 » qui a fait le plus d’entrées en France, donc c’est quoi, si ce n’est encore un mépris du public ?

Si vous pouviez toucher un mot à ces chers organisateurs pour un respect des cinéphiles du Festival de Cannes…sinon autant supprimer cette accréditation.

Je voudrais rappeler que « Cinéphile » signifie « amateur de cinéma », du latin amator, celui qui aime, et selon Le Larousse, « Personne qui a une préférence marquée ou exclusive pour un genre de choses ».

Bon Festival…

 

Dear M Edouard Baer,

You will be this year at the opening night of the Festival of Cannes and  will be the only dark humour touch of this estival. So may be able you could speak for us, the cinephile accredited of the Cannes Film Festival or as M Thierry Frémaux called us « The proletarian of the Cannes ‘ Festival »  and told us to sort it out to watch movies.

I attended a festival which does all but respect the audience and the cinephile. I’ve seen professional movie makers laughing at the persons who applauds the movie stars outside call them « the plebeian », young people from Canal Plus giving their tickets for the evening during their lunch in Cannes as if they were lottery tickets, masterclasses exclusively for journalists, not for students, actors, or movie students and journalists sleeping at the morning screenings. (9.30 AM is far too early).

When I was in the line for « BlackKklansman », M. Spike Lee ‘movie, (please come at least two hours before any screening), some students who came on purpose from New-York told me « They are mean to us ». No kidding…

For the screening of « Yomeddine », a story about the quest of a leprous man and a child, there were so few movie professional – may be they thought they would be contaminated through the screen – that the Grande Salle Lumière was full of cinephile people that day.

Sometimes, we are allowed to enter the screening and then it is too crowded and we are taken out (not enough people and then too many): what a nice selection…

As for women, if they don’t wear high heels of 5 cm (at least and not square please), they won’t get an access to the red carpet. At each screening, you’re scanned by too or three guards who check if you are enough dressed for the « Grande salle », which means upstairs in the dark during two hours.

The recent editorial of the « Elle «  magazine made me think…The journalists – same speech for most of the magazine – must have received a lot of accreditations. Feminist, the festival really ? Four movies directed by women in an official competition this year against three last year. The journalist is ironical about the success of the recent « Avengers : Endgame » in the United States, fortunately we have the Cannes Festival which would eventually raise the level of global movies, but she forgets that the French César du Public in 2019 was attributed to « The Tuche 3 » – a popular movie- for its number of tickets sold, so what it this reflexion but a blatant disregard ?

If you could say a word to these dear organizers in order to get more respect for the cinephile of the Festival. Otherwise why don’t they get rid of this kind of accreditation? 

I would like to remind you that « cinephile » means a person who love movies – in latin amator-  love – and according to the Larousse, « Person who has a strong or exclusive preference for this kind of things ».
I wish you all a good festival.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close