Tel Aviv on Fire

Faites l’amour, pas la guerre !

Cette comédie, la meilleure qu’il m’est été donné de voir depuis longtemps, s’attaque, sous fond de soap-opera, au conflit israélo-palestinien .
L’histoire : « Tel Aviv on fire » est un soap opéra tourné à Ramallah qui plaît aux israéliens et aux palestiniens parce que, selon eux, il s’agit d’une histoire d’amour romantique. Salam travaille sur le plateau du feuilleton pour son oncle. Il a un petit rôle, il fait le café, conseille les acteurs sur leur prononciation des mots en hébreu.
« Avec un titre pareil, tu t’attendais pas à une série sioniste ? «  dit l’un des acteurs.  Un jour, il se fait arrêter au check point avec le scénario en main. Lorsque Assi, un officier israélien lui demande s’il est le scénariste, il répond oui. C’est alors que commence un truculent imbroglio entre les exigences de l’officier sur les modifications du scénario (pour rendre les israéliens sympathiques) et l’implication crescendo de Salam pour l’histoire racontée par le feuilleton.


Cette comédie subtile réalisée par Sameh Zoabi, parle non seulement  au conflit israélo-palestinien – l’oncle de Salam, Bassam a vécu la guerre des Six Jours- mais  aborde l’écriture cinématographique dans son entièreté:  elle doit passer avant tout le reste. Stephen King, dans son livre « L’écriture mémoires d’un métier », conseille tout candidat au métier d’ écrivain de se mettre à son bureau et d’écrire deux heures par jour tous les jours. Pour Salam, c’est un peu ce qu’il se produit, progressivement, il se met à l’écriture et fait passer l’histoire avant tout le reste, s’investit totalement dans les personnages et trouve finalement une raison à son existence. Cette  histoire est un dialogue entre deux peuples, le scénario a d’ailleurs été écrit à quatre mains, Sameh Zoabi, palestinien a coécrit ce film avec Dan Kleinman, scénaristeisraélien.
Tous les acteurs excellent dans leur jeu. J’ai bien évidemment adoré le héros, Salam, joué par Kais Nashef. L’israélien est joué par Yaniv Biton, l’actrice principale est jouée par Lubna Azabal . Joue l’une des actrices de Fauda, la française Laëtitia Eïdo.
Le houmous, oui vous avez bien lu ! Le houmous est un acteur à part entière. Une recette est proposée dans le dossier de presse. Je ne l’ai pas encore testée ! Bon film et bon appétit !

Houmous

Trailer

Make love, not war !

This comedy, the greatest I’ve seen in a while is about the Israelo-Palestinian conflict, and happens during the shooting of a soap-opera.
The story : « Tel Aviv on fire » is a soap opera shot in Ramallah, adored by its spectator both Palestinian and Israeli people, because they find it romantic. Salam works on the film set for his uncle. He has a small part, he makes coffee, helps the actors with the Hebrew pronunciation. « With this title, you did not expect it would be a Zionist series ?  » says one of the actors.  One day, Salam gets arrested at the checkpoint with the script, and when the Israeli officer asks him if he is the screenwriter, he answers yes. Will follow an imbroglio between the demands of the officer on the script to become more Israélien friendly and his growing commitment for the story.

This subtil comedy, directed by Sameh Zoabi, tackles not only the Israelo-Palestinian conflict – Salam uncle, called Bassam lived the Six Day War- but also the challenging and demanding work to become a true screenwriter. To succeed, it must be his first priority.
Indeed, Stephen King, in his book, « On writing – A memoir on the craft » advises any candidate to become a writer to write every day at least two hours no matter what. That what happens to Salam, he becomes more and more involved in the writing and finally finds in the story a reason to live. This movie is dialogue between two people, the script has been written by the Palestinian Director Sameh Zoabi and the Israeli screenwriter, Dan Kleinman.
All the actors are brillant. I have a preference for the hero, Salam, played by Kais Nashef. The Israeli is played by Yaniv Biton. The lead actress is played by Lubna Azaval. You will also see the French actress, who played in Fauda series, Laëtitia Eïdo.
Humous is a full part of it ! The recipe below is from the press file. I’ve not done it yet ! But I wish you a good movie and bon appétit !

Houmous

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close