Un film sans distributeur, deux films poétiques et une comédie…Décrocher.. : Low tide, Leto, Lazzaro Felice, The Kominsky method

IMG_1732
Low tide
Ce film vu un dimanche matin au Majestic n’a pas encore trouvé de distributeur en France. Il est le premier film de son réalisateur Daniel Mann, produit par Ilann Girard.
Yoël, personnage principal, est réserviste. Il erre dans Tel-Aviv, se cache, enlève son uniforme, décroche de la société. Enseignant en histoire à l’université, Yoël craque en cours à la lecture de la Déclaration Balfour tant aimée par son père tout juste décédé chez qui il se réfugie. Il ne veut pas retourner enseigner, fuit l’armée, va à la mer, nage et un soir, rencontre une femme, seule, comme lui. Les deux âmes cherchent quelque chose à quoi se raccrocher… et malgré tout, l’espoir est là…
Daniel Mann, dont les parents américains ont fait leur Alya lorsqu’il avait six ans, questionne la société israélienne.
Tourné en 2014 pendant que les roquettes tombaient sur la ville, le réalisateur a mélangé scènes réelles et fiction. Le film est beau, d’actualité, à une époque où domine l’idée de contrôle absolu, l’envie de décrocher est parfois tentante..

Leto
Leto (l’été en français), film poétique, rock et à la b.o. sublime, nous raconte l’histoire vraie de Mike Naumenko, leader du groupe de rock underground « Zoopark », dans la ville de Léningrad au début des années 80 (actuel St Pétersbourg). Mike, jeune papa en couple avec Natacha, rencontre Vitktor Tsoi, jeune compositeur talentueux. Ils ont en commun le rock, la musique et bientôt…Natacha. Commence alors un trio amoureux compliqué…Le réalisateur filme près de ses personnages le désenchantement et le désespoir de toute une génération qui cherche un souffle au Leningrad Rock Club, en quête de liberté, dans un tourbillon de fraîcheur, de révolte et de tristesse. Kirill Serebrennikov , assigné à résidence depuis dix-huit mois, a filmé des scènes pleines de poésie où rock, amitié, amour, flottent au bord de la mer Baltique.

P1010437

Lazzaro Felice
« Leto » est l’un des beaux films à voir en ce moment, avec « Lazzaro Felice » de la réalisatrice italienne Alice Rohrwacher. Son film a reçu le prix du scénario et son acteur principal Adriano Tardiolo aurait lui aussi mérité le prix d’interprétation masculine (attribué à un autre italien, Marcello Fonte incroyable dans « Dogman » de Matteo Garone).
Une communauté de paysans vit à l’Inviolata, coupée du monde et  réduite au servage sous la coupe de la marquise Alfonsina de Luna. L’idiot du village, Lazzaro, innocent et gentil à tel point qu’il se fait exploiter par tout le monde, devient le meilleur ami de Tancredi, le fils de la marquise. Le jeune garçon s’ennuie à la campagne et demande à Lazzaro de l’enlever. Cet événement les liera pour toujours, dans le temps et dans l’espace. Film à la fois social et religieux, Lazzaro, son personnage principal,  par la pureté et l’innocence de son personnage, est la réponse d’ Alice Rohrwacher au monde réel d’aujourd’hui.

P1030839

Enfin, pour rire beaucoup….

The Kominsky method
Sur Netflix, la série « The Komisnksy method », créé par Chuck Lorre et joué par avec les immenses acteurs Michael Douglas et Alan Arkin. En fin de carrière, Sandy Kominsky coach des acteurs débutants.  Cette série ressemble fort à une mise en abîme de son acteur principal. Elle est drôle, parfois hilarante, et aborde  les déboires de la vieillesse. Chaque mot est un bijou, chaque épisode une détente.  Michael Douglas est en grand acteur, n’en déplaise à son père, qui le critique encore…Et la série a été nominée aux Golden Globe de cette année.

white and red led signage with love family laughter text
Photo de Sara Wether sur Pexels.com

 

Low tide
I saw this movie on a Sunday morning, the first movie of a director, Daniel Mann, which hasn’t found any distributor in France.
Yoël, the main character, is a reservist. He wanders aimlessly in the streets of  Tel-Aviv, hides from the military authorities, gets rid of his uniform and from the society. Shot in 2014 while the rockets were falling in Tel-Aviv, the director mixed real scenes and fiction ones. Teacher in history, Yoël has a nervous breakdown in the middle of a course while he’s reading the Balfour Declaration, cherished by his father who just passed a few days ago and where he shelters. He quits his job, runs away from the army, goes to the sea, swims, and meets a woman, lonely as well. The two souls are looking for something  to cling to…and despite all, hope still remains. Daniel Mann’ parents emigrate in Israel when he was six and this director questions the Israeli society. The movie is beautiful and more present than ever at a time when controlling everything is the main idea and disengagement is sometimes tempting.

 

Leto
Leto (summer in Russian language), beautiful movie with a great soundtrack, tells us the true story of Mike Naumenko, leader singer of an underground rock band called « Zoopark ». The story takes place in Leningrad (current St Petersburg) during the beginnings 80’s surrounding by a great soundtrack. Mike, young daddy in love with Natacha, meets Vitktor Tsoi, also musician, and talented composer. They both love music, rock’n roll and soon…Natacha. A complicated love story begins. Kirill Serebrennikov filmed, close to his characters, the disenchantment and despair of a whole generation seeking for a new breath who often gathers at the Leningrad Rock Club (this is the end of Brejnev times), in search of freedom, in a swirl of freshness, revolt, and sadness.  Kirill Serebrennikov, under house arrest for eighteen months, has shot some beautiful poetry and melancholy scenes where rock, love, friendship are floating above the seashore of the Baltic sea.

Lazzaro Felice
Lazzoro Felice, filmed by the director Alice Rohrwacher, is a beautiful movie which has received the Grand Prix of the Scenario in Cannes. The main actor Adriano Tardiolo, is inhabited by his part and would have deserved the Grand Prix for best actor (which was won by an italian Marcello Fonte, incredible in Dogman).  The story is about a community of peasants who livesunder feudal serfdom organized by a fake marquise named Alfonsina de Luna in a place called at the Inviolata, cut off from the world. Lazzaro, the village idiot, innocent and kind with everyone becomes the best friend of the marquise ‘son, Tancredi. The young boy is getting bored at the countryside and asks Lazzaro to kidnap him. This event will bind them together for ever, in time and space. Original by its story, both social and religious movie, the pureness and the innocence of Lazzaro is the answer of  Alice Rohrwacher to our modern world.

 

Finally, laughter : The Komisnky method.
Broadcast on Netflix, the series « The Komisnksy method » with a huge actor, Michael Douglas, created by Chuck Lorre and with another great actor, Alan Arkin. At the end of his carrier, Sandy Kominsky, acting coach, coaches some actors. The subject is almost a mise-en-abime. It is funny, It is funny, sometimes hilarious, and tackles the setbacks of the old age. Each word is perfect, each episode ‘s relaxing.
Michael Douglas is a great actor, despite the criticism of his father… And the series has been nominate at the  Golden Globe of the series this year.

IMG_1885

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close