L’île aux chiens – The isle of dogs Wes Anderson

 

« L’île aux chiens » commence par un flash-back sur les chiens et leur rapport aux hommes, dans un passé où ils ont été exilés. Puis nous sommes projetés dans un futur lointain. Le maire de la ville de Megasaki, Kobayashi, décide d’exiler tous les chiens du Japon sur une île poubelle au prétexte qu’ils ont une grippe supposée contagieuse. Six mois plus tard Son fils adoptif, Atari, part à la recherche de son chien, Spots, le tout premier à avoir été déporté sur l’île, à titre d’exemple. Il se crashe volontairement sur l’île poubelle et est sauvé par cinq chiens, Rex, King, Duke, Boss et Chief.
« L’île aux chiens » est plus qu’un film. Wes Anderson a créé un univers entier autour de leur errance, leur sentiments lorsqu’ils sont rejetés, leurs émotions en nous touchant personnellement (« quel est ton plat préféré ? » se questionnent-ils lorsqu’ils ont trop faim). L’humanité est au coeur du film. Notre façon de nous comporter avec les animaux révèle qui nous sommes.
Son « île aux chiens » est un « 1984 » d’aujourd’hui. Le réalisateur dénonce à la fois la maltraitance des animaux et la violence des systèmes totalitaires. Il rend hommage au Japon par la musique et la reconstitution de son univers (langue, haiku, théâtre kabuki, combats de Sumo). Alexandre Desplat, compositeur ultra talentueux, familier des films de Wes Anderson, a reconstitué l’univers japonais par – entre autres- les tambours Taiko. Outre les liens uniques qui unissent les chiens et les hommes, le réalisateur aborde une fois de plus les difficultés des rapports affectifs, qu’ils soient entre chiens ou entre père et fils. Les langues choisies dans le film témoignent de sa volonté d’insister sur les échanges et leur complexité. Les humains parlent japonais, les chiens parlent anglais, sauf la jeune américaine qui défie Kobayashi. Pour qu’ils se comprennent, Atari et son chien ont besoin d’un casque de traduction.
La liberté de l’individu et de l’animal sont également au coeur du film. Chief, un chien errant, ne veut aucun maître contrairement à ses congénères. Les jeunes, à l’instar de Tracy Walker, jeune étudiante américaine, se rebellent contre le système politique qui interdit aux hommes d’avoir un chien. Wes Anderson montre que l’étranger apporte son grain de sel qui lui permet d’enrayer la machine à broyer mise en place par Kobayashi. Enfin la transmission : Nutmeg, seule chienne de l’île, ne veut pas avoir de bébés sur l’île aux chiens car cela serait trop dangereux. Wes Anderson nous pose t-il cette question : notre planète est-elle devenue une poubelle ?
Le film est magnifique, touchant, drôle. Tourné en stop motion, il a fallu deux ans, 670 personnes, mille marionnettes et 240 décors réalisés par Adam Stockhausen et Paul Harrod pour lui donner vie.
C’est un chef d’oeuvre grâce au scénario, écrit avec Jason Schwartzman et Kunichi Nomura, la richesse des personnages, de la musique et des décors.
La voix des acteurs est un casting de rêve : Bill Murray, Edward Norton, Jeff Goldblum, Liev Schreiber, Greta Gerwig, Scarlett Johanssonn, Harvey Keitel, Frances McDormand, Francis Murray Abraham, Tilda Swinton, Bryan Cranston (de la série « Breaking Bad »), Bob Balaban, Anjelica Huston, le jeune Koyu Rankin, Kunichi Nomura, Akira Ito, Yoko Ono (pour la voix d’un personnage du même nom!), Roman Coppola (avec qui il a co-écrit le film).
Et pour les voix françaises : Vincent Lindon : Chief, Romain Duris : Rex, Hippolyte Girardot : Boss; Mathieu Amalric : Duke Yvan Attal : King; Daniel Auteuil : Jupiter; Greta Gerwig : Tracy, l’étudiante américaine; Isabelle Huppert : l’interprète Nelson; Louis Garrel : Spots; Léa Seydoux : Nutmeg; Aurore Clément : Oracle; Nicolas Saada : Scrap; Jean-Pierre Léaud : Gondo

 Wes Anderson is a genius. Not only he succeeds in making movies but he’s also great when it comes to an art which is more difficult, the animation film. He masters the art of telling stories (all his films are divided in chapters as books are) and showing great adventures, which is the essence of cinema.
« The isle of dogs » begins with a flash-back on relationships between dogs and human, in past where they have been exiled. Then, we are projected in distant future. The mayor of the city of Megasaki, Kobayai, decides to exile all the dogs on a trash island because of a so-called contagious dog flue. Six months later, his adoptive son, Atari, decides to find his dog, Spots, the very first one sent away on the island as an example. He crashes on purpose on the island and  he’s rescued by five dogs, Rex, King, Duke, Boss et Chief.
« The isle of dogs » is more than a  movie. Wes Anderson has created a complete universe around their wandering, their feeling when they are rejected, their feelings, touching us personally (« what is your favorite meal? », they ask each other when they are starving). Mankind is at the core of this film. The way we treat animals reveals who we truly are.
His « isle of dogs » is a today « 1984 ». The director condemns the abuse of animals and the violence of totalitarian regimes. He honors the Japanese culture through the music and all its culture (language, haïku, Kabuki theater, Sumo wrestling). Alexandre Desplat, very talented and regular composer of Wes Anderson’movies has reconstituted the Japanese culture by -among other things- the use of taiko.
Not only Wes Anderson tackles the bonds between the dog and human, but he tackles once more the eternal challenge of creating emotional relationships, whatever they are between dogs or between a father and a son. The use of different languages shows his will in stressing the intricacy of these connections. Humans speak Japanese, dogs English except the American girl of course, who is a . To understand each other, Atari and his dog needs  translation headphones.
The individual freedom of the man and the animal are also essential. Chief, a stray dog, doesn’t want any master unlike his congeners. Young people like Tracy Walker, a young American student, rebels against the current system which forbid anyone to have a dog.Wes Anderson shows that foreigners can help in destroying the regime set up by Kobayashi.
Finally, the legacy.: Nutmeg, the only one dog female on trash island doesn’t want to give birth to babies because it would be too dangerous. Does Wes Anderson ask us : has our planet became a trash ?
This film is beautiful, touching, funny. Shot in stop-motion, it took two years, 670 people, a thousand puppets and 240 film sets created by Adam Stockhausen et Paul Harrod to create this movie. It is a masterpiece thanks to the script, written by Wes Anderson with Jason Schwartzman et Kunichi Nomura, the real richness in the characters, the music and the film sets.
The voices are a dream for any casting director: Bill Murray, Edward Norton, Jeff Goldblum, Liev Schreiber, Greta Gerwig, Scarlett Johanssonn, Harvey Keitel, Frances McDormand, Francis Murray Abraham, Tilda Swinton, Bryan Cranston (from « Breaking Bad »), Bob Balaban, Anjelica Huston, le jeune Koyu Rankin, Kunichi Nomura, Akira Ito, Yoko Ono (for the voice of a character with the same name), Roman Coppola (whom with he has written the movie).
And for the French voices : Vincent Lindon : Chief; Romain Duris : Rex; Hippolyte Girardot : Boss; Mathieu Amalric : Duke; Yvan Attal : King; Daniel Auteuil : Jupiter; Greta Gerwig : Tracy, l’étudiante américaine; Isabelle Huppert : l’interprète Nelson; Louis Garrel : Spots; Léa Seydoux : Nutmeg; Aurore Clément : Oracle; Nicolas Saada : Scrap; Jean-Pierre Léaud : Gondo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close